share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le trompe l'oeil

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le trompe l'oeil

Le trompe l'oeil

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le trompe l'oeil"

Trompe-l il, c est ainsi que l on désigne l illusion que produit un objet peint, au point de séduire et de tromper les gens. Cette illusion picturale apparaît déjà dans la peinture grecque et romaine pour se développer ensuite avec la Renaissance, le Maniérisme pour devenir, aux temps du Baroque, un genre à part entière. Si le XIXè siècle illustre tout à la fois le déclin et le retour en grâce de cet art, l auteur nous montre que le XXè siècle naissant a su effectuer sa transformation avec les cubistes, les surréalistes et Escher, le maître des illusions paradoxales. A l heure actuelle, après avoir envahi les grands espaces urbains, façades de maisons et lieux publics, il peut se mettre au service de la critique sociale ou de messages de propagande anti-commerciale. Peut-on dire que le trompe-l il est une imitation, fiction, ou simulation de la réalité extérieure ? Quelles techniques convient-il de mettre en uvre si l on veut « tromper » les yeux : la perspective, le clair-obscur, les couleurs, ou des méthodes diverses : la simulation de matériaux en relief, l ouverture des murs intérieurs vers des vues imaginaires, la percée de l espace vers l extérieur, la distance rapprochée pour mieux imiter les objets du quotidien, le contact entre le tableau de chevalet et le monde du spectateur, la simulation de coupoles et de voûtes ménageant une échappée vers le ciel, les imperfections des surfaces, la copie d uvres d autres artistes et le franchissement des bords du cadre. Cette brillante analyse de l évolution du trompe-l il permet à l auteur de nous montrer des uvres de Giotto, Cimabue, Philippe de Champaigne, Corrège, Mantegna, Raphaël, Michel-Ange, Pérugin, Véronèse, Liotard, Van Loo, David, Manet, Magritte, Max Ernst, Dali, Rauschenberg, ou plus près de nous, Chuck Close, Poirier ou Bansky, etc. On ne saurait tous les citer mais ils permettent à Omar Calabrese de faire le point définitif sur cet art qui étonne, séduit et enthousiasme un public large.

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 400  pages
  • Dimensions :  4.6cmx29.2cmx34.8cm
  • Poids : 4059.7g
  • Editeur :   Citadelles (Mazenod) Paru le
  • Collection : Les phares
  • ISBN :  2850883212
  • EAN13 :  9782850883217
  • Classe Dewey :  700
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Trompe-l il, c est ainsi que l on désigne l illusion que produit un objet peint, au point de séduire et de tromper les gens. Cette illusion picturale apparaît déjà dans la peinture grecque et romaine pour se développer ensuite avec la Renaissance, le Maniérisme pour devenir, aux temps du Baroque, un genre à part entière. Si le XIXè siècle illustre tout à la fois le déclin et le retour en grâce de cet art, l auteur nous montre que le XXè siècle naissant a su effectuer sa transformation avec les cubistes, les surréalistes et Escher, le maître des illusions paradoxales. A l heure actuelle, après avoir envahi les grands espaces urbains, façades de maisons et lieux publics, il peut se mettre au service de la critique sociale ou de messages de propagande anti-commerciale. Peut-on dire que le trompe-l il est une imitation, fiction, ou simulation de la réalité extérieure ? Quelles techniques convient-il de mettre en uvre si l on veut « tromper » les yeux : la perspective, le clair-obscur, les couleurs, ou des méthodes diverses : la simulation de matériaux en relief, l ouverture des murs intérieurs vers des vues imaginaires, la percée de l espace vers l extérieur, la distance rapprochée pour mieux imiter les objets du quotidien, le contact entre le tableau de chevalet et le monde du spectateur, la simulation de coupoles et de voûtes ménageant une échappée vers le ciel, les imperfections des surfaces, la copie d uvres d autres artistes et le franchissement des bords du cadre. Cette brillante analyse de l évolution du trompe-l il permet à l auteur de nous montrer des uvres de Giotto, Cimabue, Philippe de Champaigne, Corrège, Mantegna, Raphaël, Michel-Ange, Pérugin, Véronèse, Liotard, Van Loo, David, Manet, Magritte, Max Ernst, Dali, Rauschenberg, ou plus près de nous, Chuck Close, Poirier ou Bansky, etc. On ne saurait tous les citer mais ils permettent à Omar Calabrese de faire le point définitif sur cet art qui étonne, séduit et enthousiasme un public large.