share_book
Envoyer cet article par e-mail

Vies privées de l'enfant roi à l'enfant victime

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Vies privées de l'enfant roi à l'enfant victime

Vies privées de l'enfant roi à l'enfant victime

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Vies privées de l'enfant roi à l'enfant victime"

L'enfance est de plus en plus protégée. Les multiples formes de maltraitance sont de mieux en mieux dépistées. En quelques années le mur du silence, dans les familles comme dans des institutions, s'est largement effrité. On ne pourrait que se féliciter de cette évolution des mœurs si elle n'était elle-même porteuse de nouvelles formes de violence. La victimisation des enfants s'accompagne en effet trop souvent d'une diabolisation des "mauvais parents". Dans l'opinion publique, bien sûr, mais malheureusement aussi dans les institutions d'accueil où sont placés les enfants ou encore à travers les décisions de justice. Comme on le sait depuis À corps et à cri, Caroline Eliacheff, psychanalyste et pédopsychiatre, travaille avec des nourrissons et de très jeunes enfants dans une pouponnière de l'Aide sociale à l'enfance. Confrontée quotidiennement aux effets ravageurs de la violence parentale, elle témoigne dans Vies privées des conséquences destructrices de cette stigmatisation des parents fautifs. C'est ajouter au malheur d'un enfant que de lui retirer symboliquement son père et sa mère en le traitant comme un orphelin. Protéger l'enfant maltraité sans disqualifier la fonction parentale dont tout être a besoin, voilà la voie difficile qu'il faudrait savoir suivre. Parce qu'une vie ne saurait être privée de ses origines, l'auteur dénonce également les conditions dans lesquelles l'accouchement sous X est pratiqué en France. --Émilio Balturi

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 150  pages
  • Dimensions :  1.2cmx14.4cmx21.2cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Odile Jacob Paru le
  • Collection : PSYCHOLOGIE
  • ISBN :  273810441X
  • EAN13 :  9782738104410
  • Classe Dewey :  150.195
  • Langue : Français

D'autres livres de Caroline Eliacheff

A corps et à cris

Psychanalyste et pédopsychiatre, Caroline Eliacheff, dans la lignée de Françoise Dolto, pratique la psychanalyse des nourrissons. Dans À corps et à cris, elle relate des fragments de cures avec les tout-petits, au sein de sa consultation dans une pouponnière parisienne qui accueille des [.....

Mères-filles, une relation à trois

Quand des femmes se retrouvent entre elles, de quoi parlent-elles ? N'en déplaisent à ces messieurs, de leurs mères. C'est ce que soutiennent Caroline Eliacheff et Nathalie Heinich dans leur ouvrage consacré à la relation mères-filles. Les figures de la mère sont nombreuses et variées :...

Prix : 85 DH

Mères-filles : Une relation à trois

Quand des femmes se retrouvent entre elles, de quoi parlent-elles ? N'en déplaisent à ces messieurs, de leurs mères. C'est ce que soutiennent Caroline Eliacheff et Nathalie Heinich dans leur ouvrage consacré à la relation mères-filles. Les figures de la mère sont nombreuses et variées : m...

Le temps des victimes

Alors que notre société prône le culte du gagnant, la figure de la victime en est arrivée à occuper celle du héros. La médiatisation des catastrophes a révélé que l'unanimité compassionnelle était en train de devenir l'ultime expression du lien social. Et les demandes de réparation aupr...

Voir tous les livres de Caroline Eliacheff

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'enfance est de plus en plus protégée. Les multiples formes de maltraitance sont de mieux en mieux dépistées. En quelques années le mur du silence, dans les familles comme dans des institutions, s'est largement effrité. On ne pourrait que se féliciter de cette évolution des mœurs si elle n'était elle-même porteuse de nouvelles formes de violence. La victimisation des enfants s'accompagne en effet trop souvent d'une diabolisation des "mauvais parents". Dans l'opinion publique, bien sûr, mais malheureusement aussi dans les institutions d'accueil où sont placés les enfants ou encore à travers les décisions de justice. Comme on le sait depuis À corps et à cri, Caroline Eliacheff, psychanalyste et pédopsychiatre, travaille avec des nourrissons et de très jeunes enfants dans une pouponnière de l'Aide sociale à l'enfance. Confrontée quotidiennement aux effets ravageurs de la violence parentale, elle témoigne dans Vies privées des conséquences destructrices de cette stigmatisation des parents fautifs. C'est ajouter au malheur d'un enfant que de lui retirer symboliquement son père et sa mère en le traitant comme un orphelin. Protéger l'enfant maltraité sans disqualifier la fonction parentale dont tout être a besoin, voilà la voie difficile qu'il faudrait savoir suivre. Parce qu'une vie ne saurait être privée de ses origines, l'auteur dénonce également les conditions dans lesquelles l'accouchement sous X est pratiqué en France. --Émilio Balturi