share_book
Envoyer cet article par e-mail

Vintage America

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Vintage America

Vintage America

Collectif,   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Vintage America"

Il existe en chacun de nous plusieurs Amériques ; celle de nos rêves d'enfants nourris par nos lectures et les films que l'on a vus ; l'Amérique actuelle, celle des magazines et de nos voyages, une Amérique que nous construisons à partir des séries télévisées et de la musique. Ces Amériques là nous sont personnelles, chacun porte un pays qui ne ressemble qu'à lui-même. Aucune de ces Amériques n'est identique. Mais il existe encore une autre Amérique. Celle-là nous est commune, c'est celle que saisit Patricia De Gorostarzu. Une Amérique qui se niche entre le rêve et la réalité, dans notre imaginaire. Une Amérique à la fois grandiose et décrépie. Ce sont des images qui témoignent de la force et de l'optimisme d'un pays et qui, en même temps, en marque le déclin et la fragilité. Les photographies de Patricia De Gorostarzu sont comme ces images à la fois fugitives et pourtant fortes qui apparaissent dans nos rêves. Elles laissent une trace en nous. je vois aussi dans les photos, non pas la recherche de la nostalgie, mais la célébration de la beauté dans les lieux les plus improbables - cimetière des néons de Las Vegas, délicate dentelle d'un pont en acier de Brooklyn, poésie d'une enseigne de motel qui n'attend plus de visiteurs, incongruité de baraques préfabriquées vendant des feux d'artifices au coeur d'un paysage désolé. Ces images sont comme un poème de Whitman, comme le récit de Thoreau glissant le long de la rivière Merrimack, elles nous apprennent à trouver la beauté du monde dans les interstices où seules les herbes folles songent à venir se loger. Jean-Sébastien Stehli.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 192  pages
  • Dimensions :  2.0cmx22.0cmx28.0cm
  • Poids : 938.9g
  • Editeur :   Editions Albin Michel Paru le
  • Collection : BEAUX LIVRES
  • ISBN :  222618192X
  • EAN13 :  9782226181923
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Il existe en chacun de nous plusieurs Amériques ; celle de nos rêves d'enfants nourris par nos lectures et les films que l'on a vus ; l'Amérique actuelle, celle des magazines et de nos voyages, une Amérique que nous construisons à partir des séries télévisées et de la musique. Ces Amériques là nous sont personnelles, chacun porte un pays qui ne ressemble qu'à lui-même. Aucune de ces Amériques n'est identique. Mais il existe encore une autre Amérique. Celle-là nous est commune, c'est celle que saisit Patricia De Gorostarzu. Une Amérique qui se niche entre le rêve et la réalité, dans notre imaginaire. Une Amérique à la fois grandiose et décrépie. Ce sont des images qui témoignent de la force et de l'optimisme d'un pays et qui, en même temps, en marque le déclin et la fragilité. Les photographies de Patricia De Gorostarzu sont comme ces images à la fois fugitives et pourtant fortes qui apparaissent dans nos rêves. Elles laissent une trace en nous. je vois aussi dans les photos, non pas la recherche de la nostalgie, mais la célébration de la beauté dans les lieux les plus improbables - cimetière des néons de Las Vegas, délicate dentelle d'un pont en acier de Brooklyn, poésie d'une enseigne de motel qui n'attend plus de visiteurs, incongruité de baraques préfabriquées vendant des feux d'artifices au coeur d'un paysage désolé. Ces images sont comme un poème de Whitman, comme le récit de Thoreau glissant le long de la rivière Merrimack, elles nous apprennent à trouver la beauté du monde dans les interstices où seules les herbes folles songent à venir se loger. Jean-Sébastien Stehli.