share_book
Envoyer cet article par e-mail

Inde : la démocratie par la caste : Histoire d'une mutation socio-politique (1885-2005)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Inde : la démocratie par la caste : Histoire d'une mutation socio-politique (1885-2005)

Inde : la démocratie par la caste : Histoire d'une mutation socio-politique (1885-2005)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Inde : la démocratie par la caste : Histoire d'une mutation socio-politique (1885-2005)"

L'lnde se présente comme « la plus grande démocratie du monde » ; de fait, cet autre empire du milliard qui organise des élections libres depuis plus d’un demi-siècle a pris l’habitude de l’alternance depuis 1977, jouit d’une presse libre et connaît une justice au moins aussi indépendante que sous nos latitudes.Longtemps cette démocratie a été conservatrice. L'influence de Gandhi — réformateur moins radical que ne le dit l’hagiographie occidentale — et la sociologie très élitiste des dirigeants du Congrès, le parti dominant au lendemain de l’indépendance, ont beaucoup contribué au statu quo. Mais les vraies racines du mal étaient ailleurs, dans l’agencement vertical d’une société de caste qui permettait depuis des siècles à une minorité d’hommes bien nés de gouverner sans partage.Cet ordre hiérarchique a été ébranlé, dès l’époque coloniale, non seulement par la pénétration des idées d’égalité et de liberté, mais aussi et surtout par les politiques de discrimination positive mises en oeuvre par les Britanniques en faveur des intouchables et des basses castes.Après l’indépendance, le Congrès s’est efforcé de circonscrire ces mesures au maximum, mais les basses castes y ont trouvé un objectif de mobilisation collective qui leur a finalement permis de former un front uni à partir de 1990.Désormais, les castes ne font plus système ; elles sont une collection de groupes d’intérêt en concurrence pour une part du pouvoir. La vieille logique clientéliste s’effondre, qui amenait la paysannerie ou les ouvriers endettés à voter pour des notables ruraux ou des magnats locaux du Congrès.À la place, des partis de basse caste prennent leur essor et s’emparent du pouvoir à travers toute l’Inde du Nord. C’est une véritable révolution silencieuse, unique en son genre : une révolution sans effusion de sang, aussi légaliste que l’ont toujours été les leaders de basse caste à l’instar de leur modèle à tous, Ambedkar.L'lnde accède à une démocratie enfin digne de ce nom, et ce, paradoxalement, par la caste car celle-ci, point d’application des mesures de discrimination positive, aura été le cadre et le levier des mobilisations de la plèbe indienne, la structure collective qui a permis d’agréger les intérêts du grand nombre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 593  pages
  • Dimensions :  4.2cmx15.4cmx22.8cm
  • Poids : 961.6g
  • Editeur :   Fayard Paru le
  • Collection : L'espace du politique
  • ISBN :  2213624267
  • EAN13 :  9782213624266
  • Classe Dewey :  320.954 0904

D'autres livres de Christophe Jaffrelot

L'enjeu mondial

Les pays émergents jouent un rôle croissant sur la scène internationale sans qu'on mesure encore la portée de leur essor, ni même que l'on fasse toujours l'effort de les identifier précisément. Que pèsent-ils réellement ? Qu'ont-ils d'autre en commun sinon de susciter l'appréhension des pa...

Prix : 375 DH
Un monde sans Europe ?

      Des menaces de toutes formes, nombreuses et diffuses, pèsent sur le monde, dans le monde sur l’Europe, dans l’Europe sur la France : sécuritaires, climatiques, énergétiques, démographiques, idéologiques…      Quelles sont les possibilités pour l’Europe d’y faire [...

New Delhi et le monde : Une puissance émergente entre Realpolitik et Soft Power

Un demi-siècle après le règne flamboyant de Nehru, l'Inde est de retour sur la scène internationale. Les successeurs immédiats de Nehru avaient été contraints de se concentrer sur leur région, l'Asie du Sud, théâtre de tant de guerres au cours des années 1960-1980. Si la vision du monde d...

L'Inde contemporaine de 1950 à nos jours

L'Inde fait aujourd'hui irruption sur la scène internationale à la faveur de la globalisation économique, forte de son nouveau statut de puissance nucléaire et en vertu d'une formidable dynamique culturelle dont la littérature et le cinéma sont les meilleurs symboles. Cette montée en puissanc...

Voir tous les livres de Christophe Jaffrelot

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'lnde se présente comme « la plus grande démocratie du monde » ; de fait, cet autre empire du milliard qui organise des élections libres depuis plus d’un demi-siècle a pris l’habitude de l’alternance depuis 1977, jouit d’une presse libre et connaît une justice au moins aussi indépendante que sous nos latitudes.Longtemps cette démocratie a été conservatrice. L'influence de Gandhi — réformateur moins radical que ne le dit l’hagiographie occidentale — et la sociologie très élitiste des dirigeants du Congrès, le parti dominant au lendemain de l’indépendance, ont beaucoup contribué au statu quo. Mais les vraies racines du mal étaient ailleurs, dans l’agencement vertical d’une société de caste qui permettait depuis des siècles à une minorité d’hommes bien nés de gouverner sans partage.Cet ordre hiérarchique a été ébranlé, dès l’époque coloniale, non seulement par la pénétration des idées d’égalité et de liberté, mais aussi et surtout par les politiques de discrimination positive mises en oeuvre par les Britanniques en faveur des intouchables et des basses castes.Après l’indépendance, le Congrès s’est efforcé de circonscrire ces mesures au maximum, mais les basses castes y ont trouvé un objectif de mobilisation collective qui leur a finalement permis de former un front uni à partir de 1990.Désormais, les castes ne font plus système ; elles sont une collection de groupes d’intérêt en concurrence pour une part du pouvoir. La vieille logique clientéliste s’effondre, qui amenait la paysannerie ou les ouvriers endettés à voter pour des notables ruraux ou des magnats locaux du Congrès.À la place, des partis de basse caste prennent leur essor et s’emparent du pouvoir à travers toute l’Inde du Nord. C’est une véritable révolution silencieuse, unique en son genre : une révolution sans effusion de sang, aussi légaliste que l’ont toujours été les leaders de basse caste à l’instar de leur modèle à tous, Ambedkar.L'lnde accède à une démocratie enfin digne de ce nom, et ce, paradoxalement, par la caste car celle-ci, point d’application des mesures de discrimination positive, aura été le cadre et le levier des mobilisations de la plèbe indienne, la structure collective qui a permis d’agréger les intérêts du grand nombre.