share_book
Envoyer cet article par e-mail

Enfants-soldats : Victimes ou criminels de guerre ?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Enfants-soldats : Victimes ou criminels de guerre ?

Enfants-soldats : Victimes ou criminels de guerre ?

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Enfants-soldats : Victimes ou criminels de guerre ?"

Les enfants ne sont pas seulement des victimes de la guerre; certains en sont aussi des acteurs. 300 000 garçons et filles de moins de dix-huit ans porteraient actuellement les armes. Ce phénomène inégalé dans l'histoire est intensifié par la démographie, l'évolution technologique des armements et la suppression des barrières traditionnelles entre combattants et civils. Trop souvent et trop commodément, les enfants-soldats sont présentés comme de simples victimes, objets d'enrôlements scandaleux. Pourtant, tous ne sont pas enlevés, beaucoup sont volontaires. Tous ne sont pas menacés et drogués pour combattre, certains sont motivés et s'engagent. Leurs recruteurs ne les considèrent pas toujours comme de la chair à canon; la plupart comptent sur ces combattants formés, aguerris et sans pitié. Supplétifs forcés aux yeux de l'opinion publique, les enfants-soldats sont aussi de véritables guerriers asymétriques qui défient les forces de sécurité classiques. De l'Europe aux Amériques, les armées modernes peinent à appréhender le phénomène. Même si le corps des Marines les considère comme une " menace émergente ", même si les militaires français reconnaissent qu'ils constituent "un défi à la formation et à l'éthique ", les enfants-soldats mettent à mal les doctrines militaires des grandes nations. Faire la guerre à des enfants reste toujours un sujet tabou et une expérience tactique délicate. L'immunité dont bénéficient les enfants-soldats assure, en fait, la pérennité du phénomène. Elle contribue à leurs recrutements, non seulement au sein d'armées nationales et de groupes de résistance armée, mais aussi au sein des milices mafieuses, des gangs urbains et de toutes les puissances hybrides qui règnent sur les Etats en déliquescence. Le livre de Philippe Chapleau éclaire une situation scandaleuse qui, loin d'être un épiphénomène sociétal, constitue, depuis la Seconde Guerre mondiale, un vrai problème militaire.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 306  pages
  • Dimensions :  3.0cmx15.0cmx23.2cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Editions Du Rocher Paru le
  • Collection : L'art de la guerre
  • ISBN :  2268061272
  • EAN13 :  9782268061276
  • Classe Dewey :  362.7
  • Langue : Français

D'autres livres de Philippe Chapleau

Sociétés militaires privées : Enquête sur les soldats sans armées

Le monde est entré dans une ère où la force militaire a cessé d'être la prérogative exclusive des armées nationales. Désormais, des sociétés militaires privées jouent un rôle essentiel, voire légitime, dans les domaines de la défense et de la politique étrangère. Des Etats cèdent m...

Voir tous les livres de Philippe Chapleau

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les enfants ne sont pas seulement des victimes de la guerre; certains en sont aussi des acteurs. 300 000 garçons et filles de moins de dix-huit ans porteraient actuellement les armes. Ce phénomène inégalé dans l'histoire est intensifié par la démographie, l'évolution technologique des armements et la suppression des barrières traditionnelles entre combattants et civils. Trop souvent et trop commodément, les enfants-soldats sont présentés comme de simples victimes, objets d'enrôlements scandaleux. Pourtant, tous ne sont pas enlevés, beaucoup sont volontaires. Tous ne sont pas menacés et drogués pour combattre, certains sont motivés et s'engagent. Leurs recruteurs ne les considèrent pas toujours comme de la chair à canon; la plupart comptent sur ces combattants formés, aguerris et sans pitié. Supplétifs forcés aux yeux de l'opinion publique, les enfants-soldats sont aussi de véritables guerriers asymétriques qui défient les forces de sécurité classiques. De l'Europe aux Amériques, les armées modernes peinent à appréhender le phénomène. Même si le corps des Marines les considère comme une " menace émergente ", même si les militaires français reconnaissent qu'ils constituent "un défi à la formation et à l'éthique ", les enfants-soldats mettent à mal les doctrines militaires des grandes nations. Faire la guerre à des enfants reste toujours un sujet tabou et une expérience tactique délicate. L'immunité dont bénéficient les enfants-soldats assure, en fait, la pérennité du phénomène. Elle contribue à leurs recrutements, non seulement au sein d'armées nationales et de groupes de résistance armée, mais aussi au sein des milices mafieuses, des gangs urbains et de toutes les puissances hybrides qui règnent sur les Etats en déliquescence. Le livre de Philippe Chapleau éclaire une situation scandaleuse qui, loin d'être un épiphénomène sociétal, constitue, depuis la Seconde Guerre mondiale, un vrai problème militaire.