share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les petits métiers : D'Atget à Willy Ronis

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les petits métiers : D'Atget à Willy Ronis

Les petits métiers : D'Atget à Willy Ronis

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Les petits métiers : D'Atget à Willy Ronis"

    La France des villes comme celle des campagnes a connu des centaines de petits métiers à travers les siècles, fruit de l'imagination et de la débrouillardise des classes les plus modestes. De la bouquetière au ramasseur de mégots, du ressemeleur à la dame de la loterie, du rémouleur à l'arracheur de dents, en passant par le crieur public et l'allumeur de réverbères, toutes ces petites activités marginales et essentielles, qui confinent parfois à la poésie et restent nichées dans la mémoire collective., ont été immortalisées par les plus grands photographes. Depuis le début du siècle dernier, Atget, Brassaï, Doisneau, Willy Ronis, Izis, etc., tous les grands photographes humanistes ont su capter l'âme de cette France ingénieuse et rendre hommage à ses acteurs. Pour accompagner ces photographies, Pierre Perret a remonté le temps et s'est souvenu de son grand-père colporteur, de sa mère trieuse de plumes dans son enfance et des dizaines de personnages qui défilaient dans le café de ses parents et exerçaient " avec soin et bienveillance " ces petits métiers et étaient devenus peu à peu " nos familiers et parfois même nos amis ".

    Détails sur le produit

    • Reliure : Relié
    • 114  pages
    • Dimensions :  1.8cmx23.8cmx31.0cm
    • Poids : 1038.7g
    • Editeur :   Hoebeke Paru le
    • Collection : PHOTO
    • ISBN :  2842303016
    • EAN13 :  9782842303013
    • Classe Dewey :  779.2
    • Langue : Français

    D'autres livres de Pierre Perret

    Tous toqués

    " TOUS TOQUÉS. C'est le titre que j'ai eu envie de choisir en élaborant patiemment mon nouveau livre de recettes de cuisine. Prôner l'égalité pour tous devant un "piano" ne me déplaisait pas vraiment. Car, si vous êtes gourmand(e) sans être trop malhabile, vous ferez forcément un jour la...

    Les poissons et moi

    Pierre Perret évoque ses souvenirs de pêche. Un mélange d'épicurisme, de récits de voyages sur tous les continents, d'anecdotes savoureuses et de virées entre copains. Depuis son plus jeune âge, Pierre Perret a toujours été un grand amateur de pêche. C'est cette passion qu'il nous fait par...

    Le Café du Pont : Parfums d'enfance

    Ces aventures d'un enfant, d'un adolescent destiné à devenir l'un des artistes les plus aimés du public ressemblent à une chanson de la douce France. Il s'y mêle les ombrages du canal de la Garonne, l'animation du marché de son Castelsarrasin natal et le joyeux brouhaha du café populaire que ...

    Voir tous les livres de Pierre Perret

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    La France des villes comme celle des campagnes a connu des centaines de petits métiers à travers les siècles, fruit de l'imagination et de la débrouillardise des classes les plus modestes. De la bouquetière au ramasseur de mégots, du ressemeleur à la dame de la loterie, du rémouleur à l'arracheur de dents, en passant par le crieur public et l'allumeur de réverbères, toutes ces petites activités marginales et essentielles, qui confinent parfois à la poésie et restent nichées dans la mémoire collective., ont été immortalisées par les plus grands photographes. Depuis le début du siècle dernier, Atget, Brassaï, Doisneau, Willy Ronis, Izis, etc., tous les grands photographes humanistes ont su capter l'âme de cette France ingénieuse et rendre hommage à ses acteurs. Pour accompagner ces photographies, Pierre Perret a remonté le temps et s'est souvenu de son grand-père colporteur, de sa mère trieuse de plumes dans son enfance et des dizaines de personnages qui défilaient dans le café de ses parents et exerçaient " avec soin et bienveillance " ces petits métiers et étaient devenus peu à peu " nos familiers et parfois même nos amis ".