share_book
Envoyer cet article par e-mail

Oeuvres

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Oeuvres

Oeuvres

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Oeuvres"

La récente publication de la passionnante biographie de Sylvain Goudemare, Marcel Schwob ou les vies imaginaires (Le Cherche-Midi, 2000) a incontestablement marqué un « retour » à Schwob salué naguère par Borges comme l'un des astres majeurs de notre littérature. Le même Goudemare rassemble ici, en quelque mille pages, l'essentiel des livres qu'a laissés le grand enchanteur : Coeur double, Le Roi au masque d'or, Mimes, Le Livre de Monelle, La Croisade des enfants, Spicilège vies imaginaires... sans compter les admirables textes consacrés à la redécouverte de Villon, aux plaisirs érudits de l'argot - et à maints autres sujets hautement délectables. Découvreur de Stevenson - dont il fut presque l'égal traducteur de Shakespeare et de Defoe, Schwob est surtout un conteur de génie qui s'entend comme aucun autre à mélanger histoire et fiction : nul doute qu'il serait devenu si la mort ne l'avait fauché en pleine jeunesse, une sorte de « Borges à la française ». Il s'est contenté d'être, en notre langue, le plus sûr rival de Schéhérazade. --Ce texte fait référence à lédition Poche .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 992  pages
  • Dimensions :  5.6cmx12.0cmx18.8cm
  • Poids : 1941.4g
  • Editeur :   Phébus Paru le
  • Collection : Libretto
  • ISBN :  2752902255
  • EAN13 :  9782752902252
  • Langue : Français

D'autres livres de Marcel Schwob

Vies imaginaires

De Borges à Pierre Michon, nombreux sont les auteurs qui, au XXe siècle, ont écrit à l'enseigne des Vies imaginaires. Au gré de sa fantaisie et de son érudition, Schwob réinvente dans ce livre unique le genre de la biographie, croquant par le menu une vingtaine de personnages, illustres ou...

Coeur double ; Le Livre de Monelle

Trois ans séparent Cœur double, recueil de contes à humour grinçant, du poétique et prophétique Livre de Monelle: par-delà leur différence de ton, ces deux ouvrages incarnent le goût de Marcel Schwob pour le mystère irréductible de l'être. Dans chacun des récits qui composent Cœur doub...

François Villon

Le travail que j'ai l'honneur de lire ici a pour but d'éclairer quelques points de la vie du poète François Villon, en particulier d'établir qu'il a connu une bande de malfaiteurs " Les compagnons de la coquille ", parmi lesquels dix ont été suppliciés au Morimont de Dijon, le 18 décembre 14...

Voir tous les livres de Marcel Schwob

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La récente publication de la passionnante biographie de Sylvain Goudemare, Marcel Schwob ou les vies imaginaires (Le Cherche-Midi, 2000) a incontestablement marqué un « retour » à Schwob salué naguère par Borges comme l'un des astres majeurs de notre littérature. Le même Goudemare rassemble ici, en quelque mille pages, l'essentiel des livres qu'a laissés le grand enchanteur : Coeur double, Le Roi au masque d'or, Mimes, Le Livre de Monelle, La Croisade des enfants, Spicilège vies imaginaires... sans compter les admirables textes consacrés à la redécouverte de Villon, aux plaisirs érudits de l'argot - et à maints autres sujets hautement délectables. Découvreur de Stevenson - dont il fut presque l'égal traducteur de Shakespeare et de Defoe, Schwob est surtout un conteur de génie qui s'entend comme aucun autre à mélanger histoire et fiction : nul doute qu'il serait devenu si la mort ne l'avait fauché en pleine jeunesse, une sorte de « Borges à la française ». Il s'est contenté d'être, en notre langue, le plus sûr rival de Schéhérazade. --Ce texte fait référence à lédition Poche .