share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les seconds rôles du cinéma français : Grandeur et décadence

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les seconds rôles du cinéma français : Grandeur et décadence

Les seconds rôles du cinéma français : Grandeur et décadence

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les seconds rôles du cinéma français : Grandeur et décadence"

Dans la volumineuse littérature consacrée au cinéma français, très peu d'ouvrages évoquent les acteurs dits de " seconds rôles ". Or, leur place est essentielle pour comprendre l'évolution économique et esthétique du cinéma hexagonal. La question des seconds rôles renvoie aussi à une approche sociologique et politique. Serge Regourd, auteur d'un ouvrage de référence sur l'exception culturelle, trace une série de portraits d'acteurs, en analysant leur carrière, les emplois qui leur sont confiés, les rapports entre les personnages qu'ils incarnent et leurs typologies. L'ouvrage, richement illustré, permet au lecteur de revisiter l'histoire du cinéma français, depuis 1930, et de questionner les choix actuels de casting (la prévalence des acteurs " bankables " se faisant au détriment des seconds rôles, y compris dans l'écriture scénaristique). Les signes identitaires du cinéma français et de son évolution sont ainsi cernés, au coeur de la création et de ses enjeux.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 270  pages
  • Dimensions :  2.0cmx13.4cmx18.4cm
  • Poids : 480.8g
  • Editeur :   Klincksieck Paru le
  • Collection : Essai caméra
  • ISBN :  2252037733
  • EAN13 :  9782252037737
  • Classe Dewey :  790
  • Langue : Français

D'autres livres de Serge Regourd

L'exception culturelle

Lorsque, le 17 décembre 2001, Jean-Marc Meissier, alors le PDG du groupe Videndi-Universal, a dit à New York que " l'exception culturelle française [était] morte ", ses déclarations ont aussitôt suscité en France une véritable tempête, les grands quotidiens, l'ensemble de la classe politiqu...

Réformes et mutations des collectivités territoriales

Le contenu de la loi de réforme des collectivités territoriales, adoptée le 16/12/2010, est ici disséqué au regard des questions telles que la démocratie locale, le partage des compétences, la problématique de l'autonomie financière, la réforme des contrôles, l'intercommunalité à l'aune...

Voir tous les livres de Serge Regourd

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Dans la volumineuse littérature consacrée au cinéma français, très peu d'ouvrages évoquent les acteurs dits de " seconds rôles ". Or, leur place est essentielle pour comprendre l'évolution économique et esthétique du cinéma hexagonal. La question des seconds rôles renvoie aussi à une approche sociologique et politique. Serge Regourd, auteur d'un ouvrage de référence sur l'exception culturelle, trace une série de portraits d'acteurs, en analysant leur carrière, les emplois qui leur sont confiés, les rapports entre les personnages qu'ils incarnent et leurs typologies. L'ouvrage, richement illustré, permet au lecteur de revisiter l'histoire du cinéma français, depuis 1930, et de questionner les choix actuels de casting (la prévalence des acteurs " bankables " se faisant au détriment des seconds rôles, y compris dans l'écriture scénaristique). Les signes identitaires du cinéma français et de son évolution sont ainsi cernés, au coeur de la création et de ses enjeux.