share_book
Envoyer cet article par e-mail

Voyage d'exploration en Indo-Chine par une commission française

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Voyage d'exploration en Indo-Chine par une commission française

Voyage d'exploration en Indo-Chine par une commission française

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Voyage d'exploration en Indo-Chine par une commission française"

Aux débuts de la colonisation de l'Indochine, sur l'initiative du jeune officier Francis Garnier, une Commission d'exploration du Mékong est créée. Son but est de localiser la source du fleuve et d'examiner la possibilité de rejoindre la Chine en le remontant, afin d'en faire une voie propice aux échanges commerciaux avec l'Indochine, et donc avec la France. Le commandement de l'expédition est confié au capitaine de frégate Doudart de Lagrée. De cette expédition périlleuse qui durera deux ans (1866-1868), Francis Garnier rapporte un récit vivant, riche en renseignements sur les contrées traversées, dont certaines sont encore à l'époque inconnues. Il évoque aussi les difficultés que les explorateurs ont rencontrées tout au long du voyage. Cependant ceux-ci doivent rapidement se rendre à l'évidence: le Mékong n'est navigable que sur des biefs plus ou moins importants, séparés entre eux par des rapides infranchissables. De plus, des rebellions locales contraignent l'expédition à abandonner le cours du fleuve et à continuer par voie terrestre jusqu'au Yang-Tsé-Kiang, par lequel elle pourra rejoindre la côte à Shanghai, puis retourner à Saigon. Ce périple de 6700 kilomètres, traversant jungles, contrées désertes et pays dévastés par la guerre, sera fatal à Doudart de Lagrée qui meurt des fièvres en cours de route. Francis Garnier, son second, prend alors le commandement de l'expédition. Ce récit, bien que l'un des plus passionnants du 19e siècle, n'a jamais été réédité dans son intégralité depuis sa première publication en 1884.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 576  pages
  • Dimensions :  1.8cmx14.2cmx20.4cm
  • Poids : 521.6g
  • Editeur :   Olizane Paru le
  • Collection : OBJECTIF TERRE
  • ISBN :  2880863805
  • EAN13 :  9782880863807
  • Classe Dewey :  843

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Aux débuts de la colonisation de l'Indochine, sur l'initiative du jeune officier Francis Garnier, une Commission d'exploration du Mékong est créée. Son but est de localiser la source du fleuve et d'examiner la possibilité de rejoindre la Chine en le remontant, afin d'en faire une voie propice aux échanges commerciaux avec l'Indochine, et donc avec la France. Le commandement de l'expédition est confié au capitaine de frégate Doudart de Lagrée. De cette expédition périlleuse qui durera deux ans (1866-1868), Francis Garnier rapporte un récit vivant, riche en renseignements sur les contrées traversées, dont certaines sont encore à l'époque inconnues. Il évoque aussi les difficultés que les explorateurs ont rencontrées tout au long du voyage. Cependant ceux-ci doivent rapidement se rendre à l'évidence: le Mékong n'est navigable que sur des biefs plus ou moins importants, séparés entre eux par des rapides infranchissables. De plus, des rebellions locales contraignent l'expédition à abandonner le cours du fleuve et à continuer par voie terrestre jusqu'au Yang-Tsé-Kiang, par lequel elle pourra rejoindre la côte à Shanghai, puis retourner à Saigon. Ce périple de 6700 kilomètres, traversant jungles, contrées désertes et pays dévastés par la guerre, sera fatal à Doudart de Lagrée qui meurt des fièvres en cours de route. Francis Garnier, son second, prend alors le commandement de l'expédition. Ce récit, bien que l'un des plus passionnants du 19e siècle, n'a jamais été réédité dans son intégralité depuis sa première publication en 1884.