share_book
Envoyer cet article par e-mail

Gainsbourg : Le Livre du souvenir

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Gainsbourg : Le Livre du souvenir

Gainsbourg : Le Livre du souvenir

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Gainsbourg : Le Livre du souvenir"

Gainsbourg. Ses engouements, ses esclandres, ses colères. Ses " compagnons " : l'alcool, le tabac. Ses égéries Bardot, Birkin, sa fille Charlotte. Ses débuts au " Milord l'Arsouille " et son amitié décisive avec Boris Vian. Il y a ce que l'on sait: le charme, le talent, les amours douloureuses, l'impatience ambiguë devant la mort. Et puis? Ce livre du souvenir nous montre un autre visage sous la légende, au-delà des grimaces et des provocations. Sous le don Juan patibulaire et sentimental se cache un homme qui a souffert tout au long de sa vie. Sous la star, l'artiste, le musicien épris de perfection. Il y a chez Gainsbourg une sorte d'ardeur dans le désenchantement aggravée par la célébrité. Même en pleine lumière, ses défis, ses ivresses, ses tapages sont lestés d'amertume. La mélancolie affleure malgré le succès. Avec Bernard Pascuito, on va à la rencontre d'un inconnu qui dut apprivoiser - mais y est-il jamais parvenu? - sa laideur. On découvre Lulu Ginzburg avant qu'il soit Serge. Son enfance à Pigalle sous l'Occupation. L'étoile jaune. Les poings serrés de l'adolescence. Artiste, déjà. Provocateur, toujours. Il avait rêvé de devenir peintre, l'égal de Klee ou de Bacon. Il sut à 30 ans qu'il ne serait qu'un saltimbanque. Devenu maître dans un art qu'il jugeait mineur ou secondaire, il ne s'est jamais pris pour Verlaine. Comme il était lucide, on le croyait cynique. Il n'était " que " Gainsbourg. Le dernier " ménestrel? "

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 220  pages
  • Dimensions :  2.0cmx15.4cmx23.2cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Sand Paru le
  • ISBN :  271070742X
  • EAN13 :  9782710707424
  • Classe Dewey :  B
  • Langue : Français

D'autres livres de Bernard Pascuito

Dalida, une vie brûlée

" Elle a mis de l'ordre dans la maison, a revêtu un déshabillé de soie blanche. Elle a pris soin d'avaler par petites poignées les pilules. Elle a pris la pose - pathétique et émouvante intention d'artiste et de femme soucieuse de séduire jusque dans la mort -, puis elle s'est endormie. Sur s...

Célébrités, 16 morts mystérieuses

Le pape Jean Paul 1er a-t-il été assassiné ? Pourquoi le conducteur du camion, qui devait être fatal à Coluche, effectuait-il une manoeuvre là où il n'avait aucune raison de tourner ? Diana a-t-elle été victime d'un complot parce qu'elle était enceinte des oeuvres de Dodi Al Fayed ? Romy S...

Voir tous les livres de Bernard Pascuito

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Gainsbourg. Ses engouements, ses esclandres, ses colères. Ses " compagnons " : l'alcool, le tabac. Ses égéries Bardot, Birkin, sa fille Charlotte. Ses débuts au " Milord l'Arsouille " et son amitié décisive avec Boris Vian. Il y a ce que l'on sait: le charme, le talent, les amours douloureuses, l'impatience ambiguë devant la mort. Et puis? Ce livre du souvenir nous montre un autre visage sous la légende, au-delà des grimaces et des provocations. Sous le don Juan patibulaire et sentimental se cache un homme qui a souffert tout au long de sa vie. Sous la star, l'artiste, le musicien épris de perfection. Il y a chez Gainsbourg une sorte d'ardeur dans le désenchantement aggravée par la célébrité. Même en pleine lumière, ses défis, ses ivresses, ses tapages sont lestés d'amertume. La mélancolie affleure malgré le succès. Avec Bernard Pascuito, on va à la rencontre d'un inconnu qui dut apprivoiser - mais y est-il jamais parvenu? - sa laideur. On découvre Lulu Ginzburg avant qu'il soit Serge. Son enfance à Pigalle sous l'Occupation. L'étoile jaune. Les poings serrés de l'adolescence. Artiste, déjà. Provocateur, toujours. Il avait rêvé de devenir peintre, l'égal de Klee ou de Bacon. Il sut à 30 ans qu'il ne serait qu'un saltimbanque. Devenu maître dans un art qu'il jugeait mineur ou secondaire, il ne s'est jamais pris pour Verlaine. Comme il était lucide, on le croyait cynique. Il n'était " que " Gainsbourg. Le dernier " ménestrel? "