share_book
Envoyer cet article par e-mail

Bal-Trap : Une envie de tuer sur le bout de la langue

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Bal-Trap : Une envie de tuer sur le bout de la langue

Bal-Trap : Une envie de tuer sur le bout de la langue

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Bal-Trap : Une envie de tuer sur le bout de la langue"

    Xavier Durringer aime propulser sur scène et dans les pages les paumés, les prolos, les dédaignés. Et avec eux, leur cortège de mots crus, de syntaxe tordue, mais aussi de fulgurances poétiques. Bal-trap, c'est la fin d'un bal et celle d'un couple. L'amour comme au tir au pigeon? Loin de là, car un autre couple se forme sur les traces du premier. Les petits bonheurs à venir chassent les grands malheurs. Et inversement. Encore un dancing, mais cette fois-ci, c'est soirée sur le parking : on ne rentre pas. Alors quoi, il y aurait les nantis qui accéderaient aux paradis artificiels et les laissés-pour-compte? Et si ces petits loulous étaient les vrais vivants : désespérés, mais insatiables; eux qui ont une envie de tuer sur le bout de la langue. Ces deux premières pièces de Durringer font surgir un auteur âpre, subversif, qui aime mêler pulsions de vie et de mort, grande tendresse et sexualité tellurique. Haletant.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 115  pages
    • Dimensions :  1.2cmx15.0cmx20.4cm
    • Poids : 181.4g
    • Editeur :   Editions Théâtrales Paru le
    • Collection : REPERT CONTEMPO
    • ISBN :  2842604075
    • EAN13 :  9782842604073
    • Classe Dewey :  842.914
    • Langue : Français

    D'autres livres de Xavier Durringer

    Histoires d'hommes

    Histoires d'hommes rassemble une cinquantaine de monologues écrits pour des femmes.Destinés à des actrices de tous âges, ces textes s'inscrivent dans l'espace de la représentation, pour le temps du plateau. On y retrouve le style si particulier de Durringer parole tendue, invectives, cris du...

    Une petite entaille

    Un lieu indéterminé et gris : village ouvrier ou banlieue perdue. Des jeunes gens désorientés mais qui cherchent l'amour. Slim, le rigolo paumé qui vient juste de se faire licencier. Lisa, la belle qui affole les garçons. Jo, le caïd de la bande... Voilà l'univers de Durringer. Des êtres qu...

    Voir tous les livres de Xavier Durringer

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Xavier Durringer aime propulser sur scène et dans les pages les paumés, les prolos, les dédaignés. Et avec eux, leur cortège de mots crus, de syntaxe tordue, mais aussi de fulgurances poétiques. Bal-trap, c'est la fin d'un bal et celle d'un couple. L'amour comme au tir au pigeon? Loin de là, car un autre couple se forme sur les traces du premier. Les petits bonheurs à venir chassent les grands malheurs. Et inversement. Encore un dancing, mais cette fois-ci, c'est soirée sur le parking : on ne rentre pas. Alors quoi, il y aurait les nantis qui accéderaient aux paradis artificiels et les laissés-pour-compte? Et si ces petits loulous étaient les vrais vivants : désespérés, mais insatiables; eux qui ont une envie de tuer sur le bout de la langue. Ces deux premières pièces de Durringer font surgir un auteur âpre, subversif, qui aime mêler pulsions de vie et de mort, grande tendresse et sexualité tellurique. Haletant.