share_book
Envoyer cet article par e-mail

Abd er-Rhaman contre Charles Martel : La véritable histoire de la bataille de Poitiers

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Abd er-Rhaman contre Charles Martel : La véritable histoire de la bataille de Poitiers

Abd er-Rhaman contre Charles Martel : La véritable histoire de la bataille de Poitiers

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Abd er-Rhaman contre Charles Martel : La véritable histoire de la bataille de Poitiers"

    Peu de batailles dans notre histoire auront nourri autant de fantasmes que celle de Poitiers. Depuis Chateaubriand, les Français ont appris que la victoire de Charles Martel avait sauvé la France du péril musulman. Mais de quelle France s'agit-il ? Ses frontières ne sont pas celles que l'on connaît aujourd'hui. Et quel est ce péril musulman ? L'Espagne, conquise par les Arabes dès 711, s'étend, à la veille de Poitiers, au-delà des Pyrénées. Ainsi la Septimanie - notre actuel Languedoc-Roussillon-est-elle une province arabo-berbère gouvernée par Munuza depuis Narbonne. Les religions du Livre y cohabitent jusqu'au jour où Munuza épouse une chrétienne, Lampégie d'Aquitaine, fille du duc de Toulouse. Pour l'émir d'Espagne Abd er-Rahman, Munuza est un renégat qu'il faut punir ; pour le duc des Francs, Charles, cette alliance est une menace et une provocation. Se mettent alors en place les conditions d'une confrontation qui demeurait jusqu'alors méconnue. Salah Guemriche raconte la véritable histoire de la bataille de Poitiers, telle qu'elle fut vécue des deux côtés, musulman et chrétien. II dissèque ce mythe national construit au fil des siècles pour faire peur. Poitiers, dit-il, ne fut pas le Waterloo des Arabes et, malgré les lourdes représailles exercées par les Francs dans le Midi, beaucoup de musulmans y firent souche. Sans que cela ait jamais gêné personne...

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 310  pages
    • Dimensions :  3.0cmx14.0cmx20.4cm
    • Poids : 381.0g
    • Editeur :   Librairie Académique Perrin Paru le
    • ISBN :  2262029601
    • EAN13 :  9782262029609
    • Classe Dewey :  944

    D'autres livres de Salah Guemriche

    Dictionnaire des mots français d'origine arabe et turque et persane

    Agrémenté de calligraphies arabes et d'une anthologie de textes littéraires de Rabelais à Houellebecq, ce dictionnaire retrace l'histoire de 400 mots d'origine arabe appartenant à tous les domaines de savoir ou de la vie quotidienne, leur étymologie, leur évolution orthographique, et leurs ...

    Prix : 438 DH
    Le Christ s'est arrêté à Tizi-Ouzou : Enquête sur les conversions en terre d'islam

    Depuis la fin du XXe siècle, un mouvement qui semble irrépressible, en particulier au Maghreb mais aussi dans le reste du monde arabe et même en Occident, conduit de plus en plus de musulmans à tourner le dos à l'islam pour rejoindre la religion de Sidna Aïssa - autrement dit de " Notre [.....

    Dictionnaire des mots français d'origine arabe (et turque et persane) : Accompagné d'une anthologie littéraire 400 extraits d'auteurs français, de Rabelais à... Houellebecq

    Dictionnaire des mots français d'origine arabe. Il y a deux fois plus de mots français d'origine arabe que de mots français d'origine gauloise ! D'abricot à zéro, ce dictionnaire retrace l'histoire de près de 400 termes, à travers leur étymologie, leur évolution orthographique, leurs usages...

    Prix : 150 DH
    Alger la Blanche : Biographies d'une ville

    Fondée, selon la légende, après le passage d'Hercule et de ses compagnons, la ville d'Alger fut très tôt convoitée : Phéniciens, Romains, Vandales, Byzantins, Arabes, Espagnols, Turcs et Français l'auront tour à tour aimée et malmenée, glorifiée et saignée à blanc. Faut-il croire que s...

    Voir tous les livres de Salah Guemriche

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Peu de batailles dans notre histoire auront nourri autant de fantasmes que celle de Poitiers. Depuis Chateaubriand, les Français ont appris que la victoire de Charles Martel avait sauvé la France du péril musulman. Mais de quelle France s'agit-il ? Ses frontières ne sont pas celles que l'on connaît aujourd'hui. Et quel est ce péril musulman ? L'Espagne, conquise par les Arabes dès 711, s'étend, à la veille de Poitiers, au-delà des Pyrénées. Ainsi la Septimanie - notre actuel Languedoc-Roussillon-est-elle une province arabo-berbère gouvernée par Munuza depuis Narbonne. Les religions du Livre y cohabitent jusqu'au jour où Munuza épouse une chrétienne, Lampégie d'Aquitaine, fille du duc de Toulouse. Pour l'émir d'Espagne Abd er-Rahman, Munuza est un renégat qu'il faut punir ; pour le duc des Francs, Charles, cette alliance est une menace et une provocation. Se mettent alors en place les conditions d'une confrontation qui demeurait jusqu'alors méconnue. Salah Guemriche raconte la véritable histoire de la bataille de Poitiers, telle qu'elle fut vécue des deux côtés, musulman et chrétien. II dissèque ce mythe national construit au fil des siècles pour faire peur. Poitiers, dit-il, ne fut pas le Waterloo des Arabes et, malgré les lourdes représailles exercées par les Francs dans le Midi, beaucoup de musulmans y firent souche. Sans que cela ait jamais gêné personne...