share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le terrorisme à visage humain

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le terrorisme à visage humain

Le terrorisme à visage humain

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le terrorisme à visage humain"

Un terrorisme nouveau s'est installé dans le monde : le terrorisme en col blanc et en blouse blanche. Il s'est imposé dans les plus grandes organisations internationales, ONU, FMI, Banque mondiale, OMS, où il règne quasiment sans partage. Bien que discret, il multiplie l'efficacité du terrorisme classique. Contrairement à ce dernier, il recourt, lui, à une panoplie toute différente où se côtoient les sciences biomédicales, la démographie, la linguistique, et la communication. Le terrorisme nouveau s'en prend d'abord à l'intégrité intellectuelle et morale des personnes qu'il veut au moins gouverner, sinon détruire. Ce terrorisme a un visage humain parce qu'il semble honorer la vérité alors qu'il ne s'impose que par le mensonge accouplé à la violence, ou encore, parce qu'il semble flatter la liberté, alors qu'il ne peut s'imposer qu'au prix du consentement à la servitude. Ces pages démontent quelques-uns des mécanismes essentiels de ces terrorisme qui procède par étape. Discrètement, inexorablement, ls personnes sont captivées par les mots qui les leurrent : aide-protection-droit-santé-vie-consensus : autant d'expressions-symboles dont le sens naturel est détourné, retourné pour habiller des entreprises homicides. Nous sommes en présence d'une nouvelle révolution culturelle, de portée mondiale, totalement fermée à la transcendance et dominée par l'utopie d'une société interdite d'espérance. En vue de cette seconde édition, les auteurs ont encore poussé leurs analyses et brisé quelques nouveaux tabous : la relation entre la pilule et le sida ou le rôle des laboratoires pharmaceutiques. Les auteurs montrent aussi que les savants qui, dans les années 50, ont mis au point la pilule contraceptive ont été les premiers à s'interroger sur les effets abortifs de leurs préparations. Ce livre vigoureux invite à reprendre à la racine la question de l'humanité de l'homme. Il est urgent que soient réaffirmés sa sociabilité, son ouverture à la transcendance, le respect que lui doivent les pouvoirs publics. Pour que cette reprise puisse se faire, il faut sortir de Babel, dénoncer les confusions du langage, démasquer l'impasse d'une reconstruction idéologique du monde. Il faut sauver le droit de l'indignité où il est tombé lorsqu'il est instrumentalisé pour légitimer n'importe quelle pratique.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 225  pages
  • Dimensions :  1.4cmx16.2cmx24.0cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   François-Xavier De Guibert Paru le
  • Collection : POLITIQ SH HUM
  • ISBN :  2755402458
  • EAN13 :  9782755402452
  • Classe Dewey :  176
  • Langue : Français

D'autres livres de Michel Schooyans

Pour relever les défis du monde moderne : L'enseignement social de l'Eglise

C'est en 1891, dans l'encyclique Rerurn Novarum, qu'un pape s'exprimait pour la première fois sur la question sociale, marquant ainsi le début d'une réflexion élaborée de l'Eglise, centrée sur la justice, la paix, la solidarité. Cent ans plus tard, Jean-Paul II déclarait que " l'enseignement...

Sur l'affaire de recife et quelques autres... : Fausse compassion et vraie désinformation

Il y a un an, le drame, au Brésil, d'une fillette de 9 ans enceinte de jumeaux après avoir été violée par son beau-père, soulevait une tempête médiatique mondiale aussi violente que brève. La cible était une fois de plus l'Eglise catholique, dont l'opposition à l'avortement, constamment e...

Voir tous les livres de Michel Schooyans

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Un terrorisme nouveau s'est installé dans le monde : le terrorisme en col blanc et en blouse blanche. Il s'est imposé dans les plus grandes organisations internationales, ONU, FMI, Banque mondiale, OMS, où il règne quasiment sans partage. Bien que discret, il multiplie l'efficacité du terrorisme classique. Contrairement à ce dernier, il recourt, lui, à une panoplie toute différente où se côtoient les sciences biomédicales, la démographie, la linguistique, et la communication. Le terrorisme nouveau s'en prend d'abord à l'intégrité intellectuelle et morale des personnes qu'il veut au moins gouverner, sinon détruire. Ce terrorisme a un visage humain parce qu'il semble honorer la vérité alors qu'il ne s'impose que par le mensonge accouplé à la violence, ou encore, parce qu'il semble flatter la liberté, alors qu'il ne peut s'imposer qu'au prix du consentement à la servitude. Ces pages démontent quelques-uns des mécanismes essentiels de ces terrorisme qui procède par étape. Discrètement, inexorablement, ls personnes sont captivées par les mots qui les leurrent : aide-protection-droit-santé-vie-consensus : autant d'expressions-symboles dont le sens naturel est détourné, retourné pour habiller des entreprises homicides. Nous sommes en présence d'une nouvelle révolution culturelle, de portée mondiale, totalement fermée à la transcendance et dominée par l'utopie d'une société interdite d'espérance. En vue de cette seconde édition, les auteurs ont encore poussé leurs analyses et brisé quelques nouveaux tabous : la relation entre la pilule et le sida ou le rôle des laboratoires pharmaceutiques. Les auteurs montrent aussi que les savants qui, dans les années 50, ont mis au point la pilule contraceptive ont été les premiers à s'interroger sur les effets abortifs de leurs préparations. Ce livre vigoureux invite à reprendre à la racine la question de l'humanité de l'homme. Il est urgent que soient réaffirmés sa sociabilité, son ouverture à la transcendance, le respect que lui doivent les pouvoirs publics. Pour que cette reprise puisse se faire, il faut sortir de Babel, dénoncer les confusions du langage, démasquer l'impasse d'une reconstruction idéologique du monde. Il faut sauver le droit de l'indignité où il est tombé lorsqu'il est instrumentalisé pour légitimer n'importe quelle pratique.