share_book
Envoyer cet article par e-mail

Christianisme et croissance économique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Christianisme et croissance économique

Christianisme et croissance économique

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Christianisme et croissance économique"

    C'est en Occident qu'est née au XVIIIe siècle une mutation radicale de la vie collective de l'humanité : l'économie moderne. Or l'Occident est par excellence la société façonnée par le christianisme. C'est lui qui l'a doté des caractéristiques essentielles directement ou indirectement à l'origine de ce décollage : la notion de personne humaine, son autonomie au sein de la société, sa liberté, la distinction du temporel et du spirituel, la valorisation du travail, l'encouragement au progrès matériel et à l'innovation, la rationalité des lois de la nature, etc. En bref, la Raison, l'Histoire, la Personne et le Travail. On en voit les effets au Moyen Âge caractérisé par une expansion et une innovation impressionnantes. Le rôle de l'Église y est essentiel, tant par l'exemple avec les monastères, que par la réflexion : la pensée économique moderne démarre avec la scolastique. Cette matrice spirituelle et culturelle a permis le décollage du XVIIIe siècle. Mais ce décollage exploitant les dons issus du christianisme s'est accompagné d'une mise à distance progressive de la foi par l'Occident. S'il n'est pas décisif dans l'explication du tournant, cet éloignement toujours plus marqué donne une signification très spécifique à notre société, de plus en plus matérialiste, et la première dans l'histoire à tenter de vivre sans religion. Mais comment cela sera-t-il possible sur la durée, si une foi a été décisive pour qu'elle naisse ?

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 183  pages
    • Dimensions :  2.0cmx15.0cmx23.4cm
    • Poids : 299.4g
    • Editeur :   Parole Et Silence Paru le
    • Collection : DOC ESSAI SIGNA
    • ISBN :  2845736819
    • EAN13 :  9782845736818
    • Classe Dewey :  261.85
    • Langue : Français

    D'autres livres de Pierre de Lauzun

    Politique

    Qu'est-ce qui menace l'avenir de la démocratie ? Qu'est ce qui peut sauver la vie en commun sinon la recherche du Bien commun, fondement du lien social, recherché comme Bien objectif ? Si elle paraît triompher aujourd'hui, il n'y a plus de source alternative de légitimité politique, cela ne ...

    L'Evangile, le chrétien et l'argent

    " Oui, il est plus facile à un chameau de passer par un trou d'aiguille qu'à un riche d'entrer dans le Royaume de Dieu ! " (Lc 18, 25.) Une condamnation plus claire de l'opulence matérielle est impossible à imaginer. Deux mille ans après avoir été lancée, celle-ci résonne même avec une pui...

    L'économie et le christianisme

    En ces temps de crise économique et financière mondiale, largement attribuée à l'individualisme exacerbé d'un certain nombre d'acteurs économiques, il est de bon ton de prôner la moralisation du capitalisme. S'agit-il seulement de vertueuses déclarations d'intention, qui seront oubliées aus...

    Voir tous les livres de Pierre de Lauzun

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    C'est en Occident qu'est née au XVIIIe siècle une mutation radicale de la vie collective de l'humanité : l'économie moderne. Or l'Occident est par excellence la société façonnée par le christianisme. C'est lui qui l'a doté des caractéristiques essentielles directement ou indirectement à l'origine de ce décollage : la notion de personne humaine, son autonomie au sein de la société, sa liberté, la distinction du temporel et du spirituel, la valorisation du travail, l'encouragement au progrès matériel et à l'innovation, la rationalité des lois de la nature, etc. En bref, la Raison, l'Histoire, la Personne et le Travail. On en voit les effets au Moyen Âge caractérisé par une expansion et une innovation impressionnantes. Le rôle de l'Église y est essentiel, tant par l'exemple avec les monastères, que par la réflexion : la pensée économique moderne démarre avec la scolastique. Cette matrice spirituelle et culturelle a permis le décollage du XVIIIe siècle. Mais ce décollage exploitant les dons issus du christianisme s'est accompagné d'une mise à distance progressive de la foi par l'Occident. S'il n'est pas décisif dans l'explication du tournant, cet éloignement toujours plus marqué donne une signification très spécifique à notre société, de plus en plus matérialiste, et la première dans l'histoire à tenter de vivre sans religion. Mais comment cela sera-t-il possible sur la durée, si une foi a été décisive pour qu'elle naisse ?