share_book
Envoyer cet article par e-mail

Diaboliques d'Urcel

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Diaboliques d'Urcel

Diaboliques d'Urcel

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Diaboliques d'Urcel"

Le 12 février 1987, au cour d'une nuit brumeuse et sans lune, un jeune homme découvre dans une forêt de l'Aisne la carcasse fumante d'une voiture accidentée. Muni d'une torche, il s'approche. L'effroi le tétanise : à l'intérieur, il distingue un humain aux membres rongés par les flammes ; sa tête a presque éclaté. En matinée, un gendarme annonce à Ginette Daussy la mort de son mari Jean-Paul. La veuve s'effondre. Sa fille Paola prend les choses en mains, malgré son immense chagrin : elle adorait son père. Tandis que les enquêteurs tentent d'éclaircir plusieurs détails mystérieux, la vie reprend son cours dans la villa avec piscine des Daussy, à Urcel. Les voisins jasent : d'où provient tout cet argent qui permet à Ginette et à Paola de multiplier les voyages et les réceptions? Dans le village, on les surnomme les " veuves joyeuses ". En septembre, le procureur ordonne le classement sans suite du dossier. Sa décision fait bondir l'un des trois assureurs du défunt. Un expert de la compagnie reprend les investigations. Bientôt, il est convaincu que Jean-Paul Daussy a été assassiné par un tueur. Un être si machiavélique qu'il est passé à deux doigts du crime parfait. A Urcel, les langues se délient. Serait-il possible que...? Non, Ginette était si malheureuse... et Paola était si proche de son père.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 288  pages
  • Dimensions :  2.2cmx14.0cmx20.0cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Scènes De Crimes Paru le
  • Collection : Crime story
  • ISBN :  2940349444
  • EAN13 :  9782940349449
  • Classe Dewey :  364
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le 12 février 1987, au cour d'une nuit brumeuse et sans lune, un jeune homme découvre dans une forêt de l'Aisne la carcasse fumante d'une voiture accidentée. Muni d'une torche, il s'approche. L'effroi le tétanise : à l'intérieur, il distingue un humain aux membres rongés par les flammes ; sa tête a presque éclaté. En matinée, un gendarme annonce à Ginette Daussy la mort de son mari Jean-Paul. La veuve s'effondre. Sa fille Paola prend les choses en mains, malgré son immense chagrin : elle adorait son père. Tandis que les enquêteurs tentent d'éclaircir plusieurs détails mystérieux, la vie reprend son cours dans la villa avec piscine des Daussy, à Urcel. Les voisins jasent : d'où provient tout cet argent qui permet à Ginette et à Paola de multiplier les voyages et les réceptions? Dans le village, on les surnomme les " veuves joyeuses ". En septembre, le procureur ordonne le classement sans suite du dossier. Sa décision fait bondir l'un des trois assureurs du défunt. Un expert de la compagnie reprend les investigations. Bientôt, il est convaincu que Jean-Paul Daussy a été assassiné par un tueur. Un être si machiavélique qu'il est passé à deux doigts du crime parfait. A Urcel, les langues se délient. Serait-il possible que...? Non, Ginette était si malheureuse... et Paola était si proche de son père.