share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'Oeil désespéré par le regard : Sur le fantasme

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'Oeil désespéré par le regard : Sur le fantasme

L'Oeil désespéré par le regard : Sur le fantasme

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'Oeil désespéré par le regard : Sur le fantasme"

En s'appuyant sur la Bible Freud et Lacan, Marko: Zafiropoulos propose une interprétation nouvelle de La Vénus à la fourrure de Sacher-Masoch. Il montre comment face à l'épreuve de l'angoisse déclenchée par le regard aveugle d'une femme de pierre, le masochiste se défend en construisant l'écran d'un fétiche de lumière, où peut se projeter une série d'images fantasmatiques, propres à neutraliser la menace venant de l'Autre. D'où l'insistance du regard, toujours crue ou menacé dans l'oeuvre de Masoch, et le rôle qu'y trouvent les arts plastiques, dont le paradigme est ici le " peinture de la halte ". D'où aussi le rejet par Masoch du " legs de Caïn ", et son refus de s'inscrire dans cette longue lignée de meurtriers inconscients que forme - selon Freud - l'humanité toute entière. Une étude où la clinique du cas et de la culture est aussi à lire comme une leçon sur le fantasme.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 144  pages
  • Dimensions :  1.4cmx14.0cmx20.2cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   Arkhe Editions Paru le
  • ISBN :  2918682020
  • EAN13 :  9782918682028
  • Classe Dewey :  801.92

D'autres livres de Markos Zafiropoulos

La question féminine, de Freud à Lacan

Si le rejet haineux de la mère est la condition d'entrée des filles dans le registre oedipien, comment cette même fille pourrait-elle donc sortir de l'oedipe par la voie de l'idéalisation de la mère ? Ici réside l'aporie rendant fort difficile de faire de la mère l'avenir idéal de la femme c...

Lacan et les sciences sociales - le déclin du pere 1938-1953

La pensée de Jacques Lacan et son « retour à Freud » recèlent une contribution méconnue à l'analyse du collectif. L'archéologie de cette pensée, en sa phase d'origine, permet de dégager la position propre de Lacan, ses contradictions et ses enjeux. Ainsi apparaît que, de 1938 à 1953, l'a...

Lacan et Lévi-Strauss ou le retour à Freud, 1951-1957

Le "retour à Freud" de Lacan est lié en partie, selon l'auteur, à sa rencontre avec l'anthropologie de Lévi-Strauss. Analysant l'itinéraire de ce retour, l'auteur montre tout ce que Lacan doit à Lévi-Strauss dans le progrès de son élaboration théorique (de l'imaginaire au symbolique, l'inv...

Le mythe : pratiques, récits, théories : Volume 4 : Anthropologie et psychanalyse, l'enlèvement au coeur du mythe

Cet ouvrage regroupe les contributions présentées lors des deux premières journées du Colloque international sur le mythe organisé par l'Unité de recherches " Psychanalyse et pratiques sociales " (CNRS-Universités de Picardie (Amiens) et de Paris 7). Il se situe dans le cadre de la constructi...

Voir tous les livres de Markos Zafiropoulos

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

En s'appuyant sur la Bible Freud et Lacan, Marko: Zafiropoulos propose une interprétation nouvelle de La Vénus à la fourrure de Sacher-Masoch. Il montre comment face à l'épreuve de l'angoisse déclenchée par le regard aveugle d'une femme de pierre, le masochiste se défend en construisant l'écran d'un fétiche de lumière, où peut se projeter une série d'images fantasmatiques, propres à neutraliser la menace venant de l'Autre. D'où l'insistance du regard, toujours crue ou menacé dans l'oeuvre de Masoch, et le rôle qu'y trouvent les arts plastiques, dont le paradigme est ici le " peinture de la halte ". D'où aussi le rejet par Masoch du " legs de Caïn ", et son refus de s'inscrire dans cette longue lignée de meurtriers inconscients que forme - selon Freud - l'humanité toute entière. Une étude où la clinique du cas et de la culture est aussi à lire comme une leçon sur le fantasme.