share_book
Envoyer cet article par e-mail

Jimmy Corrigan (Prix du meilleur album - Angoulême 2003)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Jimmy Corrigan (Prix du meilleur album - Angoulême 2003)

Jimmy Corrigan (Prix du meilleur album - Angoulême 2003)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Jimmy Corrigan (Prix du meilleur album - Angoulême 2003)"

Attention à vous, lecteur… De deux choses l'une : soit vous connaissez déjà Chris Ware à travers les numéros de la revue Acme Novelty Library et le recueil des pérégrinations de Jimmy Corrigan – dans ce cas vous serez probablement impressionné par la qualité de l'adaptation de cette œuvre sidérante, traduite et (remarquablement) adaptée en français par les éditions Delcourt –, soit vous découvrez Chris Ware. Et là, vous risquez d'éprouver un choc visuel et esthétique… car le travail de ce graphiste américain né en 1967 constitue sans doute ce que la bande dessinée a produit de plus étonnant et de plus novateur ces dernières années. Derrière cette entreprise, on trouve un homme au talent multiple. Dessinateur, scénariste, lettreur, graphiste, directeur artistique, "concocteur" de fausses publicités, de faux jeux et de pirouettes langagières en tout genre… Chris Ware sait tout faire, et avec talent. Sa saga raconte la quête de Jimmy Corrigan, personnage qui part à la recherche de son père. Malheureux, isolé et bousculé par la vie, Jimmy entraîne le lecteur tout au long de ces 380 pages à travers un récit émouvant, méticuleux, foisonnant et captivant, dont la lecture ne s'épuise pas si facilement. Ce récit "de fiction semi-autobiographique", comme Ware s'en explique dans la post-face, ne fascine pas seulement par la narration de ce destin où la réalité la plus banale côtoie des fantasmes traversés par les grandes figures de la mythologie populaire américaine. C'est aussi cet incroyable traitement graphique qui retient l'attention du lecteur et donne à sa bande dessinée une place unique. Pour apprécier pleinement tout le talent de Chris Ware, il faut sans tarder se plonger dans la matière première de son œuvre, à savoir cette collection de "comics" où, à côté de Jimmy Corrigan, il anime aussi les aventures de petits personnages comme Quimby the mouse. Chaque numéro offre une présentation et un format différents, enchaînant les styles graphiques et les modes de narration avec une liberté et une maîtrise comme on en a rarement vues jusqu'alors. La dimension titanesque de l'entreprise ne laisse pas d'étonner : Chris Ware s'occupe de tout, tout seul. Rédaction de textes marqués par un humour distancié, élaboration de figures à découper, fausses réclames "rétro", jeux sur la typographie… Ses pages sont souvent composées de multiples petites cases, rehaussées de superbes couleurs en aplat soigneusement délimitées par le trait précis de Chris Ware. Et il ne s'agit pas d'une simple performance graphique : derrière ce travail, le propos de l'auteur reste passionnant, et le destin du pauvre Jimmy lancé à travers l'Amérique d'aujourd'hui captive de bout en bout. À n'en pas douter, la bande dessinée la plus originale parue depuis bien longtemps. --Philippe Actère

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 380  pages
  • Dimensions :  3.6cmx16.8cmx21.2cm
  • Poids : 961.6g
  • Editeur :   Delcourt Paru le
  • Collection : Contrebande
  • ISBN :  284055805X
  • EAN13 :  9782840558057
  • Classe Dewey :  741.5
  • Langue : Français

D'autres livres de  Chris Ware

Krazy & Ignatz 1931-1932: "A Kat a'Lilt with Song" (Krazy Kat)

Kat and Mouse George Herriman's "Krazy Kat" was in its own class as a comic strip, and it's still revered by cartoonists and aficionados. From 1916 until Herriman's death in 1943, it ran thousands of variations on its simple theme: Krazy loves Ignatz Mouse, who hates Krazy and throws a brick at his ...

Krazy & Ignatz 1927-1928: "Love Letters in Ancient Brick" (Krazy Kat)

Herriman's comic strip "Krazy Kat," which ran in newspapers from 1913 until Herriman's death in 1944, is widely regarded as one of the greatest examples of the comics as art. Comics creators from Charles Schulz and Bill Watterson to Jeff Smith and Art Spiegelman have sung its praises. This volume is...

Voir tous les livres de  Chris Ware

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Attention à vous, lecteur… De deux choses l'une : soit vous connaissez déjà Chris Ware à travers les numéros de la revue Acme Novelty Library et le recueil des pérégrinations de Jimmy Corrigan – dans ce cas vous serez probablement impressionné par la qualité de l'adaptation de cette œuvre sidérante, traduite et (remarquablement) adaptée en français par les éditions Delcourt –, soit vous découvrez Chris Ware. Et là, vous risquez d'éprouver un choc visuel et esthétique… car le travail de ce graphiste américain né en 1967 constitue sans doute ce que la bande dessinée a produit de plus étonnant et de plus novateur ces dernières années. Derrière cette entreprise, on trouve un homme au talent multiple. Dessinateur, scénariste, lettreur, graphiste, directeur artistique, "concocteur" de fausses publicités, de faux jeux et de pirouettes langagières en tout genre… Chris Ware sait tout faire, et avec talent. Sa saga raconte la quête de Jimmy Corrigan, personnage qui part à la recherche de son père. Malheureux, isolé et bousculé par la vie, Jimmy entraîne le lecteur tout au long de ces 380 pages à travers un récit émouvant, méticuleux, foisonnant et captivant, dont la lecture ne s'épuise pas si facilement. Ce récit "de fiction semi-autobiographique", comme Ware s'en explique dans la post-face, ne fascine pas seulement par la narration de ce destin où la réalité la plus banale côtoie des fantasmes traversés par les grandes figures de la mythologie populaire américaine. C'est aussi cet incroyable traitement graphique qui retient l'attention du lecteur et donne à sa bande dessinée une place unique. Pour apprécier pleinement tout le talent de Chris Ware, il faut sans tarder se plonger dans la matière première de son œuvre, à savoir cette collection de "comics" où, à côté de Jimmy Corrigan, il anime aussi les aventures de petits personnages comme Quimby the mouse. Chaque numéro offre une présentation et un format différents, enchaînant les styles graphiques et les modes de narration avec une liberté et une maîtrise comme on en a rarement vues jusqu'alors. La dimension titanesque de l'entreprise ne laisse pas d'étonner : Chris Ware s'occupe de tout, tout seul. Rédaction de textes marqués par un humour distancié, élaboration de figures à découper, fausses réclames "rétro", jeux sur la typographie… Ses pages sont souvent composées de multiples petites cases, rehaussées de superbes couleurs en aplat soigneusement délimitées par le trait précis de Chris Ware. Et il ne s'agit pas d'une simple performance graphique : derrière ce travail, le propos de l'auteur reste passionnant, et le destin du pauvre Jimmy lancé à travers l'Amérique d'aujourd'hui captive de bout en bout. À n'en pas douter, la bande dessinée la plus originale parue depuis bien longtemps. --Philippe Actère