share_book
Envoyer cet article par e-mail

Sénoufo du Mali : Kènèdougou, terre de lumière

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Sénoufo du Mali : Kènèdougou, terre de lumière

Sénoufo du Mali : Kènèdougou, terre de lumière

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Sénoufo du Mali : Kènèdougou, terre de lumière"

Renée Colin-Noguès passe deux années au coeur du pays Sénoufo, à Sikasso et dans sa région le Kènèdougou, " Terre de Lumière ". Le pays est alors culturellement fort de ses rites et de sa société : la colonisation l'a blessé mais fondamentalement peu bouleversé. Avec son mari, Roland Colin, administrateur colonial, ils sont tous deux convaincus de vivre les derniers moments de la domination française et les prémices de l'indépendance. Ils apprennent la langue et vont de village en village. Roland prend des notes (peu administratives) pour approfondir ta connaissance de la culture Sénoufo, Renée prend des photos de confiance partagée. Sans volonté ethnographique, ses photographies de coeur renseignent aujourd'hui un univers des formes qui comme partout s'étiole, voire disparaît. En Afrique, Renée Colin-Noguès s'inscrit parmi ces photographes blancs du quotidien, souvent anonymes et méconnus, qui ne viennent pas faire des reportages à sensation ou " voler des images ". Coloniaux et personnalités atypiques comme Pierre Verger ou Anita Conti, ils sont un versant de cet échange historique qui marque pour longtemps les humanités qui les accueillent. Les Editions Revue Noire ont caeur de révéler le regard de ces " Occidentaux à part " dans le même sens qu'elles ont révélé des centaines de photographes africains pour participer à la construction d'une autre image de l' " autre ", un " autre nous-même ".

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 160  pages
  • Dimensions :  2.2cmx24.0cmx31.6cm
  • Poids : 1301.8g
  • Editeur :   Editions Revue Noir Paru le
  • ISBN :  2909571645
  • EAN13 :  9782909571645
  • Classe Dewey :  770

D'autres livres de Adame Ba Konaré

Petit précis de remise à niveau sur l'histoire africaine à l'usage du président Sarkozy

Passé les réactions vives qu'a suscitées chez les Africains le discours de Nicolas Sarkozy prononcé à Dakar le 26 juillet 2007, ses déclarations sur l'immobilisme du continent africain ou encore la non-responsabilité de la France dans ses problèmes actuels nécessitaient une riposte [.......

Voir tous les livres de Adame Ba Konaré

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Renée Colin-Noguès passe deux années au coeur du pays Sénoufo, à Sikasso et dans sa région le Kènèdougou, " Terre de Lumière ". Le pays est alors culturellement fort de ses rites et de sa société : la colonisation l'a blessé mais fondamentalement peu bouleversé. Avec son mari, Roland Colin, administrateur colonial, ils sont tous deux convaincus de vivre les derniers moments de la domination française et les prémices de l'indépendance. Ils apprennent la langue et vont de village en village. Roland prend des notes (peu administratives) pour approfondir ta connaissance de la culture Sénoufo, Renée prend des photos de confiance partagée. Sans volonté ethnographique, ses photographies de coeur renseignent aujourd'hui un univers des formes qui comme partout s'étiole, voire disparaît. En Afrique, Renée Colin-Noguès s'inscrit parmi ces photographes blancs du quotidien, souvent anonymes et méconnus, qui ne viennent pas faire des reportages à sensation ou " voler des images ". Coloniaux et personnalités atypiques comme Pierre Verger ou Anita Conti, ils sont un versant de cet échange historique qui marque pour longtemps les humanités qui les accueillent. Les Editions Revue Noire ont caeur de révéler le regard de ces " Occidentaux à part " dans le même sens qu'elles ont révélé des centaines de photographes africains pour participer à la construction d'une autre image de l' " autre ", un " autre nous-même ".