share_book
Envoyer cet article par e-mail

Un destin si funeste

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Un destin si funeste

Un destin si funeste

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Un destin si funeste"

On devient et on reste élève pour s'éviter le risque de penser et de parler en son propre nom. Mais les relations entretenues avec leurs disciples par Freud puis Lacan révèlent que la position d'élève est redoutable là même où elle paraît protectrice. Les cas, notamment, de Ferenczi, Jung, Tausk, ou encore Groddeck, rappellent que le rapport au maître est souvent porteur de violence, d'égarement, de mort. Plus curieux : alors que la dissolution du transfert est l'une des tâches principales de la cure psychanalytique, la relation maître-disciple est justement entretenue par le maintien du transfert. De là, chez les protagonistes, une crainte et une recherche incessante du plagiat, du vol des pensées, de l'influence occulte, qui les situent aux confins tantôt de la psychose, tantôt de la religion.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 254  pages
  • Dimensions :  1.8cmx10.8cmx17.0cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Payot Paru le
  • Collection : Petite Bibliothèque Payot
  • ISBN :  2228904651
  • EAN13 :  9782228904650
  • Classe Dewey :  150.1952
  • Langue : Français

D'autres livres de François Roustang

Savoir attendre

" Qu'est-ce qui guérit, qu'est-ce qui fait changer ? C'est la nature, disaient les anciens, c'est la force de la vie. Alors la seule question est : comment piéger la vie, comment la faire venir ? " Après La Fin de la plainte, qui proposait d'écarter l'inflation de pleurs sur soi, et Il suffit...

La fin de la plainte

De quoi nous plaignons-nous ? Le savons-nous seulement ? Les moralistes avaient depuis longtemps épinglé les exagérations de la plainte, toujours plus forte que la douleur. François Roustang achève ici d'accabler nos soupirs : vains, aveugles, de mauvaise foi... En effet, la plainte est [...

Qu'est-ce que l'hypnose ?

Si l'hypnose est le plus souvent réduite à un phénomène de soumission, de fascination, d'insensibilité, c'est que notre culture, qui a peu de moyens pour la penser, en retient seulement le négatif ou l'ombre portée. En réalité, l'hypnose est un état de veille intense, à l'instar du [.....

Le Secret de Socrate pour changer la vie

Loin d'être le premier philosophe, Socrate n'est-il pas le premier vrai thérapeute ? N'est-il pas celui qui a le mieux compris les effets qu'il faut produire pour modifier son rapport à soi et au monde ? C'est l'hypothèse qu'explore ici François Roustang. Ce livre est d'abord une patiente [....

Voir tous les livres de François Roustang

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

On devient et on reste élève pour s'éviter le risque de penser et de parler en son propre nom. Mais les relations entretenues avec leurs disciples par Freud puis Lacan révèlent que la position d'élève est redoutable là même où elle paraît protectrice. Les cas, notamment, de Ferenczi, Jung, Tausk, ou encore Groddeck, rappellent que le rapport au maître est souvent porteur de violence, d'égarement, de mort. Plus curieux : alors que la dissolution du transfert est l'une des tâches principales de la cure psychanalytique, la relation maître-disciple est justement entretenue par le maintien du transfert. De là, chez les protagonistes, une crainte et une recherche incessante du plagiat, du vol des pensées, de l'influence occulte, qui les situent aux confins tantôt de la psychose, tantôt de la religion.