share_book
Envoyer cet article par e-mail

Monstres, merveilles et créatures fantastiques

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Monstres, merveilles et créatures fantastiques

Monstres, merveilles et créatures fantastiques

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Monstres, merveilles et créatures fantastiques"

Apparues dès les origines de l’art, les figures de l’étrange et de la monstruosité ont composé un répertoire inépuisable, riche de toutes sortes de significations et à l’origine de multiples spéculations. Ce livre est centré sur l’iconographie des monstres et des êtres fabuleux de l’art occidental, les variantes et les réemplois, les filiations et les mutations dont ils ont pu faire l’objet, depuis la mythologie gréco-romaine jusqu’à aujourd’hui. Il brasse toutes les formes d’expression qui ont traité du sujet, des arts graphiques à l’art multimédia, en passant par la peinture, la sculpture, la photographie et les arts décoratifs. Le premier chapitre est consacré aux monstres que l’Antiquité classique a légués à la culture occidentale. Puis viennent les créatures maléfiques : visions cocasses ou répugnantes de l’imaginaire médiéval frappées par la christianisation du sceau de la damnation, du diabolique et du péché. Le troisième chapitre illustre comment les monstres tirés des mythes et des légendes furent intégrés à l’histoire naturelle. Le chapitre suivant interroge le corps humain comme vecteur du sensationnel, de l’effroyable et du scandaleux. Avant que la tératologie ne se constitue en tant que science, la distinction entre les monstres biologiques et les créatures mythologiques ou fantastiques n’était pas entièrement acquise. L’ouvrage se clôt sur l’exploitation des phénomènes monstrueux par le monde du spectacle.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 335  pages
  • Dimensions :  2.8cmx13.6cmx19.8cm
  • Poids : 680.4g
  • Editeur :   Hazan Paru le
  • Collection : Guide des arts
  • ISBN :  2754102752
  • EAN13 :  9782754102759
  • Classe Dewey :  700
  • Langue : Français

D'autres livres de Martial Guédron

L'art de la grimace: Cinq siècles d'excès de visage

La grimace ne cesse, depuis la Renaissance, de s’immiscer dans les débats théoriques sur l’imitation et l’expression de la nature : loin de se réduire à un simple motif, elle est une façon détournée et parodique de poser la question de la figuration. L’intérêt des artistes de la fi...

Voir tous les livres de Martial Guédron

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Apparues dès les origines de l’art, les figures de l’étrange et de la monstruosité ont composé un répertoire inépuisable, riche de toutes sortes de significations et à l’origine de multiples spéculations. Ce livre est centré sur l’iconographie des monstres et des êtres fabuleux de l’art occidental, les variantes et les réemplois, les filiations et les mutations dont ils ont pu faire l’objet, depuis la mythologie gréco-romaine jusqu’à aujourd’hui. Il brasse toutes les formes d’expression qui ont traité du sujet, des arts graphiques à l’art multimédia, en passant par la peinture, la sculpture, la photographie et les arts décoratifs. Le premier chapitre est consacré aux monstres que l’Antiquité classique a légués à la culture occidentale. Puis viennent les créatures maléfiques : visions cocasses ou répugnantes de l’imaginaire médiéval frappées par la christianisation du sceau de la damnation, du diabolique et du péché. Le troisième chapitre illustre comment les monstres tirés des mythes et des légendes furent intégrés à l’histoire naturelle. Le chapitre suivant interroge le corps humain comme vecteur du sensationnel, de l’effroyable et du scandaleux. Avant que la tératologie ne se constitue en tant que science, la distinction entre les monstres biologiques et les créatures mythologiques ou fantastiques n’était pas entièrement acquise. L’ouvrage se clôt sur l’exploitation des phénomènes monstrueux par le monde du spectacle.