share_book
Envoyer cet article par e-mail

De la méthode mathématique et la Correspondance avec Exner

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
De la méthode mathématique et la Correspondance avec Exner

De la méthode mathématique et la Correspondance avec Exner

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "De la méthode mathématique et la Correspondance avec Exner"

    Voici des textes essentiels pour comprendre la naissance du courant analytique en Europe centrale et ses prolongements au XXe siècle. Le premier, De la méthode mathématique, est aujourd'hui un classique de la philosophie des mathématiques. Bernard Bolzano l'a extrait de son Introduction à la Théorie des grandeurs pour l'envoyer à Franz Exner, nommé professeur de philosophie à l'université de Prague en 1831. Il y présente à la fois ses plus importantes innovations en logique et sa philosophie des mathématiques conçue en opposition à Kant. Le deuxième, Correspondance Bolzano-Exner, est le débat qui s'en suivit, principalement autour du problème de l'objet des représentations et des deux thèses controversées de la logique de Bolzano, à savoir sa conception des objets logiques en soi (proposition en soi), indépendants de la pensée et de la langue, et son concept d'intuition. Là s'est joué le sort de la philosophie autrichienne. Bolzano n'a pas réussi à convaincre Exner qui lui oppose avec ténacité les idées de Herbart. Ce dernier dominera donc la pensée autrichienne dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Ces thèmes furent repris plusieurs fois au cours des deux derniers siècles (par Frege, Twardowski, Husserl, Quine) et n'ont jamais cessé d'être actuels. Ce débat âpre et ardu s'adresse à nous aussi.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 256  pages
    • Dimensions :  1.6cmx13.4cmx21.2cm
    • Poids : 281.2g
    • Editeur :   Vrin Paru le
    • Collection : Bibliothèque des Textes Philosophiques
    • ISBN :  2711619087
    • EAN13 :  9782711619085
    • Classe Dewey :  510.1

    D'autres livres de Bernard Bolzano

    Théorie de la science

    La Théorie de la science est un titre mythique de la philosophie du XIXe siècle. L'ouvrage est monumental. Il comporte quatre volumes dans son édition originale de 1837. A l'époque. il passa à peu près inaperçu. Il faut (lire que la figure de son auteur était inhabituelle. Bolzano est né à...

    Premiers écrits. Philosophie, logique, mathématique

    Qu'est que la mathématique ? Quel rôle y joue l'intuition ? Sur quels principes repose-t-elle ? Bernard Bolzano (1781-1848) propose une réponse dans les écrits réunis dans ce volume, les plus représentatifs de la période de son activité publique de 1804 à 1819, date de sa révocation de l'u...

    Voir tous les livres de Bernard Bolzano

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Voici des textes essentiels pour comprendre la naissance du courant analytique en Europe centrale et ses prolongements au XXe siècle. Le premier, De la méthode mathématique, est aujourd'hui un classique de la philosophie des mathématiques. Bernard Bolzano l'a extrait de son Introduction à la Théorie des grandeurs pour l'envoyer à Franz Exner, nommé professeur de philosophie à l'université de Prague en 1831. Il y présente à la fois ses plus importantes innovations en logique et sa philosophie des mathématiques conçue en opposition à Kant. Le deuxième, Correspondance Bolzano-Exner, est le débat qui s'en suivit, principalement autour du problème de l'objet des représentations et des deux thèses controversées de la logique de Bolzano, à savoir sa conception des objets logiques en soi (proposition en soi), indépendants de la pensée et de la langue, et son concept d'intuition. Là s'est joué le sort de la philosophie autrichienne. Bolzano n'a pas réussi à convaincre Exner qui lui oppose avec ténacité les idées de Herbart. Ce dernier dominera donc la pensée autrichienne dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Ces thèmes furent repris plusieurs fois au cours des deux derniers siècles (par Frege, Twardowski, Husserl, Quine) et n'ont jamais cessé d'être actuels. Ce débat âpre et ardu s'adresse à nous aussi.