share_book
Envoyer cet article par e-mail

La fin des norias ? Réseaux migrants dans les économies marchandes en Méditerranée

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La fin des norias ? Réseaux migrants dans les économies marchandes en Méditerranée

La fin des norias ? Réseaux migrants dans les économies marchandes en Méditerranée

Collectif,   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La fin des norias ? Réseaux migrants dans les économies marchandes en Méditerranée"

L'économie de bazar, telle que nous l'entendons, constitue un ensemble d'activités relevant de la vaste nébuleuse des économies souterraines et informelles. Elle caractérise des dispositifs commerciaux formés par l'articulation de réseaux nomades transfrontaliers et de places marchandes sédentaires, par lesquels circulent et se commercialisent des produits licites et illicites de part et d'autre de la Méditerranée. Ainsi des migrants géorgiens et sénégalais dans le commerce anversois aux Marocains sur les marchés milanais ou dans le sud de l'Espagne, en passant par les recompositions du dispositif commercial maghrébin à Marseille, ces enquêtes ont mis en évidence le rôle de place marchande joué par certaines de ces villes où l'économie de bazar prend forme dans la plupart des cas comme mode d'articulation du commerce légal et illégal. Mais seules certaines villes superposent des échelles commerciales, du local au " global ", et des mondes commerciaux multiples. Les recherches présentées dans cet ouvrage mettent en avant de manière affirmée le rôle des sociétés locales et la présence stratégique de " milieux locaux " dans le déploiement des économies de bazar, leur impact économique et social dans la dynamique économique des villes, les représentations et l'imaginaire dont elles sont affectées, les discriminations comme les arrangements dont elles sont l'occasion et la renégociation globale des statuts de l'étranger qu'elles permettent.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 495  pages
  • Dimensions :  2.8cmx16.0cmx23.2cm
  • Poids : 780.2g
  • Editeur :   Maisonneuve & Larose Paru le
  • ISBN :  2706816511
  • EAN13 :  9782706816512
  • Classe Dewey :  330.904

D'autres livres de  Michel Peraldi

Economies criminelles et mondes urbains

La question des économies criminelles suscite à nouveau bien des débats dans nos sociétés. Qu'en savons-nous ? Qu'en est-il de leurs modes d'organisation sociale, des échelles territoriales sur lesquelles elles se déploient ? Que dire de leur implantation dans la ville ? En quoi leur histoire...

Gouverner Marseille : Enquête sur les mondes politiques marseillais

En un demi-siècle, Marseille a connu des bouleversements sociaux, économiques culturels et urbains majeurs. Dans ces tourmentes, et en contraste avec sa réputation de ville rebelle, renommée pour la violence de ses affrontements électoraux, Marseille n'a pourtant eu que trois maires (Defferre, ...

Prix : 156 DH

Gouverner Marseille : Enquête sur les mondes politiques marseillais

En un demi-siècle, Marseille a connu des bouleversements sociaux, économiques, culturels et urbains majeurs. Dans ces tourmentes, et en contraste avec sa réputation de ville rebelle, renommée pour la violence de ses affrontements électoraux, Marseille n'a pourtant eu que trois maires (Defferre,...

Voir tous les livres de  Michel Peraldi

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'économie de bazar, telle que nous l'entendons, constitue un ensemble d'activités relevant de la vaste nébuleuse des économies souterraines et informelles. Elle caractérise des dispositifs commerciaux formés par l'articulation de réseaux nomades transfrontaliers et de places marchandes sédentaires, par lesquels circulent et se commercialisent des produits licites et illicites de part et d'autre de la Méditerranée. Ainsi des migrants géorgiens et sénégalais dans le commerce anversois aux Marocains sur les marchés milanais ou dans le sud de l'Espagne, en passant par les recompositions du dispositif commercial maghrébin à Marseille, ces enquêtes ont mis en évidence le rôle de place marchande joué par certaines de ces villes où l'économie de bazar prend forme dans la plupart des cas comme mode d'articulation du commerce légal et illégal. Mais seules certaines villes superposent des échelles commerciales, du local au " global ", et des mondes commerciaux multiples. Les recherches présentées dans cet ouvrage mettent en avant de manière affirmée le rôle des sociétés locales et la présence stratégique de " milieux locaux " dans le déploiement des économies de bazar, leur impact économique et social dans la dynamique économique des villes, les représentations et l'imaginaire dont elles sont affectées, les discriminations comme les arrangements dont elles sont l'occasion et la renégociation globale des statuts de l'étranger qu'elles permettent.