share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Fille des marais

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Fille des marais

La Fille des marais

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Fille des marais"

Jack Marshall est adjoint au shérif d’une petite ville du Sud profond, à qui il sert d’exécuteur des basses œuvres. Il n’a guère d’états d’âme, reste avec sa femme alors qu’il ne l’aime plus et s’enlise dans l’insatisfaction. Après une énième chamaillerie sordide avec Louise sur des questions d’argent, il part se calmer dans le marais, désert de calme et de silence où il peut pêcher tranquille. A cause d’un accident, il est obligé de délaisser un instant sa solitude et de partir chercher de l’aide dans un campement qu’il avait justement repéré. Mais au lieu de tomber sur un autre pêcheur, il rencontre Doris, jeune femme étrange et séduisante qui très vite commence à l’obséder. Elle « appartient » à un fugitif réfugié dans ces marais labyrinthiques. Cette rencontre électrique chamboule son existence. Décidé à se débarrasser de tout ce qui contrarie sa passion pour Doris, Jack concocte un plan pour enlever sa belle… Coup du sort, insatisfaction, femme fatale, dilemme cornélien aux conséquences radicales, autant de thèmes chers au roman noir classique, superbement servis par l’un des principaux maîtres américains du hard boiled hérité de Dashiell Hammett et de Raymond Chandler. Très populaires dans les années 50 et 60, Charles Williams fut à l’époque comparé par la critique établie aux plus grands noms du genre, notamment James Cain ou William Irish. Son œuvre a été abondamment adaptée au cinéma (Peaux de Banane, de Max Ophuls en 1963, adapté de Nothing in Her Way ; ou Vivement dimanche ! de François Truffaut en 1983, adapté de The Long Saturday Night / Finally, Sunday). En 1964, La Fille des marais avait été publié sous le titre Bye-bye bayou dans une traduction tronquée. En voici la nouvelle traduction intégrale.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 310  pages
  • Dimensions :  2.6cmx11.0cmx16.6cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Rivages Paru le
  • ISBN :  2743621745
  • EAN13 :  9782743621742
  • Classe Dewey :  849
  • Langue : Français

D'autres livres de Charles Williams

Fantasia chez les ploucs

Pop vend des pronostics truqués sur les champs de courses. Pour échapper à la police, il se réfugie avec son fils Billy dans la ferme de son frère Sagamore, un génie local qui depuis quarante ans distille de l'alcool au nez et à la barbe du shérif. Peu après leur arrivée surgit un [.......

La Fille des collines

" Un monde de paysans durs au mal, où les seules distractions sont la chasse et la distillation clandestine de whisky. Un monde qui serait simple, et même hospitalier, s'il n'y avait Angelina, belle comme le diable, les formes épanouies sous une méchante robe de coton, un défi permanent au fond...

Mieux vaut courir

"J'avais tué un inspecteur et ridiculisé la police pendant quatre jours. Le journal ne parlait d'aucun autre suspect. Pour les flics, il n'y avait aucun doute, c'était moi le coupable. Il ne leur restait qu'à me mettre la main dessus pour considérer l'affaire comme classée. Il n'y avait plus e...

Voir tous les livres de Charles Williams

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Jack Marshall est adjoint au shérif d’une petite ville du Sud profond, à qui il sert d’exécuteur des basses œuvres. Il n’a guère d’états d’âme, reste avec sa femme alors qu’il ne l’aime plus et s’enlise dans l’insatisfaction. Après une énième chamaillerie sordide avec Louise sur des questions d’argent, il part se calmer dans le marais, désert de calme et de silence où il peut pêcher tranquille. A cause d’un accident, il est obligé de délaisser un instant sa solitude et de partir chercher de l’aide dans un campement qu’il avait justement repéré. Mais au lieu de tomber sur un autre pêcheur, il rencontre Doris, jeune femme étrange et séduisante qui très vite commence à l’obséder. Elle « appartient » à un fugitif réfugié dans ces marais labyrinthiques. Cette rencontre électrique chamboule son existence. Décidé à se débarrasser de tout ce qui contrarie sa passion pour Doris, Jack concocte un plan pour enlever sa belle… Coup du sort, insatisfaction, femme fatale, dilemme cornélien aux conséquences radicales, autant de thèmes chers au roman noir classique, superbement servis par l’un des principaux maîtres américains du hard boiled hérité de Dashiell Hammett et de Raymond Chandler. Très populaires dans les années 50 et 60, Charles Williams fut à l’époque comparé par la critique établie aux plus grands noms du genre, notamment James Cain ou William Irish. Son œuvre a été abondamment adaptée au cinéma (Peaux de Banane, de Max Ophuls en 1963, adapté de Nothing in Her Way ; ou Vivement dimanche ! de François Truffaut en 1983, adapté de The Long Saturday Night / Finally, Sunday). En 1964, La Fille des marais avait été publié sous le titre Bye-bye bayou dans une traduction tronquée. En voici la nouvelle traduction intégrale.