share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ce que l'art nous apprend : Les valeurs cognitives dans les arts

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ce que l'art nous apprend : Les valeurs cognitives dans les arts

Ce que l'art nous apprend : Les valeurs cognitives dans les arts

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ce que l'art nous apprend : Les valeurs cognitives dans les arts"

L'art nous apprend-il quelque chose ? La réponse à cette question a parfois été négative : l'art ne nous apprend rien, il nous flatte, voire nous corrompt. En revanche, certains ont suggéré que les arts nous permettent d'accéder à une connaissance supérieure à celle des sciences ou de la philosophie. Ce livre pose le problème de savoir si la valeur cognitive des oeuvres d'art entre dons leur mérite artistique, ou si cette valeur ne s'y attache que de façon contingente et non décisive, ne pouvant alors constituer une norme de leur intérêt artistique. Le livre, organisé en deux parties, examine le problème dans sa globalité, pour tous les arts ; avant de s'attacher à des questions particulières (la relation entre esthétique et mathématiques, la valeur cognitive de la littérature ou de la photographie, celle de la musique et particulièrement du jazz). Qu'elle soit épistémologique ou éthique, la revendication cognitive dans les arts est-elle justifiée ? N'est-elle pas une illusion conduisant à accorder une valeur excessive à l'art, ou à faire une erreur sur ce qu'il peut réellement nous apporter ?

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 194  pages
  • Dimensions :  1.6cmx17.0cmx20.2cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Pu Rennes Paru le
  • Collection : Aesthética
  • ISBN :  2753506728
  • EAN13 :  9782753506725
  • Langue : Français

D'autres livres de  Roger Pouivet

Esthétique contemporaine

L'esthétique philosophique et la philosophie de l'artconnaissent un essor important, particulièrement dans la tradition de philosophie analytique. Ce volume examine d'abord leurs " évolutions et perspectives " depuis une vingtaine d'années, grâce à un panorama général des questions vives ...

Dictionnaire d'esthétique et de philosophie de l'art

Toute civilisation perçoit le monde à sa manière, et en exalte des aspects spécifiques si bien qu'objets, corps et comportements sont assujettis à des normes esthétiques qui, pour n'être pas toujours explicites, n'en sont pas moins impérieuses. Il en résulte aujourd'hui une " esthétisation...

Philosophie de la danse

Que nous apprend le mouvement dansé sur la nature humaine ? Quelle signification la danse permet-elle de donner à la relation entre le corps et l'esprit ? Les animaux non humains peuvent-ils danser ? Un spectacle de danse n'est-il qu'un divertissement agréable ou la contemplation perplexe d'un mo...

Voir tous les livres de  Roger Pouivet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'art nous apprend-il quelque chose ? La réponse à cette question a parfois été négative : l'art ne nous apprend rien, il nous flatte, voire nous corrompt. En revanche, certains ont suggéré que les arts nous permettent d'accéder à une connaissance supérieure à celle des sciences ou de la philosophie. Ce livre pose le problème de savoir si la valeur cognitive des oeuvres d'art entre dons leur mérite artistique, ou si cette valeur ne s'y attache que de façon contingente et non décisive, ne pouvant alors constituer une norme de leur intérêt artistique. Le livre, organisé en deux parties, examine le problème dans sa globalité, pour tous les arts ; avant de s'attacher à des questions particulières (la relation entre esthétique et mathématiques, la valeur cognitive de la littérature ou de la photographie, celle de la musique et particulièrement du jazz). Qu'elle soit épistémologique ou éthique, la revendication cognitive dans les arts est-elle justifiée ? N'est-elle pas une illusion conduisant à accorder une valeur excessive à l'art, ou à faire une erreur sur ce qu'il peut réellement nous apporter ?