share_book
Envoyer cet article par e-mail

Correspondance, 1908-1938

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Correspondance, 1908-1938

Correspondance, 1908-1938

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Correspondance, 1908-1938"

Ludwig Binswanger (1881- 1966) est l'une des figures les plus attachantes de la psychiatrie et de la philosophie. Assistant de Bleuler, il passe sa thèse sous la direction de Jung et dirigera, comme son grand-père, son père, puis son fils, le sanatorium Bellevue de Kreuzlinger, auquel Freud adressait ses patients. Quand Ludwig Binswanger rend visite à Freud pour la première fois, en mars 1907, il a vingt-six ans, Freud cinquante et un. Cette rencontre, détendue et rapidement familière, donnera naissance à une correspondance de près de trente années, d'une intensité émotionnelle constante, quelle que soit la fréquence de leurs échanges. Freud accompagne le cheminement intellectuel du jeune Binswanger avec un intérêt tout paternel, une tolérance pleine de respect, et parfois aussi un scepticisme et une critique aimable. Il apprécie l'érudition, le tact et la fidélité de Binswanger. Sans doute espérait-il que celui-ci introduise la psychanalyse à l'Université et dans la psychiatrie traditionnelle. Il sera déçu. Binswanger ne s'engagera jamais directement dans le mouvement psychanalytique. Peu à peu, il s'ouvre à la philosophie de Husserl, Dilthey et Heidegger, et essaie de donner une base philosophique à la psychanalyse. Il crée une psychiatrie inspirée de la phénoménologie, la " Daseinanalyse ". A la phénoménologie comme " science de l'esprit ", Freud lui oppose la psychanalyse comme science des pulsions. L'enjeu est de taille, mais il n'est qu'un aspect de cette correspondance. Contrairement à la relation qui se terminera de manière si tragique entre Freud et Jung, l'amitié de Freud et Binswanger ne se démentira jamais. L'intimité de leurs échanges, leur proximité dans les événements tragiques, font de ce recueil un document bouleversant.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 380  pages
  • Dimensions :  2.8cmx15.8cmx22.6cm
  • Poids : 1220.2g
  • Editeur :   Calmann-Lévy Paru le
  • ISBN :  2702123740
  • EAN13 :  9782702123744
  • Classe Dewey :  150.195
  • Langue : Français

D'autres livres de Sigmund Freud

Métapsychologie

Il faut bien que la sorcière s'en mêle. C'est ainsi que Freud, citant dans un de ses derniers écrits le Faust de Goethe, désigne la métapsychologie, et il ajoute : " Sans spéculer ni théoriser - pour un jeu, j'aurais dit fantasmer - on n'avance pas d'un pas." La sorcière métapsychologie, ...

Prix : 95 DH
Sigmund Freud présenté par lui-même

Voici ce qu'écrit Freud de sa Selbstdarstellung publiée en 1925 : " Deux thèmes parcourent cet ouvrage : celui de ma propre destinée et celui de l'histoire de la psychanalyse. Ils sont étroitement liés. Ma Présentation de moi-même montre comment la psychanalyse devient le contenu de ma vie ...

Prix : 66 DH

Cinq leçons sur la psychanalyse

Les deux textes contenus dans ce livre constituent une présentation de la psychanalyse qui s'adresse d'abord aux non-spécialistes. Les Cinq leçons sur la psychanalyse sont les conférences prononcées par Freud en 1909 lors de son voyage aux Etats-Unis, où la psychanalyse était encore largement...

Prix : 79 DH
Psychopathologie de la vie quotidienne

Oublier un nom, casser un bibelot familier, se tromper de clefs, commettre un lapsus, tous ces petits accidents ordinaires doivent s'interpréter comme des manifestations de l'inconscient. En effet celui-ci travaille sans cesse, infatigablement. Freud a montré comment le rêve était la voie royale...

Prix : 134 DH

Voir tous les livres de Sigmund Freud

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ludwig Binswanger (1881- 1966) est l'une des figures les plus attachantes de la psychiatrie et de la philosophie. Assistant de Bleuler, il passe sa thèse sous la direction de Jung et dirigera, comme son grand-père, son père, puis son fils, le sanatorium Bellevue de Kreuzlinger, auquel Freud adressait ses patients. Quand Ludwig Binswanger rend visite à Freud pour la première fois, en mars 1907, il a vingt-six ans, Freud cinquante et un. Cette rencontre, détendue et rapidement familière, donnera naissance à une correspondance de près de trente années, d'une intensité émotionnelle constante, quelle que soit la fréquence de leurs échanges. Freud accompagne le cheminement intellectuel du jeune Binswanger avec un intérêt tout paternel, une tolérance pleine de respect, et parfois aussi un scepticisme et une critique aimable. Il apprécie l'érudition, le tact et la fidélité de Binswanger. Sans doute espérait-il que celui-ci introduise la psychanalyse à l'Université et dans la psychiatrie traditionnelle. Il sera déçu. Binswanger ne s'engagera jamais directement dans le mouvement psychanalytique. Peu à peu, il s'ouvre à la philosophie de Husserl, Dilthey et Heidegger, et essaie de donner une base philosophique à la psychanalyse. Il crée une psychiatrie inspirée de la phénoménologie, la " Daseinanalyse ". A la phénoménologie comme " science de l'esprit ", Freud lui oppose la psychanalyse comme science des pulsions. L'enjeu est de taille, mais il n'est qu'un aspect de cette correspondance. Contrairement à la relation qui se terminera de manière si tragique entre Freud et Jung, l'amitié de Freud et Binswanger ne se démentira jamais. L'intimité de leurs échanges, leur proximité dans les événements tragiques, font de ce recueil un document bouleversant.