share_book
Envoyer cet article par e-mail

Frérot Frangin

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Frérot Frangin

Frérot Frangin

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Frérot Frangin"

Sujet : Au cours d'un mois de janvier, deux frères de dix-neuf et onze ans s'écrivent avec humour et tendresse, l'un relatant son séjour en classe de neige à « l'hôtel Zinzin », l'autre décrivant sa vie en prison à « l'hôtel Zonzon ». Commentaire : Voici une façon originale d'aborder le thème douloureux de la prison avec des enfants. Le biais de la correspondance entre jeunes (deux cartes postales sont insérées dans le livre) permet à l'auteur de décrire avec humour la réalité de l'univers carcéral : les inconvénients de la promiscuité, l'ennui, le manque de liberté etc... De la montagne, les lettres enthousiastes du plus jeune viennent apporter à l'aîné la bouffée d'air frais et la sensation de liberté qui lui manquent. L'idée de cet échange complice servi par des illustrations expressives, du gris de la prison au bleu du ciel montagnard est intéressante. On note cependant que le vocabulaire et certaines illustrations sont souvent vulgaire. L'absence de dénouement nuit à l'ensemble.

Détails sur le produit

  • Reliure : Album
  • 53  pages
  • Dimensions :  1.2cmx16.6cmx23.8cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Editions Sarbacane Paru le
  • Collection : EDITIONS SARBAC
  • ISBN :  2848650753
  • EAN13 :  9782848650753
  • Classe Dewey :  843.914

D'autres livres de  Tardi

M'as-tu vu en cadavre ?

On l'appelle Burma. Nestor, de son prénom. Profession : détective privé. On le surnomme "l'homme qui met le mystère K.O.". Ç'est sûr, la formule sonne bien. Mais le plus souvent, c'est lui qui est sonné : les coups de matraque qu'il prend sur le crâne sont aussi célèbres que son air [.....

120, rue de la gare

C'est la guerre. Le détective privé Nestor Burma a été fait prisonnier. Loin de son cher Paris, il se morfond derrière les grilles d'un stalag. Un soir, un détenu amnésique meurt dans ses bras en lui laissant un message : "Dites à Hélène... 120 rue de la Gare..." Hélène ? Sa [....]...

Des hommes dans la Grande Guerre 14-18

Inaugurant le XXe siècle des catastrophes pour l'Europe et pour le monde, le désastre de la Première Guerre mondiale peut se résumer en quelques chiffres: plus de 70 millions d'hommes ont porté l'uniforme, près de 10 millions sont morts, plus de 20 millions ont été blessés. Au-delà des ...

Voir tous les livres de  Tardi

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Sujet : Au cours d'un mois de janvier, deux frères de dix-neuf et onze ans s'écrivent avec humour et tendresse, l'un relatant son séjour en classe de neige à « l'hôtel Zinzin », l'autre décrivant sa vie en prison à « l'hôtel Zonzon ». Commentaire : Voici une façon originale d'aborder le thème douloureux de la prison avec des enfants. Le biais de la correspondance entre jeunes (deux cartes postales sont insérées dans le livre) permet à l'auteur de décrire avec humour la réalité de l'univers carcéral : les inconvénients de la promiscuité, l'ennui, le manque de liberté etc... De la montagne, les lettres enthousiastes du plus jeune viennent apporter à l'aîné la bouffée d'air frais et la sensation de liberté qui lui manquent. L'idée de cet échange complice servi par des illustrations expressives, du gris de la prison au bleu du ciel montagnard est intéressante. On note cependant que le vocabulaire et certaines illustrations sont souvent vulgaire. L'absence de dénouement nuit à l'ensemble.