share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'Ange à la fenêtre d'Occident

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'Ange à la fenêtre d'Occident

L'Ange à la fenêtre d'Occident

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'Ange à la fenêtre d'Occident"

L'Ange à la fenêtre d'Occident, l'ultime roman de Gustav Meyrink, est de ces livres qui, sitôt ouverts, n'en finissent plus de vous hanter. Rédigé peu avant la mort de l'auteur, il est à son oeuvre ce que Faust est à celle de Goethe : une " somme ", summa scientia. L'histoire fascinante de John Dee, célèbre alchimiste du XVI° siècle, y est relatée à travers les fragments de son journal, que le baron Müller, un lointain descendant, a reçu en héritage. De l'Autriche du XX° siècle à l'Angleterre de la reine Élisabeth, en passant par la Prague du Rabbi Löw, droit venu du Golem, les repères peu à peu vacillent, et l'on voyage, de la table de travail de Müller au cachot où l'alchimiste, accusé de sorcellerie, est retenu prisonnier... Placé sous l'auspice du culte de la " putain du diable " Isaïs la Noire, figure de la tentatrice, ce roman est sans doute l'un des plus sensuels de Meyrink. Sombre et charnel, L'Ange à la fenêtre d'Occident, où les ressorts du fantastique meyrinkien sont exploités jusqu'au vertige, est un " livre extraordinaire, foisonnant de symboles, pullulant de mystères, rempli d'un désordre grandiose où la vision profonde confine souvent à la folie " (Marcel Béalu).

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 491  pages
  • Dimensions :  2.6cmx10.8cmx17.0cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Flammarion Paru le
  • Collection : GF
  • ISBN :  2080712225
  • EAN13 :  9782080712226
  • Langue : Français

D'autres livres de Gustav Meyrink

Le Golem

1915. Tandis que la Première Guerre mondiale ensanglante l'Europe, un auteur quasiment inconnu publie son premier roman, qui connaît un succès foudroyant. Placé sous le signe du Golem, cette créature d'argile façonnée jadis par un rabbin, et qui revient hanter la ville tous les [....]...

La Nuit de Walpurgis

Prague, 1917 : au cœur de la ville mystérieuse, d'étranges événements se préparent. Dans le château du Hradschin, un somnambule fait son apparition, le visage en sang, au beau milieu d'un dîner aristocratique ; pendant ce temps, de l'autre côté du Pont de pierre, dans la tour de la Faim, l...

Le Golem

1915. Tandis que la Première Guerre mondiale ensanglante l'Europe, un auteur quasiment inconnu publie son premier roman, qui connaît un succès foudroyant. Placé sous le signe du Golem, cette créature d'argile façonnée jadis par un rabbin, et qui revient hanter la ville tous les trente-trois a...

Histoires fantastiques pragoises

Au tout début du XXe siècle, à Prague, un banquier connu pour ses extravagances est victime d'une violente campagne de diffamation et jeté en prison. A sa sortie, Gustav Meyrink abandonne la finance et se tourne vers la littérature : très vite, il s'impose comme l'écrivain le plus brillant de...

Voir tous les livres de Gustav Meyrink

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'Ange à la fenêtre d'Occident, l'ultime roman de Gustav Meyrink, est de ces livres qui, sitôt ouverts, n'en finissent plus de vous hanter. Rédigé peu avant la mort de l'auteur, il est à son oeuvre ce que Faust est à celle de Goethe : une " somme ", summa scientia. L'histoire fascinante de John Dee, célèbre alchimiste du XVI° siècle, y est relatée à travers les fragments de son journal, que le baron Müller, un lointain descendant, a reçu en héritage. De l'Autriche du XX° siècle à l'Angleterre de la reine Élisabeth, en passant par la Prague du Rabbi Löw, droit venu du Golem, les repères peu à peu vacillent, et l'on voyage, de la table de travail de Müller au cachot où l'alchimiste, accusé de sorcellerie, est retenu prisonnier... Placé sous l'auspice du culte de la " putain du diable " Isaïs la Noire, figure de la tentatrice, ce roman est sans doute l'un des plus sensuels de Meyrink. Sombre et charnel, L'Ange à la fenêtre d'Occident, où les ressorts du fantastique meyrinkien sont exploités jusqu'au vertige, est un " livre extraordinaire, foisonnant de symboles, pullulant de mystères, rempli d'un désordre grandiose où la vision profonde confine souvent à la folie " (Marcel Béalu).