share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Titanic ne répond plus

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Titanic ne répond plus

Le Titanic ne répond plus

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Le Titanic ne répond plus"

    En dépit d'un froid intense, ce dimanche E n 14 avril 1912 a été magnifique. Vers 23 h 30, le steward du salon des premières classes vient courtoisement prier quatre joueurs de bridge de terminer leur partie pour qu'il puisse éteindre les lumières. Peu après, le Titanic, qui file alors 22,5 noeuds, heurte un iceberg. En à peine plus de deux heures, le fleuron de la White Star Line, véritable prouesse technologique réputée insubmersible, sombre au large de Terre-Neuve. Bien des interrogations subsistent autour de la catastrophe qui, selon certains, aurait pu être évitée: pourquoi, par exemple, les officiers du Californian, cargo stoppé au milieu des glaces à quelques miles du Titanic, n'ont-ils pas cherché à déchiffrer les mystérieux signaux lumineux qu'ils distinguaient depuis leur bord? S'appuyant sur les enquêtes américaine et britannique, Gérard Piouffre retrace ici l'histoire du plus célèbre des naufrages.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 317  pages
    • Dimensions :  2.0cmx14.0cmx20.4cm
    • Poids : 440.0g
    • Editeur :   Larousse Paru le
    • Collection : L'Histoire comme un roman
    • ISBN :  2035841968
    • EAN13 :  9782035841964
    • Classe Dewey :  900
    • Langue : Français

    D'autres livres de Gérard Piouffre

    L'âge d'or des voyages en paquebot

    La sirène retentit : on lève l'ancre ? Dans quelques semaines on gagnera Bombay, Shanghai, Singapour, Yokohama ou Buenos Aires via Dakar... Ce livre invite le lecteur à prendre la mer sur ces paquebots qui, durant un siècle, ont été les ambassadeurs du monde et à découvrir six grandes routes...

    Nous étions à bord du titanic : Du 27 mars au 15 avril 1912

    Lorsque le RMS Titanic quitte le port irlandais de Queenstown (aujourd'hui Cobh) le jeudi 11 avril 1912, il transporte 2 228 hommes, femmes et enfants de toutes conditions sociales. Le dimanche 14 avril 1912 à 23 h 40, il heurte un iceberg et coule deux heures et quarante minutes plus tard. Dans la...

    Les grands naufrages : Du Titanic au Costa Concordia

    "Une belle manoeuvre est souvent un accident évité de justesse", disent les marins. Les naufrages des paquebots sont plutôt rares, tout étant fait pour assurer aux passagers une sécurité maximale. Cette obsession de la sécurité ne date d'ailleurs pas d'hier ! En 1912, par exemple, le Titanic...

    Voir tous les livres de Gérard Piouffre

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    En dépit d'un froid intense, ce dimanche E n 14 avril 1912 a été magnifique. Vers 23 h 30, le steward du salon des premières classes vient courtoisement prier quatre joueurs de bridge de terminer leur partie pour qu'il puisse éteindre les lumières. Peu après, le Titanic, qui file alors 22,5 noeuds, heurte un iceberg. En à peine plus de deux heures, le fleuron de la White Star Line, véritable prouesse technologique réputée insubmersible, sombre au large de Terre-Neuve. Bien des interrogations subsistent autour de la catastrophe qui, selon certains, aurait pu être évitée: pourquoi, par exemple, les officiers du Californian, cargo stoppé au milieu des glaces à quelques miles du Titanic, n'ont-ils pas cherché à déchiffrer les mystérieux signaux lumineux qu'ils distinguaient depuis leur bord? S'appuyant sur les enquêtes américaine et britannique, Gérard Piouffre retrace ici l'histoire du plus célèbre des naufrages.