share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'art du nu

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'art du nu

L'art du nu

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'art du nu"

Si le nu traverse toutes les époques et toutes les cultures, de la préhistoire à aujourd’hui, de l’Inde à l’Océanie, de l’Afrique à l’Europe, seule la culture occidentale l’a codifié comme un « genre » autonome. Reflet d’une culture, de ses goûts esthétiques et surtout de la morale de son temps, le nu fut considéré avec une grande suspicion du Moyen-Age à l’ère moderne. Il n’a pénétré les lieux sacrés de la chrétienté qu’au prix d’âpres batailles, et même après être devenu un « sujet » dans les académies, au XVIIIe siècle, il continuera de susciter la réprobation, voire le scandale. C’est cette histoire que retrace le premier chapitre de cet ouvrage. On y constate que nombre d’œuvres, autrefois tenues pour scandaleuses, n’ont plus rien de choquant. La notion même du nu a évolué : montrer un bras provoqua jadis un intérêt tout autre qu’aujourd’hui. Le nu fut attaqué par la censure, la morale, la culture artistique ou la critique : c’est l’objet du chapitre suivant. Le lecteur suivra les diverses formes prises par le nu : il a été décliné à tous les âges de l’homme, de l’enfance à la vieillesse, et jusqu’à sa mort, chaque époque élisant parmi ces phases de l’existence une « forme idéale ». Les poses, présentées ensuite, ont des significations symboliques précises, que leur confère chaque artiste. Enfin, l’ouvrage examine les sujets les plus traités, et l’évolution de la symbolique attachée au nu au fil des siècles. Deux index et une orientation bibliographique complètent cette documentation, richement illustrée.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 336  pages
  • Dimensions :  2.0cmx13.8cmx19.0cm
  • Poids : 721.2g
  • Editeur :   Hazan Paru le
  • Collection : Guide des arts
  • ISBN :  2754105220
  • EAN13 :  9782754105224
  • Classe Dewey :  700
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Si le nu traverse toutes les époques et toutes les cultures, de la préhistoire à aujourd’hui, de l’Inde à l’Océanie, de l’Afrique à l’Europe, seule la culture occidentale l’a codifié comme un « genre » autonome. Reflet d’une culture, de ses goûts esthétiques et surtout de la morale de son temps, le nu fut considéré avec une grande suspicion du Moyen-Age à l’ère moderne. Il n’a pénétré les lieux sacrés de la chrétienté qu’au prix d’âpres batailles, et même après être devenu un « sujet » dans les académies, au XVIIIe siècle, il continuera de susciter la réprobation, voire le scandale. C’est cette histoire que retrace le premier chapitre de cet ouvrage. On y constate que nombre d’œuvres, autrefois tenues pour scandaleuses, n’ont plus rien de choquant. La notion même du nu a évolué : montrer un bras provoqua jadis un intérêt tout autre qu’aujourd’hui. Le nu fut attaqué par la censure, la morale, la culture artistique ou la critique : c’est l’objet du chapitre suivant. Le lecteur suivra les diverses formes prises par le nu : il a été décliné à tous les âges de l’homme, de l’enfance à la vieillesse, et jusqu’à sa mort, chaque époque élisant parmi ces phases de l’existence une « forme idéale ». Les poses, présentées ensuite, ont des significations symboliques précises, que leur confère chaque artiste. Enfin, l’ouvrage examine les sujets les plus traités, et l’évolution de la symbolique attachée au nu au fil des siècles. Deux index et une orientation bibliographique complètent cette documentation, richement illustrée.