share_book
Envoyer cet article par e-mail

Résister en terre de Beauce : De l'oppression à la libération

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Résister en terre de Beauce : De l'oppression à la libération

Résister en terre de Beauce : De l'oppression à la libération

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Résister en terre de Beauce : De l'oppression à la libération"

1940 - 1944: quatre années durant lesquelles la terre de Beauce vit à l'heure allemande. Impulsé par quelques hommes, notamment le préfet, Jean Moulin, le désir de " faire quelque chose " est présent dès les premières heures de l'occupation. Les actions sont diffuses, les modalités mal définies, mais cela témoigne d'une volonté de ne pas accepter cette situation. A première vue, ces grandes plaines ne sont pas un terrain propice pour mener une lutte armée contre l'occupant. Dans l'ombre, des groupes se forment, avec à leur tête des " pionniers ". Résister, c'est avant tout des actions ponctuelles : distribuer des tracts, recueillir des renseignements... aider les réfractaires au S.T.O., fabriquer des faux papiers. Les sabotages ne sont pas si fréquents que cela. Soixante années après les faits, appréhender cette société résistante est une tâche bien complexe. Du fait du caractère clandestin de ces mouvements, les traces écrites sont rares. Cette étude apporte un regard neuf sur ces années de chaos, sans prendre parti, sans glorifier les actions ou les mouvements. Elle se résume en une analyse du cheminement de ces personnes " ordinaires " mises dans une situation " extraordinaire " en se plaçant au-dessus des luttes intestines qui frappent l'héritage de la Résistance. Le vide historiographique tend donc à être partiellement comblé par ce fragment d'histoire locale trop longtemps passé sous silence : cet ouvrage contribue au devoir de mémoire et vient étoffer l'histoire de la Résistance.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 271  pages
  • Dimensions :  2.0cmx17.2cmx21.8cm
  • Poids : 762.0g
  • Editeur :   Les Editions Demeter Paru le
  • ISBN :  2916548327
  • EAN13 :  9782916548326
  • Classe Dewey :  944

D'autres livres de Sébastien Martin

HTML

HTML, ou Hyper Text MarkUp Language, représente le langage standard pour la création de sites Internet. Les pages développées en HTML peuvent aussi bien contenir du simple texte, que des liens vers d'autres pages, des images, des séquences animées ou encore des fichiers sons. Actuellement à s...

Voir tous les livres de Sébastien Martin

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

1940 - 1944: quatre années durant lesquelles la terre de Beauce vit à l'heure allemande. Impulsé par quelques hommes, notamment le préfet, Jean Moulin, le désir de " faire quelque chose " est présent dès les premières heures de l'occupation. Les actions sont diffuses, les modalités mal définies, mais cela témoigne d'une volonté de ne pas accepter cette situation. A première vue, ces grandes plaines ne sont pas un terrain propice pour mener une lutte armée contre l'occupant. Dans l'ombre, des groupes se forment, avec à leur tête des " pionniers ". Résister, c'est avant tout des actions ponctuelles : distribuer des tracts, recueillir des renseignements... aider les réfractaires au S.T.O., fabriquer des faux papiers. Les sabotages ne sont pas si fréquents que cela. Soixante années après les faits, appréhender cette société résistante est une tâche bien complexe. Du fait du caractère clandestin de ces mouvements, les traces écrites sont rares. Cette étude apporte un regard neuf sur ces années de chaos, sans prendre parti, sans glorifier les actions ou les mouvements. Elle se résume en une analyse du cheminement de ces personnes " ordinaires " mises dans une situation " extraordinaire " en se plaçant au-dessus des luttes intestines qui frappent l'héritage de la Résistance. Le vide historiographique tend donc à être partiellement comblé par ce fragment d'histoire locale trop longtemps passé sous silence : cet ouvrage contribue au devoir de mémoire et vient étoffer l'histoire de la Résistance.