share_book
Envoyer cet article par e-mail

Fées, Korrigans et autres créatures fantastiques de bretagne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Fées, Korrigans et autres créatures fantastiques de bretagne

Fées, Korrigans et autres créatures fantastiques de bretagne

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Fées, Korrigans et autres créatures fantastiques de bretagne"

L'imagination populaire des Bretons est peuplée de créatures étranges, tantôt malicieuses, tantôt menaçantes, protectrices, séductrices ou cruelles. Du légendaire médiéval sont issues les fées. Certaines sont célèbres, comme Viviane, qui enchanta Merlin dans la forêt de Brocéliande. Mais les grottes littorales, les forêts et les fontaines étaient aussi les domaines de ces magiciennes. Pays de la mer, la Bretagne connut encore la séduction des sirènes et des morgans, dont quelques audacieux visitèrent les merveilleux palais aquatiques. Le petit peuple des korrigans avait fait de la vieille péninsule sa terre d'élection, et les monuments mégalithiques qui la parsèment étaient, dit-on, leurs demeures. Les géants étaient leurs ennemis mortels. Malgré leur force et leur taille, ils n'eurent pas, dans cette lutte, toujours le dessus. Si la plupart étaient débonnaires et maladroits, plus redoutés étaient les ogres, souvent puissants magiciens. Pour la première fois, cet ouvrage offre une présentation systématique de cet imaginaire. A la fois didactique et d'une lecture plaisante, il est établi sur l'étude et l'analyse des sources que constituent principalement les contes de tradition orale, recueillis par les folkloristes du XIXe siècle. Il est accompagné d'une riche illustration, en grande partie rare ou inédite.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 128  pages
  • Dimensions :  1.0cmx19.2cmx25.0cm
  • Poids : 480.8g
  • Editeur :   Ouest-France Paru le
  • Collection : Mémoires
  • ISBN :  273732369X
  • EAN13 :  9782737323690
  • Classe Dewey :  944
  • Langue : Français

D'autres livres de Philippe le Stum

Bretagne de henri riviere

Une sélection thématique de 83 planches en couleurs, exécutées de 1890 à 1917 : Paysages bretons, Aspects de la nature, Beau pays de Bretagne, Au vent de noroît. Bibliographie. Henri Rivière (1864-1951) a débuté comme créateur du théâtre d'ombres du cabaret le Chat Noir avant de s'im...

La Bretagne de Henri Rivière

Une sélection thématique de 83 planches en couleurs, exécutées de 1890 à 1917 : Paysages bretons, Aspects de la nature, Beau pays de Bretagne, Au vent de noroît. Bibliographie. Henri Rivière (1864-1951) a débuté comme créateur du théâtre d'ombres du cabaret le Chat Noir avant de s'im...

Voir tous les livres de Philippe le Stum

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'imagination populaire des Bretons est peuplée de créatures étranges, tantôt malicieuses, tantôt menaçantes, protectrices, séductrices ou cruelles. Du légendaire médiéval sont issues les fées. Certaines sont célèbres, comme Viviane, qui enchanta Merlin dans la forêt de Brocéliande. Mais les grottes littorales, les forêts et les fontaines étaient aussi les domaines de ces magiciennes. Pays de la mer, la Bretagne connut encore la séduction des sirènes et des morgans, dont quelques audacieux visitèrent les merveilleux palais aquatiques. Le petit peuple des korrigans avait fait de la vieille péninsule sa terre d'élection, et les monuments mégalithiques qui la parsèment étaient, dit-on, leurs demeures. Les géants étaient leurs ennemis mortels. Malgré leur force et leur taille, ils n'eurent pas, dans cette lutte, toujours le dessus. Si la plupart étaient débonnaires et maladroits, plus redoutés étaient les ogres, souvent puissants magiciens. Pour la première fois, cet ouvrage offre une présentation systématique de cet imaginaire. A la fois didactique et d'une lecture plaisante, il est établi sur l'étude et l'analyse des sources que constituent principalement les contes de tradition orale, recueillis par les folkloristes du XIXe siècle. Il est accompagné d'une riche illustration, en grande partie rare ou inédite.