share_book
Envoyer cet article par e-mail

Léj avatar de Tintin : Lé pèguelyon de la Castafiore : Edition en langue bressane

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Léj avatar de Tintin : Lé pèguelyon de la Castafiore : Edition en langue bressane

Léj avatar de Tintin : Lé pèguelyon de la Castafiore : Edition en langue bressane

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Léj avatar de Tintin : Lé pèguelyon de la Castafiore : Edition en langue bressane"

Un Tintin en bressan ? En francoprovençal, répondent les linguistes. Ils désignent ainsi cette langue particulière, née du latin diffusé depuis Lyon, qui se distingue à la fois des parlers de langue d'oc, et de ceux de langue d'oïl, donc du français. Dans ses multiples variantes, le francoprovençal a été pendant des siècles le principal instrument de communication d'un vaste territoire : région Rhône-Alpes (à l'exception du sud), est de la Saône-et-Loire et sud de la Franche-Comté, Suisse romande (sauf au nord) et Val d'Aoste (Italie). Il n'a jamais accédé au statut de langue administrative, mais il a souvent été écrit, pour recueillir des contes et des chants, ou créer des oeuvres à vocation plus littéraire. La prononciation et le vocabulaire des langues régionales varient parfois d'une localité à l'autre. En l'absence de langue unifiée, il était illusoire de proposer une traduction dans laquelle chacun, en Bresse et au-delà, retrouverait exactement son patois. Les traducteurs, tout en s'inspirant de travaux existants, ont donc utilisé la variante qu'ils connaissaient le mieux. Pourtant, une fois surmonté le sentiment d'étrangeté lié à la graphie, toute personne connaissant un dialecte francoprovençal se trouvera en territoire connu. Quant à ceux qui n'ont guère eu l'occasion d'entendre ces parlers, ils reconnaîtront, des tournures et des mots passés dans le français régional. Ils entendront chanter un accent familier et auront à coeur, peut-être, d'en savoir plus sur ce patrimoine linguistique, d'interroger ceux qui le connaissent encore. Le glossaire, en fin d'album, permettra à chacun de s'orienter à son rythme. Quoi de mieux, pour redécouvrir cette musique quelque peu oubliée, que l'éternelle jeunesse de Tintin. Si celui-ci a souvent éveillé notre curiosité en parcourant le monde, il nous invite aujourd'hui à entreprendre un voyage inusité, au coeur même de nos régions. Manuel et Josine Meune

Détails sur le produit

  • Reliure : Album
  • 62  pages
  • Dimensions :  1.2cmx21.6cmx29.6cm
  • Poids : 480.8g
  • Editeur :   Casterman Paru le
  • Collection : Tintin en Arpitan
  • ISBN :  2203009306
  • EAN13 :  9782203009301
  • Classe Dewey :  741.59493

D'autres livres de Herge

Les Aventures de Tintin, Tome 2

À peine rentré d'URSS, Tintin repart pour le Congo. Sorcier du royaume des Babaoro'm, en lutte contre une bande de gangsters à la solde d'Al Capone... le plus célèbre de nos reporters sortira bien sûr triomphant de toutes ces ...

Prix : 79 DH
Les Aventures de Tintin, Tome 8

Tintin accompagne en Syldavie le professeur Halambique, un savant dont il vient de faire la connaissance. Mais ce faisant, il devient involontairement le témoin génant d’un complot qui se trame contre Ottokar, le jeune souverain de cette petite monarchie balkanique. Objectif de la conspiration -...

Prix : 79 DH

Les Aventures de Tintin, Tome 22

En escale à Djakarta sur la route de Sydney, Tintin, Haddock et Tournesol retrouvent leur vieil ami Szut, devenu le pilote attitré d’un milliardaire de l’aéronautique, Laszlo Carreidas. Celui-ci, qui se rend également à Sydney, les invite à faire le voyage à bord de son jet. Or c’est ...

Prix : 79 DH
Les Aventures de Tintin, Tome 7

Tintin part pour l'Angleterre, sur les traces d'une dangereuse bande de faux monnayeurs. Au terme de multiples péripéties, l'aventure s'achève en Ecosse, sur une île à l'abandon dont le château est hanté par une bête ...

Prix : 79 DH

Voir tous les livres de Herge

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Un Tintin en bressan ? En francoprovençal, répondent les linguistes. Ils désignent ainsi cette langue particulière, née du latin diffusé depuis Lyon, qui se distingue à la fois des parlers de langue d'oc, et de ceux de langue d'oïl, donc du français. Dans ses multiples variantes, le francoprovençal a été pendant des siècles le principal instrument de communication d'un vaste territoire : région Rhône-Alpes (à l'exception du sud), est de la Saône-et-Loire et sud de la Franche-Comté, Suisse romande (sauf au nord) et Val d'Aoste (Italie). Il n'a jamais accédé au statut de langue administrative, mais il a souvent été écrit, pour recueillir des contes et des chants, ou créer des oeuvres à vocation plus littéraire. La prononciation et le vocabulaire des langues régionales varient parfois d'une localité à l'autre. En l'absence de langue unifiée, il était illusoire de proposer une traduction dans laquelle chacun, en Bresse et au-delà, retrouverait exactement son patois. Les traducteurs, tout en s'inspirant de travaux existants, ont donc utilisé la variante qu'ils connaissaient le mieux. Pourtant, une fois surmonté le sentiment d'étrangeté lié à la graphie, toute personne connaissant un dialecte francoprovençal se trouvera en territoire connu. Quant à ceux qui n'ont guère eu l'occasion d'entendre ces parlers, ils reconnaîtront, des tournures et des mots passés dans le français régional. Ils entendront chanter un accent familier et auront à coeur, peut-être, d'en savoir plus sur ce patrimoine linguistique, d'interroger ceux qui le connaissent encore. Le glossaire, en fin d'album, permettra à chacun de s'orienter à son rythme. Quoi de mieux, pour redécouvrir cette musique quelque peu oubliée, que l'éternelle jeunesse de Tintin. Si celui-ci a souvent éveillé notre curiosité en parcourant le monde, il nous invite aujourd'hui à entreprendre un voyage inusité, au coeur même de nos régions. Manuel et Josine Meune