share_book
Envoyer cet article par e-mail

Protection de l'emploi et procédures de licenciement

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Protection de l'emploi et procédures de licenciement

Protection de l'emploi et procédures de licenciement

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Protection de l'emploi et procédures de licenciement"

Les entreprises se plaignent souvent de la complexité et de l'incertitude liées aux règles en vigueur en matière de protection des emplois salariés. Ces règles les empêcheraient de s'ajuster aux mutations technologiques et aux rapides changements de demande qui caractérisent les économies modernes. Cette perte d'efficacité et les surcoûts qu'elle implique, décourageraient la création d'emploi et contribuerait au chômage élevé en France. Ce sont des conclusions beaucoup plus mitigées que tirent Olivier Blanchard et Jean Tirole dans leur rapport, qui se penche sur les institutions et règles de la protection de l'emploi en France. Les contraintes administratives et légales ainsi que les indemnités et paiements versés lors de licenciements semblent en effet accroître la durée du chômage Et rendre le marché du travail moins réactif, mais l'effet net sur le taux de chômage serait, lui, incertain. La généralisation des contrats à durée déterminée introduit cependant un marché du travail dual peu efficace, d'autant plus que la législation actuelle incite à ne pas transformer ces contrats en emplois plus stable. Olivier Blanchard et Jean Tirole s'interrogent sur la rationalité de la politique fran çaise d'indemnisation du chômage et de contrôle des licenciements. Le système actuel dans lequel l'entreprise ne paie rien à la caisse d'assurance chômage en cas de licenciement implique une double incitation à licencier. Ils défendent l'idée que, comme toute externalité, les coûts sociaux liés aux pertes d'emploi doivent être " internalisés " et qu'il conviendrait donc d'instaurer un principe revenant à taxer les licenciements. Ils donnent divers arguments justifiant que cette taxe ne devrait pas financer intégralement le montant des assurances chômage versées, mais des systèmes de responsabilisation des entreprises, sur le modèle de ceux existant dans de nombreux Etats américains, pourraient être introduits. La contrepartie devrait en être une moindre ingérence des juges dans les procédures de licenciement. Les diverses propositions faites par Olivier Blanchard et Jean Tirole sont discutées par Fiorella Kostoris Padoa Schioppa, et par Jacques Freyssinet, qui ne partagent pas toutes les conclusions du rapport. Jacques Freyssinet, en particulier, se montre sceptique quant à la remise en cause radicale des compromis successifs qui ont construit le système français d'indemnisation du chômage. Substituer à un régime paritaire mutualisé un régime de taxes payées par chaque entreprise à une agence indépendante relève, selon lui, d'une vision réductrice des problèmes sociaux liés aux licenciements

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 76  pages
  • Dimensions :  0.6cmx15.6cmx22.8cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   La Documentation Française Paru le
  • Collection : Rapports du CAE
  • ISBN :  2110054557
  • EAN13 :  9782110054555
  • Classe Dewey :  331.125

D'autres livres de Olivier Blanchard

Macroéconomie

Véritable livre de référence, Macroéconomie bénéficie de la rencontre d'un double point (le vue : celui de l'auteur de l'édition américaine, Olivier Blanchard, un des meilleurs spécialistes de l'économie mondiale, et celui de son également célèbre coauteur, Daniel Cohen, à qui l'on ...

Prix : 588 DH
Macroéconomie 5e Ed. + eText

Véritable livre de référence, Macroéconomie bénéficie de la rencontre d'un double point de vue : celui de l'auteur de l'édition américaine, Olivier Blanchard, un des meilleurs spécialistes de l'économie mondiale, et celui de son également célèbre coauteur, Daniel Cohen, à qui l'on [...

Prix : 613 DH

Macroéconomie

Macroéconomie bénéficie de la rencontre d'un double point de vue : celui de l'auteur de l'édition américaine, Olivier Blanchard, un des meilleurs spécialistes de l'économie américaine, et celui de son coauteur, Daniel Cohen, à qui l'on doit l'édition française. Les thèmes abordés sont t...

Social Media ROI: Managing and Measuring Social Media Efforts in Your Organization (Que Biz-Tech)

�??Blanchard is demanding. He won�??t allow you to flip through this book, nod your head, and leave. If you�??re in, you�??re going to have to invest to get your rewards.�?? --Chris Brogan, president of Human Business Works   �??Social media isn�??t inexpensive; it�??s different exp...

Voir tous les livres de Olivier Blanchard

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les entreprises se plaignent souvent de la complexité et de l'incertitude liées aux règles en vigueur en matière de protection des emplois salariés. Ces règles les empêcheraient de s'ajuster aux mutations technologiques et aux rapides changements de demande qui caractérisent les économies modernes. Cette perte d'efficacité et les surcoûts qu'elle implique, décourageraient la création d'emploi et contribuerait au chômage élevé en France. Ce sont des conclusions beaucoup plus mitigées que tirent Olivier Blanchard et Jean Tirole dans leur rapport, qui se penche sur les institutions et règles de la protection de l'emploi en France. Les contraintes administratives et légales ainsi que les indemnités et paiements versés lors de licenciements semblent en effet accroître la durée du chômage Et rendre le marché du travail moins réactif, mais l'effet net sur le taux de chômage serait, lui, incertain. La généralisation des contrats à durée déterminée introduit cependant un marché du travail dual peu efficace, d'autant plus que la législation actuelle incite à ne pas transformer ces contrats en emplois plus stable. Olivier Blanchard et Jean Tirole s'interrogent sur la rationalité de la politique fran çaise d'indemnisation du chômage et de contrôle des licenciements. Le système actuel dans lequel l'entreprise ne paie rien à la caisse d'assurance chômage en cas de licenciement implique une double incitation à licencier. Ils défendent l'idée que, comme toute externalité, les coûts sociaux liés aux pertes d'emploi doivent être " internalisés " et qu'il conviendrait donc d'instaurer un principe revenant à taxer les licenciements. Ils donnent divers arguments justifiant que cette taxe ne devrait pas financer intégralement le montant des assurances chômage versées, mais des systèmes de responsabilisation des entreprises, sur le modèle de ceux existant dans de nombreux Etats américains, pourraient être introduits. La contrepartie devrait en être une moindre ingérence des juges dans les procédures de licenciement. Les diverses propositions faites par Olivier Blanchard et Jean Tirole sont discutées par Fiorella Kostoris Padoa Schioppa, et par Jacques Freyssinet, qui ne partagent pas toutes les conclusions du rapport. Jacques Freyssinet, en particulier, se montre sceptique quant à la remise en cause radicale des compromis successifs qui ont construit le système français d'indemnisation du chômage. Substituer à un régime paritaire mutualisé un régime de taxes payées par chaque entreprise à une agence indépendante relève, selon lui, d'une vision réductrice des problèmes sociaux liés aux licenciements