share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Dégénérescence du Liban ou la Réforme orpheline

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Dégénérescence du Liban ou la Réforme orpheline

La Dégénérescence du Liban ou la Réforme orpheline

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "La Dégénérescence du Liban ou la Réforme orpheline"

    Fondé sur quatre "leçons" données en mai 2008 au Collège de France, cet essai se propose de tirer les conclusions qui s'imposent de la crise politique profonde dans laquelle se débat le Liban. A partir d'une lecture sans concession de l'histoire contemporaine du pays, dans son environnement régional et international, Ahmad Beydoun analyse d'abord les conditions de la constitution et de l'exercice du pouvoir d'Etat. Il montre ensuite pourquoi le communautarisme, en tant que principe structurant de la société politique, n'est plus en mesure de fonctionner plus ou moins normalement, comme c'était le cas auparavant, et cela en raison même de son omnipotence, autrement dit d'une polarisation quasi totale et sans précédent des communautés. Or, constate l'auteur, les Libanais, dans leur grande majorité, ne semblent nullement conscients de la gravité de cette situation qui pourrait, à travers confrontations violentes et trêves précaires, menacer l'existence même de leur pays. La réforme qu'il appelle de ses voeux et dont il donne les grandes lignes vise la déconfessionnalisation du système politique. Selon lui, il ne s'agit pas d'une option parmi d'autres mais, littéralement, d'une question de vie ou de mort.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 172  pages
    • Dimensions :  1.6cmx12.0cmx18.6cm
    • Poids : 158.8g
    • Editeur :   Actes Sud Paru le
    • Collection : L'actuel
    • ISBN :  274278263X
    • EAN13 :  9782742782635
    • Classe Dewey :  956
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Fondé sur quatre "leçons" données en mai 2008 au Collège de France, cet essai se propose de tirer les conclusions qui s'imposent de la crise politique profonde dans laquelle se débat le Liban. A partir d'une lecture sans concession de l'histoire contemporaine du pays, dans son environnement régional et international, Ahmad Beydoun analyse d'abord les conditions de la constitution et de l'exercice du pouvoir d'Etat. Il montre ensuite pourquoi le communautarisme, en tant que principe structurant de la société politique, n'est plus en mesure de fonctionner plus ou moins normalement, comme c'était le cas auparavant, et cela en raison même de son omnipotence, autrement dit d'une polarisation quasi totale et sans précédent des communautés. Or, constate l'auteur, les Libanais, dans leur grande majorité, ne semblent nullement conscients de la gravité de cette situation qui pourrait, à travers confrontations violentes et trêves précaires, menacer l'existence même de leur pays. La réforme qu'il appelle de ses voeux et dont il donne les grandes lignes vise la déconfessionnalisation du système politique. Selon lui, il ne s'agit pas d'une option parmi d'autres mais, littéralement, d'une question de vie ou de mort.