share_book
Envoyer cet article par e-mail

Fichte, philosophe du Non-Moi : Faut-il croire en l'existence d'un monde extérieur

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Fichte, philosophe du Non-Moi : Faut-il croire en l'existence d'un monde extérieur

Fichte, philosophe du Non-Moi : Faut-il croire en l'existence d'un monde extérieur

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Fichte, philosophe du Non-Moi : Faut-il croire en l'existence d'un monde extérieur"

Que voit-on en ouvrant un ouvrage de Fichte ? De bien curieux énoncés, énigmatiques, abstraits et apparemment très répétitifs. Que l'on prenne au hasard quatre ou cinq pages des Principes de la Doctrine de la science, il y sera question de " Moi absolu ", de " Non-Moi posé ", d'" auto-affection du Moi " ou encore de " transfert dans le Non-Moi ". L'idéalisme allemand est, non sans raisons, réputé difficile d'accès, car très abstrait et technique. C'est pourquoi cet ouvrage propose une approche accessible de la philosophie développée par Fichte durant les années 1792-1800. Afin d'y parvenir, nous articulerons notre étude autour d'un étrange néologisme, qui se révèle central dans la conception que Fichte se fait du rapport entre le sujet et le monde extérieur : le " Non-Moi " (Nicht-Ich). À quoi bon mener une recherche sur la réalité, apparemment indéniable, du monde que je perçois, et que nous percevons tous ? Mais, à la réflexion, sur quoi repose cette croyance naturelle, et ne serait-il pas plus prudent d'en rester à l'affirmation solipsiste de ma seule existence ? Comment prétendre faire provenir le Non-Moi du Moi lui-même ? N'est-ce pas aussi stérile et absurde que de vouloir s'extraire d'un marécage en tirant sur ses propres cheveux ? C'est à ces questions que nous devrons répondre si nous voulons saisir le sens profond de la notion de " Non-Moi " et le statut qu'il convient d'accorder à notre croyance en la réalité du monde extérieur.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 164  pages
  • Dimensions :  1.6cmx13.6cmx21.0cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   L'harmattan Paru le
  • Collection : Ouverture philosophique
  • ISBN :  2296127207
  • EAN13 :  9782296127203
  • Classe Dewey :  193

D'autres livres de Sylvain Portier

Philosophie, les bons plans : 30 annales du Bac corrigées à l'usage des lycéens et des non-philosophes

Quelles sont les exigences et les règles de la dissertation et de l'explication de texte ? Comment réutiliser des éléments du cours sans se contenter de le réciter ? Comment rédiger une introduction ? Comment éviter de paraphraser un texte ? Quelles sont les astuces à retenir pour ...

Voir tous les livres de Sylvain Portier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Que voit-on en ouvrant un ouvrage de Fichte ? De bien curieux énoncés, énigmatiques, abstraits et apparemment très répétitifs. Que l'on prenne au hasard quatre ou cinq pages des Principes de la Doctrine de la science, il y sera question de " Moi absolu ", de " Non-Moi posé ", d'" auto-affection du Moi " ou encore de " transfert dans le Non-Moi ". L'idéalisme allemand est, non sans raisons, réputé difficile d'accès, car très abstrait et technique. C'est pourquoi cet ouvrage propose une approche accessible de la philosophie développée par Fichte durant les années 1792-1800. Afin d'y parvenir, nous articulerons notre étude autour d'un étrange néologisme, qui se révèle central dans la conception que Fichte se fait du rapport entre le sujet et le monde extérieur : le " Non-Moi " (Nicht-Ich). À quoi bon mener une recherche sur la réalité, apparemment indéniable, du monde que je perçois, et que nous percevons tous ? Mais, à la réflexion, sur quoi repose cette croyance naturelle, et ne serait-il pas plus prudent d'en rester à l'affirmation solipsiste de ma seule existence ? Comment prétendre faire provenir le Non-Moi du Moi lui-même ? N'est-ce pas aussi stérile et absurde que de vouloir s'extraire d'un marécage en tirant sur ses propres cheveux ? C'est à ces questions que nous devrons répondre si nous voulons saisir le sens profond de la notion de " Non-Moi " et le statut qu'il convient d'accorder à notre croyance en la réalité du monde extérieur.