share_book
Envoyer cet article par e-mail

Pour l'amour de la Princesse : Pour l'amour de Wallâda

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Pour l'amour de la Princesse : Pour l'amour de Wallâda

Pour l'amour de la Princesse : Pour l'amour de Wallâda

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Pour l'amour de la Princesse : Pour l'amour de Wallâda"

    Ibn Zaydûn naît en 394/1003 dans une riche et aristocratique famille de Cordoue. Les troubles de l'époque vont fournir à l'ambitieux qu'il est la matière de ce qui, avec la poésie, fera sa vie : la politique. Sa survie ne doit rien, cependant, à sa carrière politique mais tout à ses poèmes, en particulier à ceux que lui inspirent ses amours tumultueuses avec Wallâda, fille de l'avant-dernier calife umayyade et rompue, elle aussi, à l'exercice de la poésie. Menant dès seize ans, après la mort de son père, une vie assez indépendante pour l'époque, elle devient vite célèbre par le salon où elle reçoit écrivains et poètes. La rencontre avec Ibn Zaydûn marque le début d'une liaison passionnée et orageuse, jusqu'à la rupture finale. De toute la production poétique d'Ibn Zaydûn, où figurent nombre de pièces de circonstance, panégyriques, thrènes ou satires, la postérité a retenu, avec raison, les vers qui font de lui un chantre de l'amour, et l'un des plus grands poètes de l'Espagne musulmane. Trois thèmes, classiques et souvent croisés, se partagent cette poésie : l'exaltation de la bien-aimée et des joies de l'amour, la protestation d'éternelle fidélité de l'amant et, à l'inverse, le reproche de froideur adressé à une complice par trop légère. S'y ajoute à l'occasion, particulièrement dans les poèmes de l'exil, l'évocation nostalgique des lieux du bonheur, autour de quelques toponymes de l'espace cordouan.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 118  pages
    • Dimensions :  1.4cmx11.8cmx18.6cm
    • Poids : 99.8g
    • Editeur :   Sindbad Paru le
    • Collection : SINDBAD
    • ISBN :  2742781099
    • EAN13 :  9782742781096
    • Classe Dewey :  890
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Ibn Zaydûn naît en 394/1003 dans une riche et aristocratique famille de Cordoue. Les troubles de l'époque vont fournir à l'ambitieux qu'il est la matière de ce qui, avec la poésie, fera sa vie : la politique. Sa survie ne doit rien, cependant, à sa carrière politique mais tout à ses poèmes, en particulier à ceux que lui inspirent ses amours tumultueuses avec Wallâda, fille de l'avant-dernier calife umayyade et rompue, elle aussi, à l'exercice de la poésie. Menant dès seize ans, après la mort de son père, une vie assez indépendante pour l'époque, elle devient vite célèbre par le salon où elle reçoit écrivains et poètes. La rencontre avec Ibn Zaydûn marque le début d'une liaison passionnée et orageuse, jusqu'à la rupture finale. De toute la production poétique d'Ibn Zaydûn, où figurent nombre de pièces de circonstance, panégyriques, thrènes ou satires, la postérité a retenu, avec raison, les vers qui font de lui un chantre de l'amour, et l'un des plus grands poètes de l'Espagne musulmane. Trois thèmes, classiques et souvent croisés, se partagent cette poésie : l'exaltation de la bien-aimée et des joies de l'amour, la protestation d'éternelle fidélité de l'amant et, à l'inverse, le reproche de froideur adressé à une complice par trop légère. S'y ajoute à l'occasion, particulièrement dans les poèmes de l'exil, l'évocation nostalgique des lieux du bonheur, autour de quelques toponymes de l'espace cordouan.