share_book
Envoyer cet article par e-mail

Essor de la motorisation 1914-1918 : Du cheval de guerre au cheval vapeur

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Essor de la motorisation 1914-1918 : Du cheval de guerre au cheval vapeur

Essor de la motorisation 1914-1918 : Du cheval de guerre au cheval vapeur

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Essor de la motorisation 1914-1918 : Du cheval de guerre au cheval vapeur"

Au mois d'août 1914, quand éclate le premier conflit mondial, la France aligne 89 régiments de cavalerie à cheval. Parallèlement, le parc automobile de l'armée ne dispose en propre que de 220 véhicules. En quelques semaines, la tournure prise par les opérations militaires va imposer une inversion complète des proportions. Les cavaliers mettent pied à terre pendant que la réquisition fait affluer aux armées plusieurs milliers des 80 000 voitures automobiles de tous types en usage dans le pays. C'est le début d'une motorisation qui va être à l'origine d'un formidable essor industriel. Après avoir brossé le portrait d'une cavalerie magnifique, mais dépassée en dépit des actions glorieuses qu'elle livre pendant les premières semaines de la guerre, cet ouvrage évoque la prise de possession progressive du champ de bataille par l'automobile, les automitrailleuses, les camions, puis les chars à travers quelques grands épisodes significatifs : les Taxis de la Marne, la Voie sacrée de Verdun, la première chevauchée des "cuirassés terrestres" à Berry-au-Bac, la ruée finale des "chars de la Victoire". En tout, plus de 130 photos et documents pour illustrer ce que fut le passage du cheval de guerre au cheval vapeur.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • Dimensions :  1.6cmx21.8cmx28.6cm
  • Poids : 861.8g
  • Editeur :   Etai Paru le
  • ISBN :  2726887066
  • EAN13 :  9782726887066

D'autres livres de Jean-Claude Demory

Napoléon : Les 40 grandes batailles

Stratège, parce qu'il élabore les plans de ses campagnes en fonction de sa politique et veille seul à la conduite générale des opérations militaires, tacticien, parce qu'il décide sur le terrain du positionnement et du mouvement de ses armées, Napoléon Ier a réinventé un art de la guerre ...

Pompiers : Histoires authentiques

Voici trente histoires authentiques de pompiers. Des histoires de feux, bien sûr, mais aussi une multitude d'aventures de toute nature, tragiques ou cocasses, qui sont le quotidien de ces hommes entièrement voués au service des autres. A une époque où l'égoïsme est érigé au rang de vertu, l...

Pompiers : Histoires authentiques

Voici trente histoires authentiques de pompiers. Des histoires de feux, bien sûr, mais aussi une multitude d'aventures de toute nature, tragiques ou cocasses, qui sont le quotidien de ces hommes entièrement voués au service des autres. A une époque où l'égoïsme est érigé au rang de vertu, l...

Pompiers dans Paris en guerre (1939-1945)

Personne n'avait encore écrit l'histoire du Régiment de sapeurs-pompiers de Paris durant les années de guerre et d'occupation. Anges-gardiens des Parisiens en temps de paix, les sapeurs-pompiers le furent doublement au cours de ses "années noires". Déchirés entre les obligations militaires qui...

Voir tous les livres de Jean-Claude Demory

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Au mois d'août 1914, quand éclate le premier conflit mondial, la France aligne 89 régiments de cavalerie à cheval. Parallèlement, le parc automobile de l'armée ne dispose en propre que de 220 véhicules. En quelques semaines, la tournure prise par les opérations militaires va imposer une inversion complète des proportions. Les cavaliers mettent pied à terre pendant que la réquisition fait affluer aux armées plusieurs milliers des 80 000 voitures automobiles de tous types en usage dans le pays. C'est le début d'une motorisation qui va être à l'origine d'un formidable essor industriel. Après avoir brossé le portrait d'une cavalerie magnifique, mais dépassée en dépit des actions glorieuses qu'elle livre pendant les premières semaines de la guerre, cet ouvrage évoque la prise de possession progressive du champ de bataille par l'automobile, les automitrailleuses, les camions, puis les chars à travers quelques grands épisodes significatifs : les Taxis de la Marne, la Voie sacrée de Verdun, la première chevauchée des "cuirassés terrestres" à Berry-au-Bac, la ruée finale des "chars de la Victoire". En tout, plus de 130 photos et documents pour illustrer ce que fut le passage du cheval de guerre au cheval vapeur.