share_book
Envoyer cet article par e-mail

Théorie des opérations énonciatives et modélisation

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Théorie des opérations énonciatives et modélisation

Théorie des opérations énonciatives et modélisation

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Théorie des opérations énonciatives et modélisation"

Les théories linguistiques ne sont pas des construits inertes, qui reposeraient sur un ensemble donné de concepts univoques et qui, en quelque sorte, constitueraient un acquis préalable à toute analyse. Au contraire, le retour permanent vers le niveau empirique semble condamner le linguiste à recommencer sans fin, tel Sisyphe, son travail d'ajustement du métalangage. C'est ainsi que la Théorie des Opérations Enonciatives est restée en constante évolution au cours des dernières années. Il s'agit prioritairement de vérifier le caractère adéquat des définitions conceptuelles mais, au-delà de la question même des définitions, on est amené à s'interroger sur les relations qu'entretiennent les concepts entre eux ainsi que sur leur statut au sein de la Théorie. À partir de ce constat, Lionel Dufaye pose un ensemble de problématiques épistémologiques qui servent de fil conducteur : quelle est la spécificité de la démarche de la TOE et comment se positionne-t-elle vis-à-vis d'autres théories contemporaines ? Les différents concepts sont-ils réductibles à un nombre fini de concepts plus primitifs ? Comment expliquer que la modélisation passe par différents types de représentants (terminologiques, symboliques, graphiques) ? Et selon quelle logique ? Ces interrogations conduisent à engager un examen systématique des principaux outils métalinguistiques, qui se prolongent sous la forme d'une analyse de marqueurs spécifiques, fournissant ainsi une mise en application des considérations théoriques développées en amont.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 192  pages
  • Dimensions :  1.0cmx13.6cmx20.4cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Editions Ophrys Paru le
  • ISBN :  2708012134
  • EAN13 :  9782708012134
  • Classe Dewey :  410

D'autres livres de Lionel Dufaye

L'épreuve de grammaire à l'agrégation d'anglais

Le présent ouvrage s'adresse à tous les candidats présentant : soit l'épreuve de composition linguistique à l'agrégation externe ; soit l'épreuve d'explication de faits de langue à l'agrégation interne. Il comprend un premier chapitre " méthodologie ", où sont longuement détaillées [...

Pour en finir avec... les auxiliaires de modalité

Fidèle à son objectif, la collection Gramvoc aborde l'un des problèmes récurrents de l'apprentissage de l'anglais. Quel angliciste, même débutant, ne connaît pas les auxiliaires de modalité ? Ils sont tellement présents qu'on leur a d'ailleurs trouvé un surnom : les modaux. Et pourtant, de...

Voir tous les livres de Lionel Dufaye

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les théories linguistiques ne sont pas des construits inertes, qui reposeraient sur un ensemble donné de concepts univoques et qui, en quelque sorte, constitueraient un acquis préalable à toute analyse. Au contraire, le retour permanent vers le niveau empirique semble condamner le linguiste à recommencer sans fin, tel Sisyphe, son travail d'ajustement du métalangage. C'est ainsi que la Théorie des Opérations Enonciatives est restée en constante évolution au cours des dernières années. Il s'agit prioritairement de vérifier le caractère adéquat des définitions conceptuelles mais, au-delà de la question même des définitions, on est amené à s'interroger sur les relations qu'entretiennent les concepts entre eux ainsi que sur leur statut au sein de la Théorie. À partir de ce constat, Lionel Dufaye pose un ensemble de problématiques épistémologiques qui servent de fil conducteur : quelle est la spécificité de la démarche de la TOE et comment se positionne-t-elle vis-à-vis d'autres théories contemporaines ? Les différents concepts sont-ils réductibles à un nombre fini de concepts plus primitifs ? Comment expliquer que la modélisation passe par différents types de représentants (terminologiques, symboliques, graphiques) ? Et selon quelle logique ? Ces interrogations conduisent à engager un examen systématique des principaux outils métalinguistiques, qui se prolongent sous la forme d'une analyse de marqueurs spécifiques, fournissant ainsi une mise en application des considérations théoriques développées en amont.