share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Pain par Poilâne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Pain par Poilâne

Le Pain par Poilâne

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Pain par Poilâne"

J'aime le pain. J'ai appris avec mon père à le regarder, le soupeser, le sentir, le goûter. Puis à étudier le levain, comprendre la fermentation, façonner la pâte, cuire le pain... La troisième génération de la maison Poilâne était à bonne école. Mais je me suis surtout imprégnée de son inlassable curiosité pour l'univers du pain, qui avec lui se révélait immense et foisonnant. C'est un livre de passion. Comme tout ce qu'il entreprenait, et qu'il réussissait avec cette volonté incroyable qui lui a permis de créer à Bièvres, près de Paris, une manufacture remarquable et, à Londres, le premier fournil à feu de bois depuis le grand incendie de 1666. J'ai voulu achever le travail que mon père avait commencé, plus d'un an avant sa mort, sur la symbolique du pain dans les divers domaines de la connaissance. Avec l'aide de deux amis journalistes, Laurence Bonnet et Gilles Lambert, j'ai classé, organisé, parfois commenté les textes qu'il avait rédigés, les notes qu'il avait jetées sur le papier, les documents qu'il avait mis de côté. J'y ai joint ses conseils pour choisir, servir, conserver le pain ; les recettes autour du pain, qu'en gourmet il avait créées ou sorties de l'oubli ; ses indications sur les pains qu'il incitait à faire soi-même. Il y a aussi des commentaires sur l'actualité des pains régionaux qu'il avait retrouvés, et sur les pains dans le monde qu'il avait découverts au cours de ses voyages, depuis son incursion en Chine dans les années soixante-dix. Il allait vite et ses recherches récentes portaient sur le rôle du pain dans nos civilisations à travers l'ethnologie, la linguistique, l'histoire, la politique, l'art. La diététique et la gastronomie, qui pour lui étaient très proches, sinon liées, avaient aussi leur place... Ainsi je continue, avec ce livre, à être à ses côtés en poursuivant le chemin qu'il a tracé. Apollonia Poilâne

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 389  pages
  • Dimensions :  3.2cmx18.4cmx22.0cm
  • Poids : 979.8g
  • Editeur :   Le Cherche Midi Paru le
  • Collection : Documents et Guides
  • ISBN :  2749101433
  • EAN13 :  9782749101439
  • Classe Dewey :  641
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

J'aime le pain. J'ai appris avec mon père à le regarder, le soupeser, le sentir, le goûter. Puis à étudier le levain, comprendre la fermentation, façonner la pâte, cuire le pain... La troisième génération de la maison Poilâne était à bonne école. Mais je me suis surtout imprégnée de son inlassable curiosité pour l'univers du pain, qui avec lui se révélait immense et foisonnant. C'est un livre de passion. Comme tout ce qu'il entreprenait, et qu'il réussissait avec cette volonté incroyable qui lui a permis de créer à Bièvres, près de Paris, une manufacture remarquable et, à Londres, le premier fournil à feu de bois depuis le grand incendie de 1666. J'ai voulu achever le travail que mon père avait commencé, plus d'un an avant sa mort, sur la symbolique du pain dans les divers domaines de la connaissance. Avec l'aide de deux amis journalistes, Laurence Bonnet et Gilles Lambert, j'ai classé, organisé, parfois commenté les textes qu'il avait rédigés, les notes qu'il avait jetées sur le papier, les documents qu'il avait mis de côté. J'y ai joint ses conseils pour choisir, servir, conserver le pain ; les recettes autour du pain, qu'en gourmet il avait créées ou sorties de l'oubli ; ses indications sur les pains qu'il incitait à faire soi-même. Il y a aussi des commentaires sur l'actualité des pains régionaux qu'il avait retrouvés, et sur les pains dans le monde qu'il avait découverts au cours de ses voyages, depuis son incursion en Chine dans les années soixante-dix. Il allait vite et ses recherches récentes portaient sur le rôle du pain dans nos civilisations à travers l'ethnologie, la linguistique, l'histoire, la politique, l'art. La diététique et la gastronomie, qui pour lui étaient très proches, sinon liées, avaient aussi leur place... Ainsi je continue, avec ce livre, à être à ses côtés en poursuivant le chemin qu'il a tracé. Apollonia Poilâne