share_book
Envoyer cet article par e-mail

Dans l'cochon, tout est bon !

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Dans l'cochon, tout est bon !

Dans l'cochon, tout est bon !

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Dans l'cochon, tout est bon !"

Un épais nuage verdâtre pèse sur le paysage. Dans ce décor oppressant, les hommes croissent et profitent, telles d'énormes plantes carnivores cultivées sous serre. Et puis, il y a Philibert. Philibert est filiforme. Philibert est végétarien. Philibert se damnerait pour une bouffée d'air pur. Dans l'cochon tout est bon est un récit d'anticipation pessimiste et troublant. Dès les premières pages, le malaise s'installe, quasi palpable. Mazan situe son histoire dans nos meubles, immeubles, rues, villes. Puis il force le trait, juste un peu... Le monde qu'il décrit est notre monde, mais usé, pollué, vicié, défiguré. Mazan ne donne pas d'explications. Ce n'est pas son propos. Il se contente de mettre ses personnages en situation et d'observer leurs réactions. Il y a ceux, la majorité, qui s'adaptent. Il y a ceux qui se révoltent, quitte à y laisser des plumes. Et puis, il y a Philibert... Philibert qui constate l'étendue des dégâts et qui continue de vivre en attendant. Mais en attendant quoi... ? --Romat

Détails sur le produit

  • Reliure : Cartonné
  • 55  pages
  • Dimensions :  1.0cmx22.6cmx31.6cm
  • Poids : 539.8g
  • Editeur :   Delcourt 
  • Collection : Conquistador
  • ISBN :  284055416X
  • EAN13 :  9782840554165
  • Classe Dewey :  741.5

D'autres livres de Mazan

Kheti, fils du Nil, Tome 1

Sujet : Alors que le Nil ne cesse de s'assécher, khéti, l'apprenti scribe, et son amie Maït passent mystérieusement dans le monde des dieux. Ils vont devoir affronter toutes sortes de divinités plus ou moins impressionnantes avant d'arriver à Shekmet, la déesse de la crue du Nil. Acceptera-t-...

Le vaillant petit tailleur

Sujet : Alors qu'il mange de la confiture, le petit tailleur est assailli par une nuée de mouches. D'un coup de ceinture, il en écrase « sept d'un coup » ! Cet exploit qu'il s'empresse d'imprimer sur sa ceinture laisse planer le doute. Le petit tailleur décide alors de parcourir le monde. Rusé...

Voir tous les livres de Mazan

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Un épais nuage verdâtre pèse sur le paysage. Dans ce décor oppressant, les hommes croissent et profitent, telles d'énormes plantes carnivores cultivées sous serre. Et puis, il y a Philibert. Philibert est filiforme. Philibert est végétarien. Philibert se damnerait pour une bouffée d'air pur. Dans l'cochon tout est bon est un récit d'anticipation pessimiste et troublant. Dès les premières pages, le malaise s'installe, quasi palpable. Mazan situe son histoire dans nos meubles, immeubles, rues, villes. Puis il force le trait, juste un peu... Le monde qu'il décrit est notre monde, mais usé, pollué, vicié, défiguré. Mazan ne donne pas d'explications. Ce n'est pas son propos. Il se contente de mettre ses personnages en situation et d'observer leurs réactions. Il y a ceux, la majorité, qui s'adaptent. Il y a ceux qui se révoltent, quitte à y laisser des plumes. Et puis, il y a Philibert... Philibert qui constate l'étendue des dégâts et qui continue de vivre en attendant. Mais en attendant quoi... ? --Romat