share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les uns avec les autres : Quand l'individualisme crée du lien

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les uns avec les autres : Quand l'individualisme crée du lien

Les uns avec les autres : Quand l'individualisme crée du lien

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les uns avec les autres : Quand l'individualisme crée du lien"

Depuis trente ans, l'affirmation de “la crise du lien social” est devenue un discours lancinant, dépourvu d'effets sur l'évolution de la société. À travers ce livre, François de Singly analyse les grandes formes de cette crise (transmission, stabilité, normes, raison). Il désigne l'enjeu central : concilier la liberté des individus et la création de liens. Il montre l'apparition d'un nouveau rapport au passé et à l'héritage, d'une identité plus fluide, et enfin d'une place plus grande accordée à l'affection. Les remèdes anti-crise proposés ne sont pas satisfaisants. Le retour à l'âge d'or de la République est impossible : les individus d'aujourd'hui refusent d'être traités seulement comme des citoyens uniformes. L' “universalisme abstrait” est mort. Mais il ne peut être remplacé par le “communautarisme” qui condamne les individus à se maintenir dans leur groupe, leur communauté d'origine, s'opposant ainsi à leur liberté de s'affilier et de se désaffilier. L'individu veut rester multidimensionnel. Le lien social change. Il est temps de dessiner un nouvel idéal, combinant la liberté de chacun et le respect mutuel, reposant sur une autre forme de civilité. Un “nous” qui sache respecter les “je” dans leur liberté et dans leur identité complexe. Un lien qui sache unir, sans trop serrer. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 267  pages
  • Dimensions :  1.2cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Hachette Paru le
  • Collection : Pluriel
  • ISBN :  2012792650
  • EAN13 :  9782012792654
  • Classe Dewey :  300
  • Langue : Français

D'autres livres de François de Singly

L'enquête et ses méthodes

Les chiffres sont omniprésents dans nos sociétés. Les médias, les politiques ou les sociologues en usent, voire en abusent. Pas d'argumentation sans justification statistique, pas d'enquête sans sondage. "Les instituts des études statistiques et de sondages ont contribué à propager la foi en...

Les Sociologies de l'Individu

Depuis l'entrée dans la modernité à la fin du XIXe siècle, et surtout depuis les années 1960, les individus doivent s'émanciper des liens hérités et faire la preuve de leurs qualités personnelles. La force de ce processus d'individualisation questionne bien des manières habituelles de [...

Libres ensemble

Comment rester soi-même quand on vit sous le même toit ? Dans la vie de couple aujourd'hui s'affirme la nécessité d'une des fonctions centrales de la vie commune : apprendre le respect mutuel. Car il ne s'agit plus seulement de vivre ensemble mais aussi d'être libres ensemble. Les [....]...

Les adonaissants

A peine entrés au collège, les préadolescents de 10-11 ans déconcertent les adultes par leurs désirs d'autonomie. Pourtant, ils ne veulent pas devenir de petits tyrans domestiques renversant l'autorité de leurs parents. Plutôt bien intégrés dans la vie de famille et se soumettant à ses ...

Voir tous les livres de François de Singly

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Depuis trente ans, l'affirmation de “la crise du lien social” est devenue un discours lancinant, dépourvu d'effets sur l'évolution de la société. À travers ce livre, François de Singly analyse les grandes formes de cette crise (transmission, stabilité, normes, raison). Il désigne l'enjeu central : concilier la liberté des individus et la création de liens. Il montre l'apparition d'un nouveau rapport au passé et à l'héritage, d'une identité plus fluide, et enfin d'une place plus grande accordée à l'affection. Les remèdes anti-crise proposés ne sont pas satisfaisants. Le retour à l'âge d'or de la République est impossible : les individus d'aujourd'hui refusent d'être traités seulement comme des citoyens uniformes. L' “universalisme abstrait” est mort. Mais il ne peut être remplacé par le “communautarisme” qui condamne les individus à se maintenir dans leur groupe, leur communauté d'origine, s'opposant ainsi à leur liberté de s'affilier et de se désaffilier. L'individu veut rester multidimensionnel. Le lien social change. Il est temps de dessiner un nouvel idéal, combinant la liberté de chacun et le respect mutuel, reposant sur une autre forme de civilité. Un “nous” qui sache respecter les “je” dans leur liberté et dans leur identité complexe. Un lien qui sache unir, sans trop serrer. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .