share_book
Envoyer cet article par e-mail

Terre-patrie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Terre-patrie

Terre-patrie

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Terre-patrie"

Pour Edgar Morin et Anne-Brigitte Kern, le début de l'ère planétaire a commencé il y a cinq siècles lorsque Christophe Colomb, Vasco de Gama et Magellan, en traversant les océans immenses dans des expéditions hasardeuses, découvraient aux hommes stupéfaits les limites de leur royaume, la Terre. Au même moment, Copernic, Kepler, Tycho Brahe et Galilée posaient les premières fondations d'une théorie qui devait permettre de prendre la mesure de l'immensité d'un univers peuplé de milliards de galaxies qui s'éloignent les unes des autres à des vitesses terrifiantes. Mais ce n'est pas seulement notre planète, gravitant dans l'orbite d'un soleil médiocre, situé à la périphérie de la voie lactée, qui est entraînée dans cette course insensée : c'est toute la vie, la conscience et le destin des hommes. Cette nécessaire prise de conscience doit, selon les auteurs, conduire les hommes à s'assigner deux objectifs vitaux : d'une part, assurer la survie de l'humanité ; de l'autre, la faire sortir de la barbarie où elle est toujours plongée. Mais ces deux mouvements se contredisent autant que la conservation et le changement : dans le premier cas, il s'agit de préserver la diversité des cultures, des civilisations et des nations du déferlement des forces de haine et de domination, soutenues par l'efficacité redoutable d'une technostructure inhumaine et glacée, disposant de moyens de destruction inouïs. Dans le second, il faut révolutionner les relations entre les hommes et la connaissance, entre les hommes et la société, entre les hommes et les nations, entre les hommes et la nature. Pour atteindre ces objectifs, Edgar Morin et Anne-Brigitte Kern dénoncent le piège d'un "réalisme impossible" et demandent que l'on réfléchisse à nouveau, et de manière dialectique, aux relations troubles entre la certitude des idées et la réalité incertaine. Réformer et élargir la pensée politique en rassemblant ce qui a été dispersé et en restituant aux problèmes humains leur complexité est indispensable à la fondation de cette nouvelle "anthropolitique" dans laquelle la poésie d'une utopie apparaît finalement plus réaliste que le pragmatisme prosaïque de gestionnaires rassurants, mais aveugles. --Futuribles-- --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 220  pages
  • Dimensions :  1.6cmx10.8cmx17.2cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Points
  • ISBN :  2020285150
  • EAN13 :  9782020285155
  • Classe Dewey :  304.2
  • Langue : Français

D'autres livres de Edgar Morin

Les Stars

Comment, dans quelles conditions, pourquoi sont apparus ces êtres fabuleux que nous nommons " stars " ? Ce sont des marchandises et ce sont des idoles. Elles sont divines et elles sont mortelles. Que nous disent-elles sur notre civilisation ? notre société ? notre temps ? Que nous disent-elles su...

Prix : 57 DH
Les Sept Savoirs nécessaires à l'éducation du futur

Auteur d'une oeuvre foisonnante et éclectique, Edgar Morin nous livre ici une réflexion stimulante sur ce que devrait être un enseignement adapté à la complexité du monde nouveau. Ainsi, une approche transdisciplinaire est indispensable pour saisir les problèmes dans leur globalité. Il [....

La Voie

Le vaisseau spatial Terre, continue à toute vitesse sa course dans un processus à trois visages : mondialisation, occidentalisation, développement. Tout est désormais interdépendant, mais tout est en même temps séparé. L’unification techno-économique du globe s’accompagne de conflits et...

Prix : 257 DH

Voir tous les livres de Edgar Morin

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Pour Edgar Morin et Anne-Brigitte Kern, le début de l'ère planétaire a commencé il y a cinq siècles lorsque Christophe Colomb, Vasco de Gama et Magellan, en traversant les océans immenses dans des expéditions hasardeuses, découvraient aux hommes stupéfaits les limites de leur royaume, la Terre. Au même moment, Copernic, Kepler, Tycho Brahe et Galilée posaient les premières fondations d'une théorie qui devait permettre de prendre la mesure de l'immensité d'un univers peuplé de milliards de galaxies qui s'éloignent les unes des autres à des vitesses terrifiantes. Mais ce n'est pas seulement notre planète, gravitant dans l'orbite d'un soleil médiocre, situé à la périphérie de la voie lactée, qui est entraînée dans cette course insensée : c'est toute la vie, la conscience et le destin des hommes. Cette nécessaire prise de conscience doit, selon les auteurs, conduire les hommes à s'assigner deux objectifs vitaux : d'une part, assurer la survie de l'humanité ; de l'autre, la faire sortir de la barbarie où elle est toujours plongée. Mais ces deux mouvements se contredisent autant que la conservation et le changement : dans le premier cas, il s'agit de préserver la diversité des cultures, des civilisations et des nations du déferlement des forces de haine et de domination, soutenues par l'efficacité redoutable d'une technostructure inhumaine et glacée, disposant de moyens de destruction inouïs. Dans le second, il faut révolutionner les relations entre les hommes et la connaissance, entre les hommes et la société, entre les hommes et les nations, entre les hommes et la nature. Pour atteindre ces objectifs, Edgar Morin et Anne-Brigitte Kern dénoncent le piège d'un "réalisme impossible" et demandent que l'on réfléchisse à nouveau, et de manière dialectique, aux relations troubles entre la certitude des idées et la réalité incertaine. Réformer et élargir la pensée politique en rassemblant ce qui a été dispersé et en restituant aux problèmes humains leur complexité est indispensable à la fondation de cette nouvelle "anthropolitique" dans laquelle la poésie d'une utopie apparaît finalement plus réaliste que le pragmatisme prosaïque de gestionnaires rassurants, mais aveugles. --Futuribles-- --Ce texte fait référence à l'édition Broché .