share_book
Envoyer cet article par e-mail

Histoire des juifs d'Allemagne du Moyen Age à nos jours

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Histoire des juifs d'Allemagne du Moyen Age à nos jours

Histoire des juifs d'Allemagne du Moyen Age à nos jours

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Histoire des juifs d'Allemagne du Moyen Age à nos jours"

Les sombres stèles alignées côte à côte à proximité du Reichstag sont là pour le rappeler : n'en déplaise aux négationnistes de tout poil, le nazisme a voulu et causé la mort de 6 millions de juifs. Mais onze années d'antisémitisme fanatique approuvé par tout un peuple ne sauraient s'expliquer par la seule folie criminelle d'un mégalomane exterminateur. Ces onze années furent en effet précédées des innombrables pogroms du Moyen Age, des imprécations judéophobes de Martin Luther, d'une " réglementation à l'usage des juifs " émanant de Frédéric Il - jugée par Mirabeau " digne d'un cannibale " -, des invectives ou jugements haineux du prédicateur Adolf Stoecker et de l'historien Heinrich von Treitschke. S'il y eut des moments de tolérance " officielle " avec le Code Napoléon, l'arrivée au pouvoir de Bismarck ou encore la Constitution weimarienne, l'antisémitisme n'a jamais cessé de se manifester aussi bien au sein d'associations et de partis influents que dans l'opinion publique. Noire ingratitude si l'on songe à tout ce dont l'Allemagne est redevable à la créativité et au talent juifs tant sur le plan culturel que dans le domaine économique. Mais comme aujourd'hui encore, sous couvert d'antisionisme, l'antisémitisme demeure Outre-Rhin, on peut se demander si le philosophe Cioran n'a pas raison, lequel voit là se manifester une rage impuissante issue d'un insupportable complexe d'infériorité : " Ces deux peuples attirés secrètement l'un vers l'autre ne pouvaient s'entendre. Comment les Allemands, ces arrivistes de la fatalité, auraient-ils pardonné aux juifs d'avoir un destin supérieur au leur ? " Une thématique douloureuse - rarement traitée dans sa durée et son ensemble - et polémique, qui pose la question de la responsabilité de l'ensemble du peuple allemand dans le génocide de la Seconde Guerre mondiale, et de l'antisémitisme contemporain en Allemagne.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 244  pages
  • Dimensions :  1.8cmx15.4cmx24.0cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Vuibert Paru le
  • Collection : Instants d'histoire
  • ISBN :  2711744450
  • EAN13 :  9782711744459
  • Classe Dewey :  943

D'autres livres de Roland Charpiot

Histoire de Berlin

Comme tonte capitale, Berlin a une histoire à raconter. Ici comme ailleurs, des hommes ont grandi, aimé et souffert. Des événements déterminants s'y sont déroulés, des changements importants opérés. Mais si la plupart des grandes cités présentent, par-delà les fluctuations de l'Histoire,...

Voir tous les livres de Roland Charpiot

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les sombres stèles alignées côte à côte à proximité du Reichstag sont là pour le rappeler : n'en déplaise aux négationnistes de tout poil, le nazisme a voulu et causé la mort de 6 millions de juifs. Mais onze années d'antisémitisme fanatique approuvé par tout un peuple ne sauraient s'expliquer par la seule folie criminelle d'un mégalomane exterminateur. Ces onze années furent en effet précédées des innombrables pogroms du Moyen Age, des imprécations judéophobes de Martin Luther, d'une " réglementation à l'usage des juifs " émanant de Frédéric Il - jugée par Mirabeau " digne d'un cannibale " -, des invectives ou jugements haineux du prédicateur Adolf Stoecker et de l'historien Heinrich von Treitschke. S'il y eut des moments de tolérance " officielle " avec le Code Napoléon, l'arrivée au pouvoir de Bismarck ou encore la Constitution weimarienne, l'antisémitisme n'a jamais cessé de se manifester aussi bien au sein d'associations et de partis influents que dans l'opinion publique. Noire ingratitude si l'on songe à tout ce dont l'Allemagne est redevable à la créativité et au talent juifs tant sur le plan culturel que dans le domaine économique. Mais comme aujourd'hui encore, sous couvert d'antisionisme, l'antisémitisme demeure Outre-Rhin, on peut se demander si le philosophe Cioran n'a pas raison, lequel voit là se manifester une rage impuissante issue d'un insupportable complexe d'infériorité : " Ces deux peuples attirés secrètement l'un vers l'autre ne pouvaient s'entendre. Comment les Allemands, ces arrivistes de la fatalité, auraient-ils pardonné aux juifs d'avoir un destin supérieur au leur ? " Une thématique douloureuse - rarement traitée dans sa durée et son ensemble - et polémique, qui pose la question de la responsabilité de l'ensemble du peuple allemand dans le génocide de la Seconde Guerre mondiale, et de l'antisémitisme contemporain en Allemagne.