share_book
Envoyer cet article par e-mail

La connaissance de soi : Citations commentées des Upanishad et histoires

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La connaissance de soi : Citations commentées des Upanishad et histoires

La connaissance de soi : Citations commentées des Upanishad et histoires

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La connaissance de soi : Citations commentées des Upanishad et histoires"

C'est au retour de son premier voyage en Inde en 1959, où il a rencontré Svâmi Prajnânpad, que Daniel Roumanoff s'est mis à apprendre le sanskrit. Après la disparition de son maître en 1974, il s'est consacré à réunir les lettres adressées aux disciples et les entretiens enregistrés, à partir desquels il a publié un certain nombre d'ouvrages. Tout naturellement, Daniel Roumanoff a cherché les sources des formules sanscrites employées par Svami Prajnanpad dans les lettres et les entretiens. Voici, par exemple, deux formules citées par le maître, qui peuvent paraître, à première vue, étranges, voire paradoxales : " Tout en vérité est neutre. " " Ce n'est ni par l'action, ni par la progéniture, ni par la richesse, mais seulement en se rendant libre qu'on peut obtenir l'immortalité. " La première vient de la Chândogya Upanisad, la seconde de la Kaivalya Upanisad. Svâmi Prajnânpad, comme il le disait si bien lui-même, n'enseignait pas mais se contentait de répondre aux questions qu'on lui posait et qui se référaient le plus souvent au quotidien. Pour mieux se faire comprendre, il illustrait ses propos par des histoires. Aussi Daniel Roumanoff a-t-il mis, en regard des citations des Upanishad, les histoires vécues racontées par Svamiji, classées par thèmes, qui viennent illustrer et expliciter les citations. Dans ce va-et-vient entre des formules très anciennes et des histoires très récentes et proches de nous, on découvre le caractère étonnant des propos de Svâmi Prajnânpad. Ce maître d'exception a su faire le lien entre l'Orient et l'Occident et mettre la sagesse ancienne à la portée de l'homme d'aujourd'hui. Le but de la vie, c'est d'aller du relatif à l'absolu, par le dépassement du relatif et non pas par le rejet du relatif ; c'est aller de ce qui est petit vers ce qui est grand, car comme dit la Chândogya Upanisad : " Il n'y pas de bonheur dans ce qui est petit ou limité ". Pour faire ce chemin, il est nécessaire d'apprendre à se connaître soi-même. C'est le sujet de ce livre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 285  pages
  • Dimensions :  3.2cmx13.4cmx21.2cm
  • Poids : 458.1g
  • Editeur :   Accarias Paru le
  • Collection : ARTICLES SANS C
  • ISBN :  2863161571
  • EAN13 :  9782863161579
  • Classe Dewey :  294.592 18
  • Langue : Français

D'autres livres de Svami Prajnanpad

ABC d'une sagesse

C'est en 1959 que Daniel Roumanoff rencontre en Inde Svâmi Prajnânpad dont il devient, avec Arnaud Desjardins, l'un des neuf élèves français. Ayant reçu une formation scientifique et une formation traditionnelle, Svâmi Prajnânpad a opéré une sortede synthèse Orient-Occident : il a [......

Ceci, ici, à présent

En janvier 1963, Frédérick Leboyer rencontre Swâmi Prajnânpad, dans son ashram du Bengale. Il a avec ce sage, alors totalement inconnu, des entretiens presque quotidiens qu'il a la merveilleuse idée d'enregistrer. Ce livre contient vingt quatre entretiens enregistrés en janvier et février ...

Voir tous les livres de Svami Prajnanpad

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

C'est au retour de son premier voyage en Inde en 1959, où il a rencontré Svâmi Prajnânpad, que Daniel Roumanoff s'est mis à apprendre le sanskrit. Après la disparition de son maître en 1974, il s'est consacré à réunir les lettres adressées aux disciples et les entretiens enregistrés, à partir desquels il a publié un certain nombre d'ouvrages. Tout naturellement, Daniel Roumanoff a cherché les sources des formules sanscrites employées par Svami Prajnanpad dans les lettres et les entretiens. Voici, par exemple, deux formules citées par le maître, qui peuvent paraître, à première vue, étranges, voire paradoxales : " Tout en vérité est neutre. " " Ce n'est ni par l'action, ni par la progéniture, ni par la richesse, mais seulement en se rendant libre qu'on peut obtenir l'immortalité. " La première vient de la Chândogya Upanisad, la seconde de la Kaivalya Upanisad. Svâmi Prajnânpad, comme il le disait si bien lui-même, n'enseignait pas mais se contentait de répondre aux questions qu'on lui posait et qui se référaient le plus souvent au quotidien. Pour mieux se faire comprendre, il illustrait ses propos par des histoires. Aussi Daniel Roumanoff a-t-il mis, en regard des citations des Upanishad, les histoires vécues racontées par Svamiji, classées par thèmes, qui viennent illustrer et expliciter les citations. Dans ce va-et-vient entre des formules très anciennes et des histoires très récentes et proches de nous, on découvre le caractère étonnant des propos de Svâmi Prajnânpad. Ce maître d'exception a su faire le lien entre l'Orient et l'Occident et mettre la sagesse ancienne à la portée de l'homme d'aujourd'hui. Le but de la vie, c'est d'aller du relatif à l'absolu, par le dépassement du relatif et non pas par le rejet du relatif ; c'est aller de ce qui est petit vers ce qui est grand, car comme dit la Chândogya Upanisad : " Il n'y pas de bonheur dans ce qui est petit ou limité ". Pour faire ce chemin, il est nécessaire d'apprendre à se connaître soi-même. C'est le sujet de ce livre.