share_book
Envoyer cet article par e-mail

Caprilli et Danloux

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Caprilli et Danloux

Caprilli et Danloux

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Caprilli et Danloux"

Chaque cavalier qui saute la moindre barre sait-il ce qu'il doit à Frederigo Caprili, l'Italien, et à Pierre Danloux, le Français ? Au début du XXe siècle, les deux écuyers mettent au point une méthode et un style qui modifient radicalement la monte en extérieur, alors que naît le concours hippique. Sans eux, le saut d'obstacle tel qu'il est pratiqué aujourd'hui n'existerait pas. A 20 ans d'intervalle, de chaque côté des Alpes, ils partagèrent une curiosité, un sens de l'observation - et une ténacité- extrêmes. A force d'études sur la locomotion du cheval, ils luttèrent contre la position dite classique : épaules en arrière, jambes en avant et rênes tendues. Caprilli et Danloux voulaient que le cheval garde la liberté de son encolure et que la cavalier, en adoptant une position en équilibre, ménage la bouche et le dos de sa monture. Si les chevaux avaient une mémoire collective, nul doute qu'ils voueraient une reconnaissance intense à Frederigo Caprillio et à Pierre Danloux

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 192  pages
  • Dimensions :  1.0cmx16.8cmx23.8cm
  • Poids : 798.3g
  • Editeur :   Belin Paru le
  • Collection : Les grands maîtres expliqués
  • ISBN :  2701136377
  • EAN13 :  9782701136370
  • Classe Dewey :  798.2
  • Langue : Français

D'autres livres de Marion Scali

Le jour où les chevaux parleront

S'ils ont été jusqu'ici les témoins silencieux de nos agissements, de nos faiblesses, voire de nos crimes, les chevaux, en effet, décideront peut-être un jour de tout raconter. De vider leur sac. De dire aux hommes leurs quatre vérités. Cela risque de faire mal. Ce jour-là est arrivé. [....

Le Maroc des Marocains

140 photos couleur environ. Marion Scari, journaliste à Elle, a vécu plusieurs années au Maroc où elle travaillait pour divers journaux. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre. ...

Baucher. Le tact, la recherche et l'orgueil

Qui était cet écuyer du XIXe siècle dont la méthode a révolutionné les esprits – voire l'équitation ? Celui dont Paul Morand disait qu'après lui, « le cheval ne sera plus jamais le même animal » ? En une série de petits chapitres, on apprendra qui est l'homme, quelle est sa méthode, qu...

Ils ont inventé l'équitation : De Xénophon à Tom Dorrance

Ce livre souhaite mettre le pied à l'étrier des cavaliers désirant comprendre d'où vient leur pratique. Nous avons choisi vingt-et-un écuyers qui ont laissé leur nom dans l'histoire de l'art équestre. Vingt autres auraient pu tout aussi bien figurer dans cet ouvrage, mais les " élus " ont ch...

Voir tous les livres de Marion Scali

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Chaque cavalier qui saute la moindre barre sait-il ce qu'il doit à Frederigo Caprili, l'Italien, et à Pierre Danloux, le Français ? Au début du XXe siècle, les deux écuyers mettent au point une méthode et un style qui modifient radicalement la monte en extérieur, alors que naît le concours hippique. Sans eux, le saut d'obstacle tel qu'il est pratiqué aujourd'hui n'existerait pas. A 20 ans d'intervalle, de chaque côté des Alpes, ils partagèrent une curiosité, un sens de l'observation - et une ténacité- extrêmes. A force d'études sur la locomotion du cheval, ils luttèrent contre la position dite classique : épaules en arrière, jambes en avant et rênes tendues. Caprilli et Danloux voulaient que le cheval garde la liberté de son encolure et que la cavalier, en adoptant une position en équilibre, ménage la bouche et le dos de sa monture. Si les chevaux avaient une mémoire collective, nul doute qu'ils voueraient une reconnaissance intense à Frederigo Caprillio et à Pierre Danloux