share_book
Envoyer cet article par e-mail

Gévaudan

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Gévaudan

Gévaudan

  (Auteur)


Prix : 50,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  qu'1 exemplaire !
Date de livraison estimée le mardi 13 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Gévaudan"

19 juin 1767. Jean Chastel, un paysan, abat la Bête du Gévaudan dans la forêt de La Ténazeyre, alors qu'elle vient d'attaquer et de tuer sa centième victime. Toutes des femmes et des enfants. La bête est embaumée et expédiée à Paris, où elle est examinée par Buffon, sur ordre de Louis XV : il s'agirait d'un loup de taille remarquable, hélas dans un état de putréfaction si avancé qu'on s'en débarrasse rapidement. Mais est-on sûr que le loup expédié à Paris était bien la Bête ? De nos jours, à l'issue d'une conférence, une jeune femme nommée Margeride approche un scientifique venu parler de clonage. Elle lui révèle que sa famille détient depuis le XVIIIe siècle une relique effroyable : un fragment de peau et de fourrure ayant appartenu au monstre. Ensemble, ils parviennent à recréer l'animal fabuleux, mais leur créature s'échappe et les meurtres d'enfants recommencent. Avec la même interrogation que jadis : la Bête agit-elle seule ou obéit-elle à un maître ? Dans la solitude glacée des forêts et des landes, le retour du monstre réveille de troubles instincts. Notre Gévaudan intérieur.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 319  pages
  • Dimensions :  2.8cmx15.4cmx23.2cm
  • Poids : 499.0g
  • Editeur :   Le Pré Aux Clercs Paru le
  • ISBN :  2842282612
  • EAN13 :  9782842282615
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Philippe Mignaval

Vierge noire

Parmi les reliques que lui confie une parente centenaire, Alban Vertigo découvre une mystérieuse lettre datant de la Révolution et révélant que la fameuse Vierge noire du Puy aurait échappé au bûcher républicain. À peine Alban a-t-il commencé à suivre la piste de la statue que d'atroces ...

Prix : 50 DH
Brèves de boudoir : Le sottisier de la sexualité

"Quand un homme me touche, ça ne me fait absolument rien, sauf du plaisir", "Il prétend que je suis frigide, mais c'est une mauvaise langue", "Il me fait l'amour quand il a envie. Le problème, c'est qu'il n'a jamais envie". "A 80 ans, mon mari a besoin de comprimés de foie gras (Viagra). "Entend...

Voir tous les livres de Philippe Mignaval

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

19 juin 1767. Jean Chastel, un paysan, abat la Bête du Gévaudan dans la forêt de La Ténazeyre, alors qu'elle vient d'attaquer et de tuer sa centième victime. Toutes des femmes et des enfants. La bête est embaumée et expédiée à Paris, où elle est examinée par Buffon, sur ordre de Louis XV : il s'agirait d'un loup de taille remarquable, hélas dans un état de putréfaction si avancé qu'on s'en débarrasse rapidement. Mais est-on sûr que le loup expédié à Paris était bien la Bête ? De nos jours, à l'issue d'une conférence, une jeune femme nommée Margeride approche un scientifique venu parler de clonage. Elle lui révèle que sa famille détient depuis le XVIIIe siècle une relique effroyable : un fragment de peau et de fourrure ayant appartenu au monstre. Ensemble, ils parviennent à recréer l'animal fabuleux, mais leur créature s'échappe et les meurtres d'enfants recommencent. Avec la même interrogation que jadis : la Bête agit-elle seule ou obéit-elle à un maître ? Dans la solitude glacée des forêts et des landes, le retour du monstre réveille de troubles instincts. Notre Gévaudan intérieur.