share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le point de vue du nombre 1936

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le point de vue du nombre 1936

Le point de vue du nombre 1936

Collectif,   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le point de vue du nombre 1936"

Depuis 1990, l'oeuvre du sociologue Maurice Halbwachs (1877-1945), continuateur et critique de Durkeim, a connu un incessant regain d'intérêt. Mais Le Point de vue du nombre, paru au printemps 1936, demeure tout à fait méconnue soixante ans après la mort en déportation de son concepteur. La sociologie s'y mesure pourtant aux mathématiques. Elle s'affronte dans le contexte scientifique et politique de l'entre-deux-guerres aux tentatives italiennes de fondation biologique des sciences de l'homme, aux travaux eugénistes anglais et américains, aux extrapolations natalistes françaises, comme aux thèses allemandes sur l'espace vital des peuples. Le Point de vue du nombre était la troisième partie du tome VII de l'Encyclopédie française, vaste entreprise de science et d'instruction publique lancée en 1932 et mise en oeuvre par l'historien Lucien Febvre. Ce volume, préparé après les émeutes d'extrême droite de février 1934, a été conçu comme un geste de vigilance et de rigueur scientifiques. Alfred Sauvy, alors jeune économiste et statisticien, a secondé le sociologue dans la préparation de cette démographie comparée de l'état du monde en 1935. L'ouvrage a gouverné sa biographie intellectuelle ultérieure comme il a inauguré le genre du traité de démographie. Pour procurer, en 2005, à la démographie et aux sciences sociales actuelles un moyen rigoureux d'articuler leurs interrogations avec celles agitées dans le passé, pour restituer un moment capital de l'histoire des sciences sociales dans la France du XXe siècle, l'introduction générale livre tout d'abord un aperçu de l'entreprise encyclopédique des années trente. La manière dont les questions de races sont traitées tout au long du tome VII, les contributions des différents auteurs sont ensuite analysées. Le point de vue du nombre est situé dans la série des conceptions des preuves numériques connues depuis le XVIIle siècle. Puis l'ouvrage est rapporté à l'itinéraire de l'oeuvre de Hallbwachs. Il est aussi considéré comme un indice de l'état des sciences des populations pendant l'entre-deux-guerres. Le destin de ses recherches sous le Ille Reich fait de plus l'objet d'une enquête approfondie. Enfin, les résultats très méconnus du sociologue quant à la détermination du sex-ratio à la naissance sont soumis à un examen critique et éprouvés par de nouveaux calculs.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 469  pages
  • Dimensions :  3.4cmx22.0cmx27.8cm
  • Poids : 1519.5g
  • Editeur :   Ined Paru le
  • ISBN :  2733210327
  • EAN13 :  9782733210321

D'autres livres de Maurice Halbwachs

Les Cadres sociaux de la mémoire

Héritier et critique de Durkheim, Maurice Halbwachs (1877-1945) fut le véritable initiateur et théoricien de la sociologie de la mémoire. Parue pour la première fois en 1925, son étude des Cadres sociaux de la mémoire a profondément influencé les historiens et les sociologues ; elle [......

La Topographie légendaire des Evangiles en Terre sainte

Qu'on réfléchisse au destin d'une région du monde âprement disputée ou qu'on examine attentivement ce que l'histoire du christianisme doit à ses lieux originels, on en vient nécessairement à la mémoire contemporaine de la Terre sainte. Or c'est ici même que la théorie de la mémoire [....

Voir tous les livres de Maurice Halbwachs

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Depuis 1990, l'oeuvre du sociologue Maurice Halbwachs (1877-1945), continuateur et critique de Durkeim, a connu un incessant regain d'intérêt. Mais Le Point de vue du nombre, paru au printemps 1936, demeure tout à fait méconnue soixante ans après la mort en déportation de son concepteur. La sociologie s'y mesure pourtant aux mathématiques. Elle s'affronte dans le contexte scientifique et politique de l'entre-deux-guerres aux tentatives italiennes de fondation biologique des sciences de l'homme, aux travaux eugénistes anglais et américains, aux extrapolations natalistes françaises, comme aux thèses allemandes sur l'espace vital des peuples. Le Point de vue du nombre était la troisième partie du tome VII de l'Encyclopédie française, vaste entreprise de science et d'instruction publique lancée en 1932 et mise en oeuvre par l'historien Lucien Febvre. Ce volume, préparé après les émeutes d'extrême droite de février 1934, a été conçu comme un geste de vigilance et de rigueur scientifiques. Alfred Sauvy, alors jeune économiste et statisticien, a secondé le sociologue dans la préparation de cette démographie comparée de l'état du monde en 1935. L'ouvrage a gouverné sa biographie intellectuelle ultérieure comme il a inauguré le genre du traité de démographie. Pour procurer, en 2005, à la démographie et aux sciences sociales actuelles un moyen rigoureux d'articuler leurs interrogations avec celles agitées dans le passé, pour restituer un moment capital de l'histoire des sciences sociales dans la France du XXe siècle, l'introduction générale livre tout d'abord un aperçu de l'entreprise encyclopédique des années trente. La manière dont les questions de races sont traitées tout au long du tome VII, les contributions des différents auteurs sont ensuite analysées. Le point de vue du nombre est situé dans la série des conceptions des preuves numériques connues depuis le XVIIle siècle. Puis l'ouvrage est rapporté à l'itinéraire de l'oeuvre de Hallbwachs. Il est aussi considéré comme un indice de l'état des sciences des populations pendant l'entre-deux-guerres. Le destin de ses recherches sous le Ille Reich fait de plus l'objet d'une enquête approfondie. Enfin, les résultats très méconnus du sociologue quant à la détermination du sex-ratio à la naissance sont soumis à un examen critique et éprouvés par de nouveaux calculs.