share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Cour de Lucifer : Voyage au coeur de la plus haute spiritualité européenne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Cour de Lucifer : Voyage au coeur de la plus haute spiritualité européenne

La Cour de Lucifer : Voyage au coeur de la plus haute spiritualité européenne

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Cour de Lucifer : Voyage au coeur de la plus haute spiritualité européenne"

Lucifer n'en finit pas de faire peur, d'être calomnié. Confondu avec Satan, le diable, on a oublié qu'il était un être lumineux, et même étymologiquement, "le porteur de lumière". "La Cour de Lucifer, ce sont tous ces hommes et toutes ces femmes qui, au cours de l'histoire, ont cherché la lumière et se sont mis en quête d'un mythe, d'un Graal. Et bien souvent, pour ces mêmes raisons, ils ont été traités d'hérétiques, pourchassés, persécutés, brûlés. Au cours de sa brève existence, l'érudit allemand Otto Rahn est parti à la recherche de ces êtres et des mythes qui les soutenaient. Il a parcouru l'Europe en tous sens, d'Espagne en Islande, en passant par l'Italie, la Suisse, la France. il a ravivé l'engouement pour l'Occitanie cathare. Le tourisme ariégeois actuel lui doit beaucoup. Ses deux ouvrages, Croisade contre le Graal et la La Cour de Lucifer, sont devenus des livres-culte. Et, comme il se doit, ils sont, au choix et simultanément, discutés, décriés, appréciés, honnis... Rahn est mort comme il a vécu: mystérieusement, comme dans une symphonie d'ombres et de lumières.Tel un moderne Parsifal, il a couru après le Graal. Il l'a approché et, comme le héros arthurien, il n'a pu l'atteindre. Il appartenait sans doute à un autre Galaad de le faire. Otto Rahn aurait-il échoué dans sa quête? N'aurait-il pas été digne du Graal ? Pourquoi ? Parce qu'il aurait, un jour de 1936, revêtu un uniforme trop noir ? Personne ne connaîtra probablement jamais la réponse. La Cour de Lucifer se présente comme un journal de voyage, un journal fantastique, une quête, au coeur de l'Europe, de ses mythes, de ses légendes, de ses rêves... Au fil des pages, Otto Rhan livre les clés pour retrouver le chemin du royaume de l'elfe Lorin. Ce domaine, c'est aussi l'Asgard des dieux nordiques, le château de la Belle au bois dormant, les terres du milieu émergeant des féeries de Tolkien et un souvenir de l'Âge d'Or. Bon voyage !

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 267  pages
  • Dimensions :  2.0cmx14.6cmx23.0cm
  • Poids : 539.8g
  • Editeur :   Tchou Paru le
  • ISBN :  2867141222
  • EAN13 :  9782867141225
  • Classe Dewey :  366
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Lucifer n'en finit pas de faire peur, d'être calomnié. Confondu avec Satan, le diable, on a oublié qu'il était un être lumineux, et même étymologiquement, "le porteur de lumière". "La Cour de Lucifer, ce sont tous ces hommes et toutes ces femmes qui, au cours de l'histoire, ont cherché la lumière et se sont mis en quête d'un mythe, d'un Graal. Et bien souvent, pour ces mêmes raisons, ils ont été traités d'hérétiques, pourchassés, persécutés, brûlés. Au cours de sa brève existence, l'érudit allemand Otto Rahn est parti à la recherche de ces êtres et des mythes qui les soutenaient. Il a parcouru l'Europe en tous sens, d'Espagne en Islande, en passant par l'Italie, la Suisse, la France. il a ravivé l'engouement pour l'Occitanie cathare. Le tourisme ariégeois actuel lui doit beaucoup. Ses deux ouvrages, Croisade contre le Graal et la La Cour de Lucifer, sont devenus des livres-culte. Et, comme il se doit, ils sont, au choix et simultanément, discutés, décriés, appréciés, honnis... Rahn est mort comme il a vécu: mystérieusement, comme dans une symphonie d'ombres et de lumières.Tel un moderne Parsifal, il a couru après le Graal. Il l'a approché et, comme le héros arthurien, il n'a pu l'atteindre. Il appartenait sans doute à un autre Galaad de le faire. Otto Rahn aurait-il échoué dans sa quête? N'aurait-il pas été digne du Graal ? Pourquoi ? Parce qu'il aurait, un jour de 1936, revêtu un uniforme trop noir ? Personne ne connaîtra probablement jamais la réponse. La Cour de Lucifer se présente comme un journal de voyage, un journal fantastique, une quête, au coeur de l'Europe, de ses mythes, de ses légendes, de ses rêves... Au fil des pages, Otto Rhan livre les clés pour retrouver le chemin du royaume de l'elfe Lorin. Ce domaine, c'est aussi l'Asgard des dieux nordiques, le château de la Belle au bois dormant, les terres du milieu émergeant des féeries de Tolkien et un souvenir de l'Âge d'Or. Bon voyage !