share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les fusillés : Répression et exécutions pendant l'Occupation (1940-1944)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les fusillés : Répression et exécutions pendant l'Occupation (1940-1944)

Les fusillés : Répression et exécutions pendant l'Occupation (1940-1944)

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les fusillés : Répression et exécutions pendant l'Occupation (1940-1944)"

Combien y a-t-il eu de personnes fusillées par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale en France ? Les chiffres ont souvent varié : on a parlé de 10 000 fusillés, puis de 80 000... en confondant souvent toutes les victimes des forces d'Occupation : morts au combat, otages, exécutés sommaires, massacrés, fusillés après condamnation à mort. Qu'en est-il en réalité ? Pour la première fois, un ouvrage procède à une étude minutieuse d'un phénomène qui touche l'histoire et la mémoire de la Résistance. En fait, environ 4 000 personnes ont été fusillées comme otages ou après condamnation à mort. Jean-Pierre Besse et Thomas Pouty montrent les raisons qui ont entraîné une surestimation du nombre de fusillés. Ils retracent les conditions qui ont amené des hommes, otages ou résistants, à être arrêtés, emprisonnés, condamnés à mort, puis fusillés. Ils mettent à jour la stratégie répressive des diverses autorités allemandes et de Vichy, et décrivent le sinistre parcours qui conduit les condamnés devant le peloton d'exécution : la dernière lettre, La Marseillaise et l'Internationale entonnées sous la mitraille, les corps que l'Occupant cherche à faire disparaître pour tenter d'empêcher que les défunts ne deviennent des martyrs. Sans vouloir établir de hiérarchie entre les victimes de l'Occupation nazie, mais en s'attachant à comprendre la réalité de la répression qui a conduit des résistants et des otages à être condamnés à mort puis exécutés, ce livre éclaire un point majeur de l'histoire de l'Occupation en France.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 197  pages
  • Dimensions :  1.4cmx16.6cmx23.8cm
  • Poids : 399.2g
  • Editeur :   Editions De L'atelier Paru le
  • Collection : Patrimoine
  • ISBN :  2708238698
  • EAN13 :  9782708238695
  • Classe Dewey :  944
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Pierre Besse

Juin 1940 la négociation secrète

Cet ouvrage rend compte de la découverte d'un document d'un exceptionnel intérêt, historique pour l'histoire du communisme en France. Retrouvé sous scellés aux Archives de Paris, un carnet de notes révèle l'argumentaire qui servit de base à la négociation entre Maurice Tréand, représentan...

Voir tous les livres de Jean-Pierre Besse

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Combien y a-t-il eu de personnes fusillées par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale en France ? Les chiffres ont souvent varié : on a parlé de 10 000 fusillés, puis de 80 000... en confondant souvent toutes les victimes des forces d'Occupation : morts au combat, otages, exécutés sommaires, massacrés, fusillés après condamnation à mort. Qu'en est-il en réalité ? Pour la première fois, un ouvrage procède à une étude minutieuse d'un phénomène qui touche l'histoire et la mémoire de la Résistance. En fait, environ 4 000 personnes ont été fusillées comme otages ou après condamnation à mort. Jean-Pierre Besse et Thomas Pouty montrent les raisons qui ont entraîné une surestimation du nombre de fusillés. Ils retracent les conditions qui ont amené des hommes, otages ou résistants, à être arrêtés, emprisonnés, condamnés à mort, puis fusillés. Ils mettent à jour la stratégie répressive des diverses autorités allemandes et de Vichy, et décrivent le sinistre parcours qui conduit les condamnés devant le peloton d'exécution : la dernière lettre, La Marseillaise et l'Internationale entonnées sous la mitraille, les corps que l'Occupant cherche à faire disparaître pour tenter d'empêcher que les défunts ne deviennent des martyrs. Sans vouloir établir de hiérarchie entre les victimes de l'Occupation nazie, mais en s'attachant à comprendre la réalité de la répression qui a conduit des résistants et des otages à être condamnés à mort puis exécutés, ce livre éclaire un point majeur de l'histoire de l'Occupation en France.