share_book
Envoyer cet article par e-mail

Moi un comédien

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Moi un comédien

Moi un comédien

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Moi un comédien"

" Mon Dieu ! l'étrange embarras qu'un livre à mettre au jour, et qu'un auteur est neuf la première fois qu'on l'imprime ! " comme dirait si fort à propos mon Patron, un comédien nommé Molière. On me presse de montrer ici, en deux mots, ce que mes souvenirs racontent en tant de pages. Me voici donc, en somme, en train de faire la parade à l'entrée du théâtre Entrez, entrez ! Entrez, Mesdames et Messieurs, entrez aussi, bonnes d'enfants et soldats ! Le spectacle commence dans un instant, par l'Impromptu de Moscou, un lever de rideau désopilant joué par deux larrons en foire, Jacques Charon et Jean Piat. Ensuite, sans aucun ordre d'entrée en scène, vous verrez vivre et rire et danser Robert Hirsch, Sophie Desmarets, Micheline Boudet, Georges Descrières, Pierre Dux, Julien Bertheau, Jacqueline Maillan, Alice Sapritch, Maurice Escande, Marie Bell, Robert Manuel, Laurence Olivier, Rex Harrison, Albert Finney, Roland Petit, Louis Seigner, Mary Marquet, Madeleine Renaud, Jean Yonnel, Jean Weber, Cécile Sorel, Judith Magre, Jean Le Poulain, Lise Delamare. Et j'en oublie ! Vous apercevrez même Elizabeth II d'Angleterre. Vous ferez le tour du monde dans le train de luxe des Comédiens-Francais, que les publics de Londres, New Yoik Moscou, Québec, Tokyo, Beyrouth, Istanbiul, Buenos-Aires, Bruxelles Varsovie, Stockholm, Helsinki... et j'en passe, ont nourris de délirants bravos d'amour ! Vous irez même à Luchon, France. Entre-temps, vous vivrez la vie quotidienne d'un comédien dans les coulisses du théâtre le plus français de France, ce château féérique de mes mille et une nuits, ce coeur de mon ceeur : la Comédie-Française, où ma vie est un songe, où j'ai vu les plus glorieux - Paul Claudel, André Gide, Orson Welles, Charlie Chaplin... - redevenir timides et blancs d'émotion devant le fauteuil où mourut Molière. Entrez, entrez ! Les décors sont fastueux, les costumes sont éblouissants comme à Versailles sous Louis XIV. Entrez, entrez, le rideau va se lever ! Entrez en vous bousculant un peu et en riant déjà, une comédie ne peut pas mieux commencer. Et maintenant, excusez-moi de vous quitter pendant que vous gagnez vos places : le dois m'habiller pour entrer en scène. Monsieur le Régisseur, vous pouvez frapper les trois coups ! J. C

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 288  pages
  • Dimensions :  2.4cmx15.4cmx24.0cm
  • Poids : 580.6g
  • Editeur :   Albin Michel Paru le
  • ISBN :  2226001344
  • EAN13 :  9782226001344
  • Classe Dewey :  792.0280924

D'autres livres de Jacques Charon

Parodontie médicale : Innovations cliniques

Comme toutes les autres spécialités, la parodontie clinique a évolué vers une approche de plus en plus médicale, de moins en moins agressive et de plus en plus efficace à la grande satisfaction des praticiens et des patients. Cette deuxième édition d'un ouvrage devenu une référence fait le...

Voir tous les livres de Jacques Charon

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Mon Dieu ! l'étrange embarras qu'un livre à mettre au jour, et qu'un auteur est neuf la première fois qu'on l'imprime ! " comme dirait si fort à propos mon Patron, un comédien nommé Molière. On me presse de montrer ici, en deux mots, ce que mes souvenirs racontent en tant de pages. Me voici donc, en somme, en train de faire la parade à l'entrée du théâtre Entrez, entrez ! Entrez, Mesdames et Messieurs, entrez aussi, bonnes d'enfants et soldats ! Le spectacle commence dans un instant, par l'Impromptu de Moscou, un lever de rideau désopilant joué par deux larrons en foire, Jacques Charon et Jean Piat. Ensuite, sans aucun ordre d'entrée en scène, vous verrez vivre et rire et danser Robert Hirsch, Sophie Desmarets, Micheline Boudet, Georges Descrières, Pierre Dux, Julien Bertheau, Jacqueline Maillan, Alice Sapritch, Maurice Escande, Marie Bell, Robert Manuel, Laurence Olivier, Rex Harrison, Albert Finney, Roland Petit, Louis Seigner, Mary Marquet, Madeleine Renaud, Jean Yonnel, Jean Weber, Cécile Sorel, Judith Magre, Jean Le Poulain, Lise Delamare. Et j'en oublie ! Vous apercevrez même Elizabeth II d'Angleterre. Vous ferez le tour du monde dans le train de luxe des Comédiens-Francais, que les publics de Londres, New Yoik Moscou, Québec, Tokyo, Beyrouth, Istanbiul, Buenos-Aires, Bruxelles Varsovie, Stockholm, Helsinki... et j'en passe, ont nourris de délirants bravos d'amour ! Vous irez même à Luchon, France. Entre-temps, vous vivrez la vie quotidienne d'un comédien dans les coulisses du théâtre le plus français de France, ce château féérique de mes mille et une nuits, ce coeur de mon ceeur : la Comédie-Française, où ma vie est un songe, où j'ai vu les plus glorieux - Paul Claudel, André Gide, Orson Welles, Charlie Chaplin... - redevenir timides et blancs d'émotion devant le fauteuil où mourut Molière. Entrez, entrez ! Les décors sont fastueux, les costumes sont éblouissants comme à Versailles sous Louis XIV. Entrez, entrez, le rideau va se lever ! Entrez en vous bousculant un peu et en riant déjà, une comédie ne peut pas mieux commencer. Et maintenant, excusez-moi de vous quitter pendant que vous gagnez vos places : le dois m'habiller pour entrer en scène. Monsieur le Régisseur, vous pouvez frapper les trois coups ! J. C